Bundesamt für Polizei

fedpol.ch: /Ministère public: La Suisse apporte son soutien aux autorités judiciaires russes dans le cadre de l’entraide judiciaire concernant l’affaire Yukos -

Action coordonnée par la Police judiciaire fédérale dans les cantons de Zurich, Schwyz, Genève et Fribourg

    (ots) - Berne, le 4 mars 2004. La Suisse apporte son soutien aux autorités judiciaires russes dans le cadre des investigations concernant l’entreprise Yukos. La procédure se déroulant dans le cadre de l’entraide judiciaire internationale en matière pénale porte sur l’appartenance à une organisation criminelle, l’abus de confiance, l’escroquerie et l’escroquerie fiscale. Suite à une demande d’entraide judiciaire des autorités russes, la Police judiciaire fédérale (PJF), sous la direction du Ministère public de la Confédération (MPC), a mené, ce jeudi, une action concertée à l’encontre de plusieurs entreprises dans quatre cantons.

    Cette opération de police, à laquelle ont participé 25 collaborateurs de la PJF et plusieurs procureurs du MPC, s’est déroulée simultanément dans les cantons de Zurich, Schwyz, Genève et Fribourg en étroite et excellente collaboration avec les autorités de police cantonales. Il a été procédé à des perquisitions de domicile et à des saisies de documents ainsi qu’à l’audition de différents témoins.

    Dans le cadre des enquêtes menées, dans l’affaire de la compagnie pétrolière Yukos, par les autorités judiciaires russes à l’encontre de plusieurs personnes, lesdites autorités ont adressé, en août 2003, une demande d’entraide judiciaire aux autorités suisses. Les personnes incriminées sont soupçonnées d’avoir commis des fraudes dans le commerce d’engrais, de pétrole et de produits dérivés du pétrole. Des sommes provenant de ces sources pourraient avoir transité par des entreprises ou avoir été placées dans des comptes e’entraide judiciaire au Ministère public de la Confédération pour exécution.

    Les documents séquestrés et les informations obtenues en Suisse seront mis à disposition des autorités judiciaires russes aux fins d’enquêtes par la voie de l’entraide judiciaire. Comme convenu avec les autorités russes et eu égard aux enquêtes pénales en cours, aucune information complémentaire ne peut être donnée pour l’instant en ce qui concerne la nature, le déroulement ou le succès de l’opération entreprise.

La porte-parole de la Police judiciaire fédérale: Danièle Bersier, cheffe du Service de presse de l’Office fédéral de la police, Tél. 031 323 13 10

Le porte-parole du Ministère public de la Confédération: Hansjürg Mark Wiedmer, chef d’information, Infoline tél: 031 324 324 0



Plus de communiques: Bundesamt für Polizei

Ces informations peuvent également vous intéresser: