Bundesamt für Justiz

2,2 milliards de chiffre d'affaires pour les loteries Statistique des loteries 2002

      (ots) - Berne, le 17.12.2003. Selon les estimations de l'Office
fédéral de la justice (OFJ), les loteries ont réalisé un chiffre
d'affaires de l'ordre de 2,2 milliards de francs en 2002. Toutefois,
pour 2002, l'OFJ ne peut publier qu'une statistique des loteries
incomplète et avec du retard, puisque les cantons de Suisse romande
ne lui ont pas communiqué le chiffre d'affaires enregistré par la
Loterie romande (LoRo), dans chacun d'eux.

    Le chiffre d'affaires total (884,1 millions de francs) réalisé en 2002 par les trois grands organismes opérant – pour la dernière fois à titre individuel – en Suisse alémanique (Interkantonale Landeslotterie, SEVA et Société du Sport-Toto), enregistre une légère hausse par rapport à 2001 (864,2 millions). Rappelons que ces trois organismes ont fusionné, début 2003, sous le label "Swisslos".

    De même, le rapport d'activité 2002 de la LoRo fait apparaître, dans l'ensemble, une amélioration des résultats financiers. Toutefois, faute de connaître les montants exacts des chiffres d'affaires réalisés dans les cantons romands, il est impossible de donner des indications plus précises. Selon, les estimations de l'OFJ, le chiffre d'affaires total de la LoRo, y compris la part produite par la Loterie à numéros, devrait cependant s'établir à environ 1,3 milliard de francs; cette somme comprend notamment le chiffre d'affaires - estimé à quelque 800 millions de francs - réalisé grâce à l'exploitation des automates de loterie sous le vocable "Tactilo". Le rendement brut de ces appareils se monte à quelque 80 millions de francs, ce qui - si l'on table sur un taux de redistributiion d'environ 90% - donne le chiffre d'affaires susmentionné. Relevons que pour le Tactilo - et à la différence de ce qui est le cas pour les autres jeux qu'elle offre - la LoRo s'est jusqu'à présent bornée à indiquer les rendements bruts en lieu et place des chiffres d'affaires exigés.

    Refus des cantons romands Cette année, à l'instigation de la Conférence romande de la loterie et des jeux, les cantons romands se sont jusqu'à présent refusé à s'acquitter de l'obligation qui est la leur de communiquer les chiffres d'affaires de la LoRo pour 2002. Dans son rapport d'activité, la LoRo ne publie plus, en règle générale, que les rendements bruts des différents jeux, arguant de ce que ceux-ci constituent les valeurs de référence permettant aux organisateurs de jeux de hasard d'établir des comparaisons sur le plan international. En revanche, les cantons romands ont communiqué les chiffres d'affaires réalisés en 2002 par les petites loteries organisées sur leur territoire.

    Depuis 1925, le Département fédéral de justice et police (DFJP) établit une statistique des loteries sur la base des chiffres que les cantons lui communiquent et la publie, généralement, après la pause estivale. L'ordonnance relative à la loi sur les loteries prévoit que les cantons communiquent au DFJP les chiffres d'affaires des différentes loteries et les autres données y relatives jusqu'au 1er mars de l'exercice suivant. La statistique des loteries indique les chiffres d'affaires des diverses loteries organisées en Suisse et donne une vue d'ensemble du marché suisse des loteries. Ce faisant, elle fournit des informations spécifiques sur l'attitude de la population à l'égard des jeux de hasard. Ces informations sont notamment de nature à permettre aux autorités de prendre à temps les mesures qui s'imposent pour lutter contre la dépendance au jeu.

Renseignements supplémentaires: Reto Brand, Office fédéral de la justice, tél. 031 322 87 01



Plus de communiques: Bundesamt für Justiz

Ces informations peuvent également vous intéresser: