Bundesamt für Gesundheit

BAG: SRAS: Pas de restriction de voyage pour l’instant

      (ots) - Cas probable de SRAS à Singapour

    Après une interruption de plusieurs mois, un cas probable de syndrome respiratoire aigu sé-vère (SRAS) est apparu à Singapour. L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) estime qu’à la suite de la survenue de ce cas isolé, aucune mesure supplémentaire n’est nécessaire. En particulier, il n’y a pour l’instant pas de recommandation concernant une restriction des voya-ges à Singapour, ni la nécessité de réactiver les mesures aux aéroports internationaux de Suisse. L’OFSP suit attentivement l’évolution en matière de SRAS et reste en contact étroit avec les autorités et l’ambassade suisse de Singapour, de même qu’avec l’Organisation mon- diale de la santé (OMS).

    En cas de changement de la situation à Singapour ou dans d’autres pays, l’OFSP informera rapide-ment et prendra les mesures adéquates en collaboration avec l’OMS et les cantons.

    Après une interruption de plusieurs mois, un cas probable de SRAS est de nouveau apparu à Singa-pour. Il s'agit d'un étudiant de 27 ans qui a été hospitalisé le 3 septembre 2003 pour cause de fièvre et de douleurs musculo-articulaires. Les tests effectués par les laboratoires ont confirmé un résultat positif de SRAS. D'autres investigations diagnostiques sont en cours. La source d'infection n'est pas connue jà ce jour. Des recherches sont en cours pour savoir s'il existe d'autres cas ou si l'étudiant à été exposé dans un laboratoire de recherche à Singapour. Le patient est isolé et les personnes qui ont été en contact avec lui ont été mises en quarantaine. D'après les autorités de santé à Singapour, il s'agit d'un cas isolé. Les autorités de Singapour ont pris toutes les mesures d'isolement et de mise en quarantaine le plus rapidement possible. Pour l'instant, ce cas unique ne met pas en danger la population de Singapour.

Office fédéral de la santé publique Communication

Renseignements : Jean Louis Zurcher, OFSP Berne, tél. 031 322 95 05



Plus de communiques: Bundesamt für Gesundheit

Ces informations peuvent également vous intéresser: