Lungenliga Schweiz / Ligue pulmonaire Suisse / Lega polmonare svizzera

Tuberculose: prévenir la contagion et la propagation

Berne (ots) - Près de 9 millions de personnes sont atteintes de tuberculose chaque année dans le monde, une personne sur six en meurt. A l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose (24.3.), l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) souligne que la plupart des décès ont pu être évités grâce à un diagnostic précoce et à un traitement adéquat. En Suisse, la Ligue pulmonaire s'efforce depuis plus de 100 ans de prévenir de nouvelles contagions et d'endiguer ainsi la propagation de la maladie.

En 2013, 1,5 million de personnes sont mortes de la tuberculose (TB) alors que la maladie se traite bien aujourd'hui. L'OMS explique ce nombre élevé par le fait que chez près d'un tiers des personnes malades, la tuberculose n'est pas diagnostiquée ou n'est pas traitée de façon adéquate.

Lutte contre l'épidémie globale: trois mesures

Le but déclaré de l'OMS est d'éradiquer l'épidémie d'ici à 2035. Selon le leitmotiv «Reach, treat, cure everyone», l'organisation compte d'abord sur une meilleure formation du personnel de santé pour améliorer la détection précoce de la maladie. Deuxièmement, le traitement doit être accessible à toutes personnes affectées et, troisièmement, la qualité du traitement doit être améliorée. Ce n'est qu'ainsi que l'on pourra prévenir une extension de la maladie.

Des diagnostics trop tardifs en Suisse

En Suisse, 500 personnes sont atteintes chaque année de tuberculose; ce sont souvent des personnes nées à l'étranger, qui ont été infectées dans leur pays d'origine. A partir du moment où le diagnostic est posé, les patientes et les patients sont généralement bien traités en Suisse, et guérissent. La maladie étant cependant devenue rare dans le pays, de nombreux médecins de premier recours n'en identifient les symptômes qu'à un stade avancé, lorsque la malade est déjà à un stade contagieux.

Le Centre de compétence tuberculose, que gère la Ligue pulmonaire sur mandat de l'Office fédéral de la santé publique, propose aux médecins traitants une assistance, une expertise professionnelle et un savoir-faire, notamment par le biais de la ligne téléphonique TB-Hotline et du manuel sur la tuberculose, régulièrement révisé. En effectuant des enquêtes d'entourage, les Ligues pulmonaires cantonales voient si des individus vivant dans l'entourage d'une personne infectée ont été contaminés. Il est ainsi possible, la plupart du temps, de prévenir d'autres infections - il n'y a donc pas à redouter une épidémie de TB en Suisse.

Le Centre de compétence tuberculose (www.tbinfo.ch/fr) de la Ligue pulmonaire

   - publie des recommandations d'actualité sur la lutte contre la 
     tuberculose et son traitement
   - organise chaque année, depuis plus de 20 ans, un symposium 
     spécialisé à Münchenwiler
   - propose des cours de perfectionnement pour le personnel qualifié
     et les médecins
   - gère la hotline tuberculose (0800 388 388) pour le personnel 
     médical 

Pour de plus amples informations:

www.liguepulmonaire.ch/tuberculose 
www.tbinfo.ch/fr 
www.stoptb.org 

Si vous avez des questions, veuillez vous adresser à:


Ligue pulmonaire suisse
Grégoire Vittoz, porte-parole
Tél. +41 21 623 38 85
gregoire.vittoz@lpvd.ch



Plus de communiques: Lungenliga Schweiz / Ligue pulmonaire Suisse / Lega polmonare svizzera

Ces informations peuvent également vous intéresser: