Lungenliga Schweiz / Ligue pulmonaire Suisse / Lega polmonare svizzera

La BPCO, une maladie méconnue des fumeurs

Bern (ots) - En Suisse, près de 400'000 personnes souffrent d'une bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO). Le plus souvent, le diagnostic n'est posé que lorsque les poumons ont déjà subi des dommages irréversibles. A l'occasion de la Journée mondiale de la BPCO, le 18 novembre 2009, la Ligue pulmonaire suisse sensibilise la population à cette maladie incurable qui touche essentiellement les fumeurs. Les personnes intéressées peuvent évaluer leur risque d'être atteintes d'une BPCO au moyen d'un test simple figurant sur le site de la Ligue pulmonaire www.liguepulmonaire.ch . Le professeur Roland Keller, pneumologue, répond en ligne aux questions médicales sur la BPCO. Nombre de fumeurs se sont accoutumés à leur toux matinale. Beaucoup ne sont toutefois pas conscients que cette toux peut cacher une maladie des poumons grave et incurable. En effet, le plus souvent, la BPCO n'attire pas l'attention à un stade précoce. Les premiers symptômes, tels que toux et expectorations, sont souvent minimisés sous le terme de «toux du fumeur». Lorsque la dyspnée, le symptôme principal de la BPCO, fait son apparition, la capacité pulmonaire est déjà considérablement réduite dans la plupart des cas. La mesure la plus importante est de cesser de fumer. Les fumeurs décèdent en moyenne dix ans plus tôt que les non fumeurs. Or, 90 % des BPCO sont provoqués par le tabagisme. En médecine, la réduction de la fonction pulmonaire s'exprime par comparaison avec l'âge pulmonaire théorique. Ainsi, un fumeur de 63 ans aura par exemple un poumon qui ce comporte comme celui d'une personne de 93 ans. La mesure thérapeutique la plus importante pour les personnes atteintes de BPCO est l'arrêt définitif du tabagisme. Ce n'est qu'ainsi que l'on pourra éviter la progression de la destruction des poumons. Il est décisif pour la réussite de l'arrêt du tabagisme de bien choisir la méthode, qui doit être personnalisée. De plus, il est judicieux de bénéficier d'un soutien compétent au cours de cette démarche. La BPCO est incurable. La BPCO est certes incurable, mais plus elle est diagnostiquée tôt et mieux on peut la traiter. Le traitement vise à ralentir la progression de la maladie et à diminuer les troubles qu'elle engendre. Ces dernières années, les possibilités de traitement se sont constamment améliorées. Ainsi, il existe depuis peu un index de risque qui permet d'adapter individuellement le traitement des personnes atteintes de BPCO. La Ligue pulmonaire offre un soutien. En plus d'informer et de sensibiliser à la BPCO, le personnel spécialisé de la Ligue pulmonaire conseille et encadre les personnes concernées. En étroite collaboration avec le corps médical, la Ligue pulmonaire met à la disposition des patients les appareils respiratoires indispensables au traitement. Par ailleurs, elle propose des conseils et des cours pour l'arrêt du tabagisme.Dans des cours spéciaux destinés aux patients, les personnes atteintes de BPCO apprennent à connaître leur maladie et à y faire face dans leur vie quotidienne. Qu'est-ce que la BPCO? La bronchopneumopathie chronique obstructive provoque un rétrécissement croissant des voies respiratoires. Les substances nocives telles que la fumée du tabac ou les particules fines inspirées provoquent une inflammation des bronches. La musculature des bronches se contracte et il se forme davantage de mucus dans les voies respiratoires. Malheureusement, la BPCO est souvent diagnostiquée trop tard et, la plupart du temps, les poumons sont déjà endommagés de manière irréversible.Les personnes intéressées peuvent effectuer un test simple pour savoir si une consultation médicale s'impose. Le spécialiste des maladies pulmonaires, le professeur Dr méd. Roland Keller répond en ligne aux questions médicales sur la BPCO du 2 au 27 novembre 2009. Le test de risque et ce médecin en ligne figurent sur le site: www.liguepulmonaire.ch La brochure intitulée «BPCO - bronchopneumopathie chronique obstructive. Symptômes, diagnostic, traitement» peut être commandée gratuitement en français, en allemand ou en italien sur le site Web www.liguepulmonaire.ch, par e-mail à info@liguepulmonaire.ch ou par téléphone au 031 378 20 50. Vivre, c'est respirer La Ligue pulmonaire est l'organisation de santé suisse pour les poumons et les voies respiratoires. Elle s'engage pour réduire le nombre de personnes souffrant de maladies des voies respiratoires ou qui en meurent même prématurément, et pour éviter un maximum de douleurs aux insuffisants respiratoires et aux malades pulmonaires. 23 Ligues cantonales représentent des points de contact importants pour les personnes souffrant d'insuffisances respiratoires et de maladies pulmonaires: telles que l'asthme, les apnées du sommeil, la bronchite chronique et la BPCO, ainsi que la tuberculose. La Ligue pulmonaire s'engage également pour un air de meilleure qualité - à l'intérieur comme à l'extérieur. Observations: Les médias peuvent télécharger des informations et du matériel iconographique concernant la BPCO sur: www.medias.liguepulmonaire.ch ots Originaltext: Lungenliga Schweiz / Ligue pulmonaire Suisse / Lega polmonare svizzera Internet: www.presseportal.ch/fr Contact: Ligue pulmonaire suisse Ursula Luder, cheffe marketing, communication, fundraising Tél.: +41/31/378'20'50 E-Mail: u.luder@lung.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: