Lungenliga Schweiz / Ligue pulmonaire Suisse / Lega polmonare svizzera

4 mars: journée des malades

Chaque jour au service des patients pulmonaires et insuffisants respiratoires

    Berne (ots) - Le 4 mars, la Suisse aura une pensée spéciale pour ses malades. Pour la Ligue pulmonaire Suisse (LpS), chaque journée est une journée des malades. De plus en plus de malades pulmonaires et d'insuffisants respiratoires font appel quotidiennement à ses services de consultation et de soins ou s'inscrivent à ses cours et groupes d'entraide.

    Vivre, c'est respirer. Jour après jour, 900 fois par heure, 22 000 fois par jour. Pour la plupart, respirer est la chose la plus évidente au monde. Une action inconsciente qui ne présente aucune difficulté particulière et qui ne donne pas lieu de s'inquiéter. Malheureusement, en Suisse, il en va autrement pour de plus en plus de personnes chez qui la respiration est source de douleurs chroniques, de sensations d'étouffement ou de réflexes de toux. Le sentiment oppressant d'être incapable de respirer correctement fait partie du quotidien éprouvant des malades pulmonaires et insuffisants respiratoires.

    Au service des malades pulmonaires depuis 1903 Depuis 1903, la Ligue pulmonaire Suisse (LpS) s'engage pour une respiration saine, pour un fonctionnement intact des poumons et des voies respiratoires. Avec ses 24 ligues cantonales et ses 150 dispensaires, elle apporte son soutien chaque année à quelque 70 000 personnes de tout âge, atteintes de maladies parfois graves des poumons et des voies respiratoires - et leur nombre augmente chaque année. Jusqu'aux années 70, cette organisation d'utilité publique se consacrait en premier lieu au dépistage et au traitement de la tuberculose; aujourd'hui, elle s'occupe de plus en plus souvent de malades souffrant d'asthme, de bronchite chronique, d'allergies, de mucoviscidose, de ronflement maladif ("apnée du sommeil"), d'emphysème et de cancer du poumon. En étroite collaboration avec des médecins, ses collaborateurs se chargent de l'encadrement et de l'accompagnement médical et psychosocial des malades et, si nécessaire, de leur famille. De plus, les ligues mettent à disposition le matériel nécessaire tel que les inhalateurs et les oxygénateurs et s'assurent du bon fonctionnement des appareils.

    Des maladies chroniques     En Suisse, l'asthme et les broncho-pneumopathies chroniques obstructives (BPCO) augmentent d'année en année. D'autre part, du fait de ses implications internationales, la Suisse est indirectement touchée par la tuberculose qui connaît une recrudescence mondiale. Les maladies pulmonaires sont des affections chroniques qui, hélas, échappent souvent longtemps au diagnostic. Elles touchent des personnes de tout âge et ont un retentissement considérable sur la vie familiale quotidienne.

    Mieux gérer sa maladie grâce à l'échange d'expériences Au cours de ces cent dernières années, la Ligue pulmonaire Suisse est devenue le plus grand prestataire dans le domaine des maladies des poumons et des voies respiratoires. Centres de compétence régionaux, les ligues et leurs dispensaires opèrent sur place. Les groupes d'entraide et les cours organisés par les ligues permettent aux patients de gérer au mieux leurs souffrances et d'échanger des expériences et des astuces utiles. De nombreuses personnes atteintes ne manqueraient pour rien au monde le cours de gymnastique hebdomadaire pour asthmatiques.

    Prévention renforcée     Eviter de tomber malade, c'est là la meilleure précaution. C'est particulièrement valable pour les maladies des poumons et des voies respiratoires. Respirer librement dans un environnement sain est l'une des conditions préalables les plus importantes. Pour cette raison, les Ligues pulmonaires cantonales renforcent leur travail d'information auprès de la population - sur le thème du tabagisme actif ou passif comme sur celui de la pollution.

    Importance de la recherche     La Ligue pulmonaire Suisse soutient les projets de recherche médicaux pour la détection précoce des maladies pulmonaires et le développement de nouvelles thérapies. En étroit contact avec les médecins spécialistes, la Ligue pulmonaire optimise en permanence ses prestations. Des programmes de formation continue correspondants à l'attention des collaborateurs et des directives et recommandations sur les connaissances médicales actuelles garantissent la qualité de son offre.

    Action de la Ligue pulmonaire tessinoise     Dans le cadre de la "journée des malades" de cette année, fixée au 4 mars, la Ligue pulmonaire tessinoise vend des fleurs au profit des personnes souffrant de maladies des voies respiratoires.

    - le 1er mars à Locarno     - le 2 mars à Lugano     - le 3 mars à Bellinzone et à Mendrisio

    Ligue pulmonaire tessinoise, Via alla Campagna 9, 6904 Lugano, tél. +41 91 973 22 80, e-mail: legapolm@bluewin.ch

    L'enfant devient adulte

    L'Association suisse des parents d'enfants asthmatiques et allergiques (ASPEA) fête cette année son 18e anniversaire. L'association a pour but de promouvoir l'intégration des enfants souffrant d'asthme, la névrodermite et de rhume des foins. Son offre comprend notamment:

    - un conseil individuel et des séminaires de formation pour les
        parents et leurs enfants
    - un conseil médical dispensé par des pneumologues et des  
        allergologues pour enfants
    - des cours destinés spécialement aux jeunes patients
    - des brochures et des prospectus

    Association suisse des parents d'enfants asthmatiques et allergiques (ASPEA), Südbahnhofstr. 14 c, 3000 Berne 17, tél. +41 31 378 20 10, e-mail: seaak@swissonline.ch, Internet: www.seaak.ch

ots Originaltext: Ligue pulmonaire Suisse
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Werner Vogel, responsable marketing et PR, Ligue pulmonaire Suisse,
Südbahnhofstr. 14 c, 3000 Berne 17, tél. +41 31 378 20 41,
e-mail: w.vogel@lung.ch
[ 004 ]



Plus de communiques: Lungenliga Schweiz / Ligue pulmonaire Suisse / Lega polmonare svizzera

Ces informations peuvent également vous intéresser: