Bundesamt für Veterinärwesen

Des mesures contre les chiens dangereux d'ici fin janvier

(ots) - Il faut prendre rapidement des mesures uniformes sur le plan suisse pour protéger la population contre les chiens dangereux. Lors de leur conférence téléphonique qui s'est tenue aujourd'hui, l'Office vétérinaire fédéral (OVF) et les vétérinaires cantonaux sont tombés d'accord sur ce point. Un dispositif de mesures va être proposé au Conseiller fédéral Joseph Deiss d'ici la fin janvier, en se basant sur les expériences faites par les cantons qui ont déjà édicté des lois spécifiques en la matière. C'est un large éventail de mesures de protection qui s'impose – de l'importation à la détention des chiens, en passant par leur élevage. L'OVF et d'autres instances fédérales, les vétérinaires cantonaux, les directeurs de justice et police, les représentants de la Société cynologique suisse et l'Association vétérinaire suisse pour la médecine comportementale se réuniront dès les prochains jours pour élaborer un dispositif de mesures sur le plan suisse d'ici à la fin janvier. La question des modalités d'application concrète des mesures devra aussi être posée. Plusieurs dispositions ont d'ores et déjà été prises. Dès la fin 2006, tous les chiens devront être identifiés et enregistrés dans une banque de données, et ce sur le plan fédéral. La loi sur la protection des animaux, à laquelle les Chambres vont mettre la dernière main d'ici la mi-décembre, habilite la Confédération à réglementer la détention et l'élevage des chiens. Il est prévu par exemple d'interdire les formes d'élevage qui utilisent l'agressivité comme critère de sélection. Les mesures adoptées en 2000 ont conduit à une grande disparité entre les cantons. Il a été décidé aujourd'hui de trouver une solution uniforme, applicable dans l'ensemble du pays. OFFICE VÉTÉRINAIRE FÉDÉRAL Service de presse et d'information Renseignements: Cathy Maret, Communication, 031 / 324 04 42

Ces informations peuvent également vous intéresser: