Bundesamt für Veterinärwesen

Puce électronique et nouveau certificat vétérinaire pour voyager dans l'UE avec son chien ou son chat

      (ots) - A partir du 1er octobre 2004, de nouvelles règles seront
applicables à l'entrée dans l'UE avec des chiens, des chats ou des
furets et au transit par les pays de l'UE. Ces animaux devront être
munis d'une puce électronique ou d'un tatouage permettant leur
identification, ce dernier étant encore accepté pendant une durée de
8 ans. En plus des documents de vaccination usuels, le propriétaire
de l'animal devra avoir sur lui un certificat vétérinaire officiel
(certificat pour pays tiers).

    La nouvelle réglementation de l'UE occasionnera des démarches administratives supplémentaires aux détenteurs d'animaux. Le nouveau certificat vétérinaire n'est valable que quatre mois et doit être légalisé par l'autorité vétérinaire cantonale après avoir été établi par une vétérinaire praticienne. La Société des vétérinaires suisses prépare actuellement un passeport pour animaux de compagnie, en collaboration avec l'Association suisse des entreprises du secteur vétérinaire et l'OVF. Le passeport pour animaux de compagnie, qui sera prêt dans quelques mois déjà, facilitera les voyages dans les pays de l'UE.

    La vaccination contre la rage est toujours requise. La vaccination doit avoir été effectuée au moins 30 jours mais pas plus d'une année avant de passer la frontière. Les nouvelles règles sont applicables uniquement aux déplacements à des fins non commerciales avec cinq animaux de compagnie au maximum.

    Pour l'entrée ou le retour en Suisse, les règles n'ont pas changé. Les voyageurs devraient néanmoins s'informer à temps des conditions d'entrée et de retour en Suisse en consultant le site internet de l'OVF (www.bvet.admin.ch) ou en demandant l'information à leur vétérinaire. L'entrée ou le retour en Suisse avec des animaux en provenance d'un pays où la rage urbaine est présente sont soumis autorisation préalable de l'OVF, autorisation requise pour la plupart des nouveaux Etats membres de l'UE. Pour les furets, que la législation considère comme des animaux sauvages, une autorisation préalable de l'OVF est toujours requise pour l'entrée ou le retour en Suisse.

OFFICE VÉTÉRINAIRE FÉDÉRAL Service de presse et d'information Renseignements: Marcel Falk, communication OVF, tél. 031 / 323 84 96



Plus de communiques: Bundesamt für Veterinärwesen

Ces informations peuvent également vous intéresser: