Bundesamt für Veterinärwesen

56e réunion de la Commission baleinière internationale

      (ots) - Cinquante-sept Etats Parties ont participé du 19 au 22
juillet 2004 à la 56e séance annuelle de la Commission baleinière
internationale (CBI) qui s'est tenue à Sorrento (Italie). La Suisse
y était représentée par une délégation composée de deux personnes.
La situation étant bloquée, les discussions n'ont pas débouché sur
des décisions essentielles.

    Depuis des années, deux camps aux points de vue inconciliables s'opposent à l'IWC: d'une part, les nations qui ont un intérêt à chasser la baleine et, d'autre part, des pays qui rejettent par principe la chasse à la baleine et en particulier celle menée à des fins commerciales. Entre ces deux camps, un groupe de pays - dont la Suisse - qui tentent d'exercer une fonction de médiateur entre ces deux points de vue inconciliables. Cette année, les rapports de force étaient presque égaux. Ces prémisses rendent difficiles les progrès dans les négociations.

    Tant les demandes de création de sanctuaires dans le Pacifique Sud et l'Atlantique Sud - qui se seraient ajoutés au moratoire existant en vigueur dans les toutes les mers du globe -, que les propositions d'octroi d'un quota pour la chasse de petits rorquals et de baleines de Bryde dans l'Antarctique et le Pacifique Nord n'ont pas atteint la majorité requise de trois quarts des voix. Aucun progrès n'a été enregistré non plus en ce qui concerne le programme de gestion des peuplements (Revised Management Procedure). En revanche, un accord a pu être trouvé sur la manière de terminer, à la prochaine séance, les travaux d'élaboration du programme de gestion. Aucune percée n'a été possible sur la question de la création d'un "Comité de conservation", qui devrait conseiller la CBI sur les dangers environnementaux critiques pour les baleines.

OFFICE VÉTÉRINAIRE FÉDÉRAL Service de presse et d'information Renseignements: Thomas Althaus, chef de la Conservation des espèces, Office vétérinaire fédéral, tél. 079 475 60 84



Plus de communiques: Bundesamt für Veterinärwesen

Ces informations peuvent également vous intéresser: