Bundesamt für Veterinärwesen

Etroite collaboration entre la Confédération et l'Université au bénéfice de la santé des animaux et des consommateurs

      (ots) - L'Université de Berne et l'Office vétérinaire fédéral
(OVF) souhaitent renforcer leur collaboration dans le domaine des
maladies animales et de la sûreté des denrées alimentaires d'origine
animale. Dès 2004, ils vont fusionner leurs deux laboratoires de
bactériologie en un nouveau centre de compétences. Le contrat de
coopération sera signé aujourd'hui.

    Les maladies animales et les épizooties sont un défi majeur pour la médecine vétérinaire et une source de problèmes pour l'agriculture. Une identification rapide des germes pathogènes (diagnostic) et des mesures de lutte à la fois promptes et ciblées sont donc essentielles non seulement sur le plan de la santé animale, mais aussi sur le plan économique. Par ailleurs, certaines maladies animales (dénommées zoonoses) sont transmissibles à l'homme et peuvent être pathogènes pour lui. Pouvant être transmises par le biais des denrées alimentaires, ces maladies font peser une menace sur la sécurité alimentaire. Enfin, la résistance des bactéries aux antibiotiques cause des problèmes considérables en médecine vétérinaire, mais aussi et surtout en médecine humaine.

    Dans ces trois domaines - zoonoses provoquées par des bactéries, maladies animales d'origine bactérienne et antibiorésistance - la Confédération entend collaborer encore plus étroitement avec l'Université de Berne à compter du 1er janvier 2004, dans le cadre de la Faculté VETSUISSE: l'OVF fusionne son laboratoire de bactériologie avec celui de l'Institut de bactériologie vétérinaire de l'Université de Berne. Le contrat de coopération et de création du nouveau Centre des zoonoses, des maladies animales d'origine bactérienne et de l'antibiorésistance (ZOBA) sera solennellement signé aujourd'hui.

ZOBA ou comment renforcer sa position au niveau international et utiliser les synergies

    Le ZOBA fournira des prestations tant au niveau diagnostic qu'au niveau de la recherche et du développement. Il dispensera également une formation académique et une formation continue en microbiologie vétérinaire à de futures spécialistes.

    La mise en commun des connaissances approfondies des deux laboratoires actuels permettra au ZOBA de faire partie des leaders dans son domaine, non seulement sur le plan national, mais aussi international.

OFFICE VÉTÉRINAIRE FÉDÉRAL Service de presse et d'information Renseignements: Katharina Stärk, OVF, cheffe du secteur Monitoring 031 / 323 95 44

UNIVERSITÉ DE BERNE Relations publiques Renseignements: Joachim Frey, Université de Berne, Directeur de l'Institut de bactériologie vétérinaire 031 / 631 24 14



Plus de communiques: Bundesamt für Veterinärwesen

Ces informations peuvent également vous intéresser: