Bundeskanzlei BK

Succès du vote électronique au canton de Neuchâtel

    Berne (ots) - Succès du vote électronique au canton de Neuchâtel

    Lors de la votation populaire fédérale du 25 septembre 2005, 1178 votes ont été émis par Internet dans le canton de Neuchâtel. Ce premier essai officiel du système de vote électronique neuchâtelois s'est déroulé sans aucune difficulté.

    Ce dernier dimanche de septembre, le vote électronique a été utilisé pour la première fois, et avec succès, dans le canton de Neuchâtel. 1732 électrices et électeurs du canton ont en effet pu choisir entre un mode de vote traditionnel (dépôt du bulletin dans l'urne ou vote par correspondance) et le vote électronique. La participation globale a atteint 60,3 %, dont 68,0 %, soit 1178 voix, ont été exprimées par Internet. Le système de vote électronique, que le canton de Neuchâtel a développé en collaboration avec la Chancellerie fédérale, a parfaitement fonctionné pendant les trois semaines qu'a duré l'essai pilote.

    Cet essai pilote s'inscrit dans le cadre du projet mené depuis quatre ans dans le canton de Neuchâtel et visant à l'élaboration d'une solution originale de vote électronique. A la différence du système de vote électronique testé déjà à plusieurs reprises dans le canton de Genève, le système neuchâtelois s'inscrit dans le cadre du Guichet Unique mis au point par le canton, et dont il constitue l'une des prestations. Pour pouvoir participer à l'essai de vote par Internet, les électrices et électeurs neuchâtelois devaient au préalable avoir signé un contrat d'utilisateur de ce Guichet électronique, ouvert au public depuis le 5 mai 2005. Pour limiter les risques lors de ce premier test, l'accès au vote électronique était ouvert aux 2000 premiers inscrits au maximum.

    Le Conseil fédéral impose plusieurs conditions à la réalisation de tels essais pilotes de vote électronique. Il les autorise à condition que le contrôle de la qualité d’électeur, le secret du vote et le dépouillement de la totalité des suffrages soient garantis et que tout risque d’abus soit écarté. Les résultats du test de ce weekend ont montré que le système neuchâtelois pouvait répondre à ces exigences.

Berne, 25 septembre 2005

CHANCELLERIE FÉDÉRALE Information et communication

Renseignements : Daniel Brändli, Chancellerie fédérale, chef du projet Vote électronique Tél. : 031 322 06 10, daniel.braendli@bk.admin.ch Hans-Urs Wili, Chancellerie fédérale, Section des droits Politiques, Tél. : 031 322 37 49, hans-urs.wili@bk.admin.ch



Plus de communiques: Bundeskanzlei BK

Ces informations peuvent également vous intéresser: