Bundeskanzlei BK

Election du Conseil national du 19 octobre 2003: Déjà 2'836 candidats inscrits pour 200 sièges

Berne (ots) - L'élection du Conseil national approche. Le délai de mise au point des listes de candidats et candidates dans les derniers cantons où l'élection a lieu à la proportionnelle a expiré le lundi 8 septembre au soir. Dans les seuls cantons à scrutin proportionnel, 1'843 candidats (contre 1'862 en 1999 et 1'844 en 1995) et 993 candidates (contre 983 en 1999 et 990 en 1995) sont en lice pour les 200 sièges de la Chambre du peuple. Dans les 20 (21 en 1999) cantons où l'élection a lieu au scrutin proportionnel, 2'836 (2'845 en 1999, 2'834 en 1995) hommes et femmes se sont portés candidats à un siège au Conseil national. Ce qui est définitif dans tous les cantons, c'est le nombre des listes (262 au total contre 268 en 1999 et 278 en 1995), des apparentements (67 contre 63 en1999) et des sous-apparentements (39 contre 42 en 1999). Le nombre de candidates et de candidats est aussi connu dans ces 20 cantons. Dans le canton d'Obwald (canton à scrutin majoritaire), le délai de dépôt des candidatures expirera le 19 septembre. Dans le canton de Nidwald (canton à scrutin majoritaire également), deux candidatures ont déjà été déposées. Dans les quatre autres cantons à scrutin majoritaire (Uri, Glaris, Appenzell Rhodes-Extérieures et Appenzell Rhodes-Intérieures), il n'y a pas de procédure de dépôt : les électeurs et électrices peuvent donner valablement leur voix à toute personne ayant le droit de vote. Les tendances constatées par la Chancellerie fédérale sont très hétéroclites. Le nombre de candidats est en forte diminution dans le canton de Vaud (-53) ; il est également en recul dans les cantons de Thurgovie (-28) et Argovie (-21). Par contre, il est en nette augmentation dans le canton de Zurich (+ 71) ; il est aussi en hausse dans les cantons de Berne (+19), Valais (+19), Bâle-Campagne (+17) Neuchâtel (+14) et Lucerne (+12). Dans l'ensemble de la Suisse, la proportion de candidatures féminines a augmenté de manière minime par rapport à 1999 (35,0% de candidatures féminines en 2003 contre 34,5% en 1999 et 34,9% en 1995). Les cantons dans lesquels le nombre de candidatures féminines a le plus augmenté en chiffres absolus sont les cantons de Zurich (+50) et Berne (+21) ; les cantons où leur nombre a reculé le plus fortement sont les cantons de Vaud (-37) et Argovie (-17). Le nombre de listes déposées a diminué au niveau de la Suisse (-6) mais aussi dans la plupart des cantons. Le recul le plus sensible a été enregistré dans les cantons de Thurgovie (-5), Grisons (-4), Tessin (-3), Vaud (-3) et Genève (-3). Le nombre de listes a par contre nettement augmenté dans les cantons de Zurich (+4), Lucerne (+3), et Zoug (+3). Le souci de constituer de grands « blocs », c'est-à-dire de larges apparentements, s'est confirmé. Le nombre d'apparentements a augmenté au niveau suisse (+ 4) alors que les sous-apparentements ont légèrement diminué (-3). 17 Suisses et Suissesses de l'étranger se portent candidats au Conseil national en 2003 (contre 6 en 1999). 44 personnes (26 en 1999) se présentent dans un canton autre que leur canton de domicile. 36 candidats et candidates (20 en 1999) ont 18 ans; la personne la plus âgée a 92 ans (1999: 90 ans). La Chancellerie fédérale a examiné toutes les candidatures. Ces dernières sont disponibles sur Internet en format html depuis mercredi 10 septembre 2003 et mentionnent le nom, le prénom, l'année de naissance, la profession, le lieu d'origine et le lieu de domicile des intéressés. Adresse internet: http://www.admin.ch/ch/f/pore/nrw03/index.html. CHANCELLERIE FEDERALE Information et communication 11 septembre 2003 Renseignements: Hans-Urs Wili, Section des droits politiques, Tél. 031 / 322'37'49 (11.09.2003, 14.30-16.00 h)

Ces informations peuvent également vous intéresser: