Helvetas

Haïti: reconstruction après le tremblement de terre - Helvetas y participe dans des régions défavorisées

Zurich (ots) - Le 12 janvier 2012, deux ans se seront écoulés depuis le tremblement de terre destructeur qui a frappé Haïti. Depuis lors, le développement a fortement régressé dans ce pays déjà très pauvre des Caraïbes. Une grande partie des infrastructures ont été détruites. Helvetas s'engage pour la reconstruction d'approvisionnements en eau et d'installations sanitaires. Elle poursuit aussi la réalisation de ses projets agricoles à long terme, pour que les populations ne dépendent plus de l'aide alimentaire. L'organisation suisse de coopération travaille dans des régions rurales, loin de la capitale et oubliées de l'aide internationale.

300'000 morts et autant de blessés, 2 millions de sans-abris, près de 300'000 habitations et commerces détruits. Le séisme du 12 janvier 2010 a frappé le tiers de la population en Haïti. Les installations pour l'eau et l'assainissement ont été détruites. Comme jamais auparavant, le choléra et d'autres maladies infectieuses mettent en danger la santé des gens.

Les premières mesures de l'aide d'urgence

La catastrophe naturelle a nécessité des réactions rapides. Helvetas était déjà présente en Haïti et a été l'une des premières organisations qui a fourni de l'aide d'urgence. Elle a distribué des couvertures, des rations alimentaires et de l'eau. Elle a participé activement à l'organisation des mesures d'urgence avec les autorités locales. Alors que l'aide internationale bénéficie surtout à la capitale Port-au-Prince, Helvetas a concentré ses efforts de reconstruction dans les régions rurales.

La reconstruction - créer des sources de revenus

Des milliers de personnes ont fui la capitale détruite par le séisme, pour se réfugier dans les campagnes chez des parents. Par exemple dans la province de l'Artibonite, où Helvetas met en oeuvre des projets pour l'eau et l'agriculture depuis plusieurs années. Pendant les mois qui ont suivi le tremblement de terre, des réfugiés ont été engagés et rétribués pour remettre en état ou améliorer des routes et des places de marché endommagées, des infrastructures agricoles et des canalisations. Plus de 4000 familles, réfugiées et leurs hôtes, ont bénéficié du projet "Cash for Work".Au cours de cette année 2010, Helvetas a installé des réservoirs recueillant l'eau de pluie dans la région sud-orientale de la Forêt des Pins. Ces installations permettent à 6000 familles de disposer à long terme d'eau potable.

Approvisionnement en eau potable et prévention du choléra

En automne 2010, Helvetas a débuté ses travaux dans la ville de Petit Goâve et ses environ. Cette zone située au sud-ouest de la capitale, a été particulièrement touchée par le séisme. A ce jour, douze sources ont été aménagées qui fourniront de l'eau potable à 9'000 personnes. En outre, des dizaines de latrines ont été construites et 12'000 personnes ont été formées aux mesures de prévention du choléra. Des murets et des terrasses ont été construits pour freiner l'érosion et limiter les dégâts pendant les périodes de forte pluviosité. En effet, dans cette île en proie à des catastrophes naturelles répétées, il est particulièrement important de mettre en oeuvre des mesures de prévention. A Petit Goâve, l'approche "Cash and Work" a été également utilisée pour réaliser les travaux de reconstruction. Environ mille personnes ont ainsi pu travailler et gagner un revenu, alors qu'une partie d'entre elles a bénéficié d'une formation de maçon et de technicien.

Pour son travail de reconstruction, qui prendra fin courant 2012, Helvetas engage près de quatre millions de francs au total, y compris les contributions de la Chaîne du Bonheur et de la Confédération. L'objectif est de réorienter cet engagement en faveur de nouveau projets de développement à long terme. Parallèlement, les projets agricoles et d'eau potable dans le pays se poursuivront. Helvetas est active en Haïti depuis environ 30 ans et veut continuer à contribuer à son développement.

Vidéos sur:

www.youtube.com/helvetasswitzerland

Contact:

Martin Epp, Haiti
Tél.: +509/370-193-18 (dès le 9 janvier 2012)
E-Mail: martin.epp@helvetas.org

Nicolas Morand, Petit-Goâve
Tél.: +509/370-284-29
E-Mail: nicolas.morand@helvetas.org (français ou anglais)

Matthias Herfeldt, attaché de presse Helvetas
Mobile: +41/76/338'59'38



Ces informations peuvent également vous intéresser: