Waldwirtschaft Schweiz / Economie forestière Suisse

Messieurs les scieurs, n'attendez pas d'être à court de bois pour nous en parler

    Solothurn (ots) - Les scieurs de Suisse orientale se plaignent d'une offre de bois insuffisante. Il est vrai que l'on observe une certaine retenue du côté des propriétaires forestiers privés. L'Economie forestière Suisse, l'association faîtière des propriétaires suisses de forêts, partage ce constat. Les prix offerts en Suisse pour le bois brut sont certes concurrentiels au plan international. Mais du fait de la crise financière et économique mondiale, les prix des grumes résineux ont chuté en deux ans de 10 à 15 pour cent, ce qui explique en partie ce manque d'empressement des vendeurs. Cependant, c'étaient surtout les scieries elles-mêmes qui, jusqu'il y a peu, présentaient leurs besoins en bois comme modestes et parlaient d'un approvisionnement suffisant. Une politique d'information plus axée sur le long terme vis-à-vis de l'économie forestière, et moins dictée par des considérations à court terme relevant probablement de la tactique des prix, aiderait certainement à éviter ce genre de goulet d'étranglement à l'avenir.

    Le 13 janvier encore, lors de la dernière ronde des discussions qui ont lieu régulièrement dans le cadre de la Commission du marché du bois, les représentants des scieries n'ont pas fait la moindre allusion à un problème d'approvisionnement ni ne se sont montrés enclins à faire un geste au niveau des prix. L'Economie forestière Suisse ne cache donc pas son incompréhension maintenant que les scieurs annoncent brusquement une pénurie et en rejettent la faute du côté forestier. Quelques signaux positifs au début de la saison de coupe en automne 2009 auraient certainement motivé les propriétaires de forêts à récolter davantage. Car il est clair que dans leur décision de récolter ou non, les propriétaires de forêts privées dépendent étroitement de l'état du marché et des informations reçues des acheteurs. Ils diffèrent en cela des propriétaires de forêts publiques, dont les entreprises forestières sont menées par des professionnels et jettent régulièrement sur le marché une quantité très stable de bois brut, ne voulant pas laisser chômer leur personnel et leurs machines.

    Une autre raison pour laquelle il est important d'informer l'économie forestière à temps, c'est que celle-ci n'a guère les moyens de réagir à court terme aux fluctuations de la demande. La gestion durable des forêts requiert des planifications à assez long terme. Les coupes de la saison à venir sont en général décidées en automne. De plus, chaque coupe doit d'abord obtenir l'aval du service forestier public.

    Enfin, il faut observer que l'entrée en service de la grande scierie de Domat/Ems GR a considérablement changé la donne. Avec ses capacités de transformation gigantesques à l'échelle suisse, ce nouvel acteur a nettement durci la concurrence entre les acheteurs.

    Un facteur aggravant est encore l'hiver rude et neigeux de 2009/2010, qui en bien des endroits a freiné la récolte et surtout l'enlèvement du bois.

    Il va de soi que l'Economie forestière Suisse appelle les propriétaires forestiers à profiter du débouché qui se présente et à accélérer l'enlèvement du bois abattu. En fin de compte, tous les membres de la filière forêt-bois sont dans le même bateau. Le secteur forestier a tout intérêt à avoir à ses côtés une industrie suisse du bois forte et pouvant utiliser à plein son potentiel de transformation.

ots Originaltext: Waldwirtschaft Schweiz / Economie forestière Suisse
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Max Binder
président
Mobile: +41/79/215'84'42

Urs Amstutz
directeur
Tél.: +41/32/625'88'00
Mobile: +41/79/305'96'22

Roland Furrer
responsable des relations publiques
Tél.: +41/32/625'88'00
Mobile: +41/79/432'29'15

Economie forestière Suisse
Rosenweg 14
4501 Soleure
Tél.: +41/32/625'88'00
Internet: www.wvs.ch
E-Mail: info@wvs.ch



Plus de communiques: Waldwirtschaft Schweiz / Economie forestière Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: