Waldwirtschaft Schweiz / Economie forestière Suisse

Les forêts suisses: mariage heureux entre biodiversité et exploitation

Soleure (ots) - Les forêts couvrent 30 pour cent du territoire suisse. Elles forment l'un des derniers écosystèmes de grande extension du pays et abritent quelques 20'000 espèces animales et 500 espèces de plantes vasculaires. En même temps, les forêts sont une ressource naturelle, dont l'entretien et l'exploitation sont utiles à tous. Les résultats d'une étude récente le confirment: l'économie forestière et la politique forestière suisses réussissent un mariage heureux entre l'exploitation des forêts et la promotion de la biodiversité. Les résultats du troisième inventaire forestier national (IFN3) montrent que les forêts suisses sont toujours plus proches de l'état naturel, se rajeunissent de plus en plus par elles-mêmes, présentent toujours moins d'essences étrangères et connaissent une diversité toujours plus grande d'essences et de structures. La proportion de bois mort a augmenté de 80 pour cent ces dernières années. Le bois mort est d'une importance vitale pour de nombreuses espèces forestières animales et végétales. Le Monitoring de la biodiversité en Suisse (MBD) donne lui aussi d'excellentes notes aux forêts suisses. Ce bilan réjouissant souligne l'engagement important et souvent volontaire des propriétaires de forêts et du personnel forestier en faveur de la biodiversité. Le maintien et le développement de la biodiversité ne sont pas seulement une ligne de conduite importante de la sylviculture, mais aussi un élément central de la législation et de la politique forestières suisses. Diverses obligations, interdictions et incitations existent en effet pour promouvoir la biodiversité des forêts suisses. Par ailleurs, près de 60 pour cent de la surface forestière sont maintenant certifiés selon l'un au moins des deux systèmes FSC et PEFC, et la biodiversité est l'un des critères importants des deux labels. Malgré le haut niveau de biodiversité des forêts suisses, il faut aussi relever que celles-ci sont devenues, dans l'ensemble, trop denses et trop sombres. Bien sûr, des peuplements et serrés sont des biotopes importants pour de nombreuses espèces végétales et animales, mais des forêts claires et aérées sont tout aussi essentielles pour nombre d'espèces qui ont besoin de lumière et de chaleur. Pour restaurer cette lumière et cette chaleur, il faut souvent couper des arbres. Entretien et exploitation des forêts vont donc de pair et une exploitation bien conçue favorise la biodiversité. ots Originaltext: Economie forestière Suisse Internet: www.presseportal.ch/fr Contact: Max Binder, président Mobile: +41/79/215'84'42 Urs Amstutz, directeur Tél.: +41/32/625'88'00 Mobile: +41/79/305'96'22 Roland Furrer, responsable des relations publiques Tél.: +41/32/625'88'00 Mobile: +41/79/432'29'15 Economie forestière Suisse Rosenweg 14 4501 Soleure Tél.: +41/32/625'88'00 E-Mail:info@wvs.ch Internet: www.wvs.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: