Waldwirtschaft Schweiz / Economie forestière Suisse

Déclarations inadmissibles du WWF Suisse à propos de l'économie forestière suisse

Solothurn (ots) - Le WWF Suisse a publié hier une étude sur l'exploitation forestière en Suisse. Celle-ci tout comme le communiqué de presse qui l'accompagne renferment des déclarations inadmissibles à propos de l'économie forestière suisse. L'association Economie forestière Suisse rejette avec force l'étude et les déclarations du WWF Suisse. Le WWF Suisse occulte complètement le niveau exceptionnellement élevé en comparaison internationale de notre législation forestière et la tradition profondément enracinée d'une gestion durable et proche de la nature de la forêt suisse. Dans son communiqué, le WWF Suisse laisse entendre que la forêt suisse ferait l'objet d'une exploitation effrénée. Il affirme que si l'on ne s'y opposait pas, des forêts facilement accessibles et simples à exploiter seraient complètement pillées ces prochaines années, ce qui entraînerait des conséquences désastreuses pour la diversité des espèces. Ces déclarations sont dénuées de tout fondement et représentent un véritable affront envers les propriétaires forestiers publics et privés de Suisse. Ceux-ci sont profondément attachés aux principes d'une exploitation durable et proche de la nature. La formation des spécialistes en Suisse, du forestier-bûcheron à l'ingénieur forestier en passant par le garde forestier, fixe des priorités en conséquence. Ces principes sont également inscrits dans la législation forestière au niveau fédéral et cantonal. Quant aux déclarations du WWF Suisse concernant le label FSC dont il est proche, il s'agit d'un marketing facile réalisé pour ses propres intérêts. Associer l'exploitation durable des forêts au seul FSC, c'est sciemment passer sous silence le fait qu'il existe d'autres labels de même valeur. Ainsi, le label de la forêt et du bois PEFC, très répandu dans notre pays et au plan international, repose en Suisse sur des normes absolument identiques à celles du FSC. Et comme mentionné plus haut, les normes de la législation forestière suisse sont extraordinairement élevées en comparaison internationale. Cela est d'ailleurs confirmé par l'étude sur les « Coûts et utilité de la certification des forêts pour l'économie forestière suisse », publiée récemment par la Haute école suisse d'agronomie (cf. www.shl.bfh.ch => communiqués de presse). Dans son argumentation, le WWF Suisse occulte également le fait que les exigences du FSC sont très variables selon les pays. Ainsi les normes légales suisses pour l'économie forestière sont-elles beaucoup plus strictes que les normes FSC appliquées dans de nombreux autres pays. Dans son attaque frontale contre le secteur forestier en suisse, le WWF Suisse semble oublier que l'exploitation durable de la forêt suisse apporte une contribution aussi utile qu'efficace à la protection de l'environnement. L'utilisation du bois indigène comme matériau de construction ou comme source d'énergie permet en tout cas d'éviter l'importation de bois ou de produits en bois, mais aussi de limiter le recours à des matériaux coûteux en énergie, comme l'acier ou le béton, ainsi que la consommation d'énergies fossiles non renouvelables et néfastes pour le climat. ots Originaltext: Economie forestière Suisse Internet: www.presseportal.ch/fr Contact: Max Binder président Mobile: +41/79/215'84'42 Roland Furrer responsable des relations publiques Tél.: +41/32/625'88'00 Mobile: +41/79/432'29'15 Economie forestière Suisse Rosenweg 14 4501 Soleure Tél.: +41/32/625'88'00 Internet: www.wvs.ch E-Mail:info@wvs.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: