RVK

9e forum suisse de l'assurance maladie sociale

Le patient au centre - Le patient comme moyen Lucerne (ots) - Le secteur de la santé suisse implique de nombreux acteurs: des médecins, des hôpitaux, des pharmacies, des caisses maladie, des assurés, des patients et des politiciens. Et ils sont également nombreux à convoiter une part de l'énorme gâteau de 56 milliards de francs, parfois avec une telle intensité qu'ils perdent de vue les objectifs à atteindre. Le 9e forum suisse de l'assurance maladie sociale se tiendra le jeudi 10 mai 2007 au palais des congrès de Zurich. Il donnera la parole à différents partenaires afin que le patient et sa santé soient de nouveau au coeur du système. De célèbres spécialistes de premier ordre, suisses et étrangers, s'attèleront cette année, dans le cadre du forum, au rôle du patient à l'époque du "Managed Care" et d'une plus grande responsabilité personnelle. Ils débattront également de sujets de société sensibles tels que "le rationnement et l'éthique dans le secteur de la santé" et esquisseront des solutions. La manifestation s'adresse aux décideurs et aux collaborateurs de l'ensemble des principales institutions du secteur de la santé, aux experts intéressés du monde politique et économique ainsi qu'aux médias. Daniela Lager, présentatrice de l'émission "10vor10", animera la manifestation. Des intervenants réputés s'exprimeront, mais également des patients: Peter R. Müller, de la Ligue suisse contre le cancer, discutera avec une femme atteinte du cancer et avec Olivia Fischer, Miss Zurich 2006 et diabétique. Directement concernés, ils expliqueront ce qu'ils attendent du système de santé. Une guérison plus rapide avec "Managed Care"? Les patients attendent une meilleure communication, davantage d'informations et une plus grande participation aux décisions concernant leur traitement. Sont-ils toutefois en mesure de participer à ces décisions? A l'occasion du forum, Ben L. Pfeifer, de la clinique Aeskulap de Brunnen, abordera le thème du dialogue entre patient et médecin. La notion de "Managed Care" est dans tous les esprits. Il s'agit d'une gestion appropriée de tous les prestataires de soins de santé impliqués dans le processus de traitement du patient. Volker Amelung, de l'école supérieure de médecine de Hanovre, présentera les divers points de vue existants relatifs à l'impact du "Managed Care" et à la mensurabilité des performances. Un regard au-delà des frontières Antoine Chaix, membre du Conseil d'Administration de Médecins Sans Frontières Suisse, compare le secteur de la santé en Suisse à celui du tiers-monde: la dispense insuffisante de soins médicaux dans le tiers-monde a des incidences sur les attentes des patients. La comparaison avec la disponibilité permanente des services médicaux en Suisse doit susciter la réflexion. Frank Mathwig, de la Fédération des Eglises protestantes de Suisse, se demande en revanche quel niveau de solidarité les Suisses peuvent-ils se permettre, et avec quels financements. La question est soulevée dans le contexte d'une explosion des coûts et des prestations, à l'origine de réflexions sur le rationnement et qui rend les patients toujours plus tributaires de considérations économiques. Un progrès rapide exige des acteurs La hausse effrénée des coûts dans le secteur de la santé est due à l'élargissement constant de l'offre médicale et à la demande de la population. La seule véritable limite semble être financière. Peter Indra, vice-directeur de l'Office fédéral de la santé publique, se demande quel niveau de santé la Suisse peut-elle supporter. Thierry Carrel, chirurgien cardiaque réputé à l'Hôpital de l'Ile de Berne (Inselspital), souligne, quant à lui, la disponibilité et les limites de la médecine hautement spécialisée, dont les progrès rapides imposent aux acteurs les exigences les plus élevées. A côté de ces aspects, M. Carrel replace les préoccupations éthiques autour des patients au centre du débat. Vous trouverez le communiqué de presse et des informations détaillées concernant le forum du 10 mai 2007 sur le site www.rvk.ch. L'association RVK et l'organisation de prestation innovante des petits et moyens assureurs maladie Avec 47 assureurs maladie et près de 810 000 assurés, la RVK est composée d'une solide structure d'adhérents. L'organisation de réassurance, devenue une organisation de réassurance et de services comptant 26 collaborateurs, a développé en continu et en substance une large gamme de services. Les membres de la RVK seront ainsi toujours en mesure de remplir les obligations de plus en plus exigeantes de l'autorité de surveillance et de satisfaire les besoins des clients. Les frais de participation s'élèvent à 460 francs. La langue du congrès est l'allemand. Informations complémentaires: RVK Tél.: +41/41/417'05'00 Télécopieur: +41/41/417'05'01 E-mail: forum@rvk.ch Internet: http://www.rvk.ch Programme du congrès du jeudi 10 mai 2007: 9h45 Participation aux décisions médicales. Le patient peut-il participer? Ben L. Pfeifer, Prof. Dr. med., directeur de la recherche clinique, clinique Aeskulap de Brunnen 10h15 Une guérison plus rapide avec "Managed Care" ou seulement une nouvelle tendance pour optimiser les coûts? Volker Amelung, Prof. Dr. oec., professeur en recherche sur les systèmes de santé à l'école supérieure de médecine de Hanovre et directeur de l'association fédérale Managed Care e.V., Berlin 11h20 Les attentes envers notre système social de santé sont-elles relatives? Une comparaison avec le tiers-monde. Antoine Chaix, Dr. med., médecin spécialiste en médecine générale de la Fédération des médecins suisses (FMH) et membre du Conseil d'Administration de Médecins Sans Frontières Suisse 11h50 Tout pour tous - Quel niveau de solidarité et avec quels financements? Frank Mathwig, Dr. theol., chargé d'éthique, Institut de Théologie et d'Ethique, Fédération des Eglises protestantes de Suisse 14h00 Frappés par le destin - Ce que les personnes atteintes de maladies attendent du système de santé. Une discussion avec des patients (notamment avec Olivia Fischer, Miss Zurich 2004, diabétique) Peter R. Müller, Dr. phil. nat., directeur du programme "Des patients comme partenaires", Ligue suisse contre le cancer 14h40 Quel niveau de santé la Suisse peut-elle supporter? Peter Indra, Dr. med. MPH, vice-directeur de l'Office fédéral de la santé publique 15h10 La santé applicable - Disponibilité et limites de la santé hautement spécialisée Thierry Carrel, Prof. Dr. med., directeur de la clinique universitaire de chirurgie cardio-vasculaire, Hôpital de l'Ile de Berne (Inselspital), et directeur du Centre de chirurgie cardiaque de Bâle/Berne 15h50 Conclusion Dr. Charles Giroud, président de RVK ots Originaltext: RVK Internet: www.presseportal.ch/fr Contact: Marcel Graber Directeur de RVK Tél.: +41/41/417'05'00 Fax: +41/41/417'05'01 E-mail: marcel.graber@rvk.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: