Good News Productions AG

Marilyn Manson - La provocation à l'état pur

    Zurich (ots) - On peut l'aimer ou le haïr. L'ex-reporter photo Brian Warner, plus connu sous son nom " choc-rock " de Marilyn Manson, déchaîne les passions comme aucun autre dans le monde de la musique. La dernière fois qu'il est monté sur scène à Zurich, le 30 novembre 2003, les protestations issues du camp chrétien avaient fait rage avant son spectacle. Les " pieuses gens " tentaient à grand renfort de tracts de présenter Marilyn Manson comme méchant " suppôt de Satan ". Mais il n'en fut rien ! Le concert s'est tenu à guichets fermés et Marilyn s'est montré sous son meilleur jour : pas une once de violence, aucune bible brûlée comme le veut sa réputation. Et l'écho ici dans les médias a été énorme, car Marilyn Manson a organisé un show divertissant, qui a fait apparaître surtout son côté commercial. Le mercredi 8 juin 2005, il se produit dans la St. Jakobshalle de Bâle avec son excellent groupe. Va-t-on à nouveau tenter de le boycotter ? Ceci le laisserait sans doute de marbre...

    Du anti-héros critique social à la mégastar en strass

    Lorsqu'en 1999, Brian Warner et son guitariste Scott Mitchell ont décidé ensemble de changer leurs noms en Marilyn Manson et Daisy Berkowitz (avec comme prénom des icônes américaines de la pop et comme nom de famille celui de tueurs en série), ils se sont donné pour mission de choquer sous leurs pseudonymes le monde de la musique. En Amérique du sud-est, là où la culture vodou et l'Occident chrétien se rencontrent, une telle pensée n'est même pas si fausse. C'est ainsi que le concept controversé d'utiliser le show scénique comme messe satanique multimédia et de " choquer " avec un look sado-maso et des visuels inspirés des runes SS est né. La presse a dressé l'oreille. Il y avait des gros titres positifs et négatifs, s'inspirant librement du slogan : Any news is good news! Quand Trent Reznor des Nine Inch Nails a entendu la musique de Manson & Co., il a été enthousiasmé par le mélange trash d'éléments synthé et métal. Marilyn et son groupe ont alors été invités à faire la première partie des Nails et comme dans un conte " diabolique ", ils connurent un énorme succès. Des rumeurs folles ont été répandues par les médias : on disait que Marilyn Manson mangeait des enfants au petit déjeuner ou qu'il fumait des ossements humains et des excréments dans sa pipe. Il était la bête noire des Américains plutôt prudes qui protestent régulièrement depuis des années contre ses spectacles. Depuis le succès fou de son " Antichrist Superstar ", il fait figure pour beaucoup de héros absolu, mais pour beaucoup d'autres également de anti-héros. Depuis quelques années, Marilyn Manson a réalisé une ascension du anti-héros critique social à la mégastar en strass, qui écrit des livres et qui se montre de plus en plus souvent lors des représentations officielles au côté de stars du porno. Sa musique est techniquement parfaitement réussie et puissante, mais si Marilyn Manson n'avait pas une telle image, il serait deux fois moins connu. Et il le sait fort bien. Mais cette facette fait partie intégrante du showbiz, car le maître mot ici est celui d'" Entertainment ". C'est ce qui ressort clairement de son dernier album studio " The Golden Age Of Grotesque ". Marilyn n'y invente pas la roue musicalement parlant, mais ses textes délivrent toujours suffisamment de messages alimentant la controverse. Et c'est avec des titres de son album Best of " Lest We Forget " (2004) que le colosse revient en Suisse. Alors choqué ? C'est ce qu'on va voir !

    Concert:                              Marilyn Manson
    Informations spécifiques:  En partenariat avec Act
                                                Entertainment AG
    Site Internet:                    www.marilynmanson.com
    Album actuel:                      Lest We Forget (Interscope/UMG)
    Date / Heure:                      mercredi 8 juin 2005, 20h
    Lieu du concert:                 St. Jakobshalle, Bâle
    Prix des places:                 56,40
    Partenaires médias:            20 Minuten, VIVA, Virus

    TicketCorner effectue les pré-ventes soit au 0900 800 800 (CHF 1,19/min), soit sur www.ticketcorner.ch, soit par l'intermédiaire de Manor et SBB ainsi que de tous les autres points de vente TicketCorner.

ots Originaltext: Good News Productions AG
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Good News Productions AG
Herr Ralph Trossmann
Tel. +41/(0)1/809'66'66



Plus de communiques: Good News Productions AG

Ces informations peuvent également vous intéresser: