Bundesamt f. Umwelt, Wald und Landschaft

Berne, le 11 octobre 2005 Statistique forestière 2004 Forêts suisses sous-exploitées

      Berne (ots) - En 2004, la récolte du bois dans les forêts suisses a
atteint près de 5,2 millions de m3, soit 40 000 m3 de plus qu’en
2003. Cela ne représente toutefois que deux tiers du volume
exploitable (7,4 millions de m3). L’équilibre de la balance
commerciale suisse du bois, en déficit depuis plusieurs années, n’a
pas été rétabli.

    Selon la statistique forestière 2004 de l’Office fédéral de la statistique et de l’OFEFP, la récolte du bois dans les forêts suisses a atteint près de 5,2 millions de m3, soit 40 000 m3 de plus que l’année précédente. Les forêts privées, qui représentent un quart de la surface forestière suisse, ont produit 1,85 million de m3, ce qui est légèrement au-dessus du volume de 2003 (1,79 million de m3). Dans les forêts publiques, le volume de bois récolté a quasiment égalé celui de 2003, soit 3,3 millions de m3. Or on pourrait récolter près de 7,4 millions de m3 au lieu des 5,2 millions exploités en 2004. Un tiers du potentiel des forêts suisses n’est donc pas exploité.

    La proportion de résineux et de feuillus récoltés reste inchangée par rapport à 2003: les résineux représentent les quatre cinquièmes du bois suisse exploité l’an dernier (environ 4 millions de m3), et les feuillus, le cinquième (environ 1,1 million de m3).

    La balance commerciale du bois affiche toujours un déficit En Suisse, les exportations de bois et de produits en bois ont représenté environ 3,75 milliards de francs en 2004, contre 5,98 milliards pour les importations. Le déficit de la balance commerciale est donc de plus de 2 milliards pour ce secteur. Ce déséquilibre qui dure depuis plusieurs années est dû au fait qu’une importante partie du bois récolté en Suisse est directement exportée pour être transformée à l’étranger en planches, panneaux, meubles, cellulose, papier ou autres produits en bois. Une grande part de la valeur ajoutée dans la transformation du bois s’échappe donc à l’étranger.

    La Confédération encourage la récolte et la transformation du bois suisse dans plusieurs domaines. Les programmes bois 21 et SuisseÉnergie, ainsi que le Fonds pour les recherches forestières et l’utilisation du bois soutiennent des projets novateurs dans la transformation et l’utilisation du bois. L’exploitation accrue du bois suisse ne profite pas seulement à l’économie forestière et à l’industrie du bois; il s’agit également d’une activité judicieuse à la fois sur le plan écologique et sur le plan économique.

OFEFP OFFICE FÉDÉRAL DE L’ENVIRONNEMENT, DES FORÊTS ET DU PAYSAGE Service de presse

    Internet Les résultats détaillés de la statistique forestière se trouvent sous: http://www.agr-bfs.ch.

Renseignements • M. Marco Zanetti, Direction des forêts, OFEFP, tél. 031 324 77 84



Plus de communiques: Bundesamt f. Umwelt, Wald und Landschaft

Ces informations peuvent également vous intéresser: