Bundesamt f. Umwelt, Wald und Landschaft

OFEFP - Gestion durable des forĂȘts de protection Aide pratique pour les forestiers

    Berne (ots) - Weesen/Amden, le 16 aoĂ»t 2005

    De nouvelles instructions pratiques pour l’entretien des forĂȘts de protection, publiĂ©es par l’OFEFP, proposent aux forestiers des aides Ă  lÂ’Ă©valuation et Ă  la dĂ©cision pour leur travail quotidien en forĂȘt. Elles montrent selon quels critĂšres les forĂȘts protectrices doivent ĂȘtre soignĂ©es et quelles propriĂ©tĂ©s naturelles de la forĂȘt offrent suffisamment de protection contre les dangers naturels. Elles indiquent en outre comment il est possible de contrĂŽler si les soins assurent une protection durable, ce qui permet d’utiliser les fonds publics de maniĂšre ciblĂ©e et Ă©conome.

    Les forĂȘts offrant une protection efficace sont un bien prĂ©cieux. GrĂące Ă  elles, la population de montagne peut, le plus souvent, vivre Ă  l’abri des dangers naturels. De plus, elles protĂšgent les routes, les bĂątiments et les voies ferrĂ©es. L’effet protecteur de ces forĂȘts dĂ©pend toutefois de leur Ă©tat. Il faut par exemple que les diffĂ©rents arbres soient suffisamment rapprochĂ©s pour qu’aucun bloc de pierres ne puisse dĂ©valer dans la vallĂ©e sans obstacle. Les arbrisseaux ont aussi besoin de suffisamment de lumiĂšre au sol pour croĂźtre et se transformer en arbres assumant leur fonction protectrice. L’entretien des forĂȘts de protection doit donc satisfaire Ă  de grandes exigences. La nouvelle publication de l’OFEFP « Gestion durable des forĂȘts de protection. Soins sylvicoles et contrĂŽle des rĂ©sultats: instructions pratiques » (NaiS) constitue une aide pour les praticiens. Elle s’adresse avant tout aux forestiers des cantons et des communes.

    Entretien durable des forĂȘts de protection – utilisation optimale des ressources Chaque forĂȘt de protection est unique, comme le montre l’exemple des communes d’Amden et de Weesen (cf. fiche). Les soins sylvicoles dĂ©pendent de deux facteurs: la composition de la forĂȘt (chaque forĂȘt abrite des essences diffĂ©rentes, en fonction du climat, du sol et de la gĂ©ologie) et les dangers naturels spĂ©cifiques dans une rĂ©gion. C’est ainsi qu’une forĂȘt d’une rĂ©gion menacĂ©e par les chutes de pierres doit remplir d’autres fonctions qu’une forĂȘt situĂ©e dans une rĂ©gion menacĂ©e par les avalanches. Les instructions pratiques proposent des aides Ă  lÂ’Ă©valuation et Ă  la dĂ©cision pour l’entretien des forĂȘts de protection – une tĂąche complexe. Le but est d’obtenir des forĂȘts protĂ©geant efficacement en leur prodiguant les soins sylvicoles optimaux, sur les plans tant Ă©cologique quÂ’Ă©conomique.

    Des placettes tĂ©moins permettent de mesurer les effets Un controlling standardisĂ©, effectuĂ© sur des placettes tĂ©moins, permettra de contrĂŽler l’efficacitĂ© des soins sylvicoles dans une forĂȘt de protection. Ces placettes tĂ©moins possĂšdent les caractĂ©ristiques typiques de chaque station forestiĂšre dĂ©terminĂ©e. Les forestiers les visitent pĂ©riodiquement pour vĂ©rifier si les soins sylvicoles y dĂ©ploient les effets souhaitĂ©s. Comme lÂ’Ă©crit Werner SchĂ€rer, directeur des forĂȘts, dans l’avant-propos des instructions pratiques: « Pour la premiĂšre fois, il sera possible de documenter l’effet des soins aux forĂȘts de protection Ă  long terme et de dĂ©montrer ainsi encore mieux le rĂŽle indispensable des fonds publics, ainsi que l’usage efficient qui en est fait ».

    Ces instructions pratiques sont la nouvelle Ă©dition remaniĂ©e des instructions « Soins minimaux pour les forĂȘts Ă  fonction protectrice », parues en 1996. La nouvelle version a Ă©tĂ© adaptĂ©e en tenant notamment compte des derniers enseignements de la science. C’est le Centre de sylviculture de montagne de Maienfeld (CSM) qui a assumĂ© la direction du projet.

OFEFP  OFFICE FÉDÉRAL DE L’ENVIRONNEMENT, DES FORÊTS ET DU PAYSAGE Service de presse

Renseignements • M. Werner SchĂ€rer, directeur des forĂȘts Ă  l’OFEFP, tĂ©l. 031 324 78 36 • M. Raphael Schwitter, Centre de sylviculture de montagne (CSM), Maienfeld, tĂ©l. 081 303 41 22 • Mme Monika Frehner, co-auteure de l’ouvrage , tĂ©l. 079 682 51 14 • M. Jean-Jacques Thormann, accompagnement du projet NaiS, Haute Ă©cole suisse d’agronomie (SHL), Zollikofen, tĂ©l. 031 910 21 47

Internet • Instructions pratiques NaiS: http://www.environnement- suisse.ch/foretsprotectrices • Magazine Environnement 3/05 sur le thĂšme des forĂȘts: http://www.environnement- suisse.ch/buwal/fr/medien/umwelt/2005_3/index.html • Magazine Environnement 4/02: http://www.environnement- suisse.ch/buwal/fr/medien/umwelt/2002_4/index.html

    Les forĂȘts de protection au coeur de la politique forestiĂšre fĂ©dĂ©rale Les forĂȘts de protection sont l’une des prioritĂ©s de la politique forestiĂšre fĂ©dĂ©rale. Le projet de rĂ©vision partielle de la loi sur les forĂȘts, envoyĂ© en consultation par le Conseil fĂ©dĂ©ral le 29 juin 2005, prĂ©voit que la ConfĂ©dĂ©ration concentrera dĂ©sormais ses moyens financiers sur les forĂȘts protectrices et la diversitĂ© biologique.

    ConformĂ©ment aux grandes lignes fixĂ©es par le Conseil fĂ©dĂ©ral dans ce projet, l’OFEFP s’emploie Ă  amĂ©liorer les soins sylvicoles dans les forĂȘts suisses de protection (cf. texte principal), en harmonisant notamment leur dĂ©limitation. Actuellement, les cantons dĂ©limitent eux-mĂȘmes leurs forĂȘts protectrices. Les critĂšres sur lesquels ils s’appuient pour le faire varient fortement d’un canton Ă  l’autre. Il s’agit maintenant de les unifier dans le cadre d’un projet de l’OFEFP, en collaboration avec les cantons. Cette mesure permettra Ă  moyen terme de comparer les dĂ©limitations de forĂȘts protectrices.



Plus de communiques: Bundesamt f. Umwelt, Wald und Landschaft

Ces informations peuvent également vous intéresser: