Bundesamt f. Umwelt, Wald und Landschaft

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Les parcs naturels sont une chance pour les régions

      Berne (ots) - La Suisse sera dotée de nouveaux parcs d’importance
nationale: les parcs nationaux, les parcs naturels régionaux et les
parcs naturels périurbains. Le Conseil fédéral a adopté aujourd’hui
la révision partielle de la loi fédérale sur la protection de la
nature et du paysage. Le Parlement l’y avait expressément invité
après que les parcs avaient été rayés du plan de législature il y a
un an pour des raisons financières. Le Conseil fédéral refuse
toujours que la Confédération participe au financement des parcs.
Les parcs d’importance nationale aident à protéger et à valoriser
des habitats ou des paysages naturels exceptionnels et d’une beauté
particulière. Ils permettent aussi de favoriser le développement
économique de la région: ils relancent le tourisme, sont créateurs
d’emplois et permettent le contact avec la nature. De plus, la
création de parcs est économiquement rentable comme le prouve la
longue expérience des pays voisins et comme l’atteste le Parc
National Suisse dans les Grisons: la valeur ajoutée touristique
directe se monte à 10 millions de francs par an en moyenne, auxquels
s’ajoutent 7 millions provenant de revenus et d’emplois indirects.
Trois catégories de parcs À l’instar des pays voisins, la Suisse
aura trois catégories de parcs: les parcs nationaux, les parcs
naturels régionaux et les parcs naturels périurbains (voir fiche
d’information). • Les parcs nationaux sont réputés pour leurs
paysages naturels intacts et pour la tranquilli-té qu’ils apportent
aux visiteurs. En principe, toute intervention humaine est interdite
dans leur zone centrale. La zone périphérique peut être exploitée
dans le respect de la nature, ce qui est déjà le cas en général. •
Les parcs naturels régionaux servent dans toute l’Europe depuis des
dizaines d’années à préserver et à faire revivre les paysages
cultivés dans les zones rurales. Ils créent des conditions
favorables au développement durable de la région. Ils profitent
ainsi à l’entretien et à la promotion des trésors naturels et
culturels; ils resserrent la collaboration entre les exploitations
agricoles et les entreprises industrielles et artisanales; ils
favorisent la commercialisation des produits régionaux; sans oublier
qu’ils confortent la cohésion sociale de la population des régions.
• Les parcs naturels périurbains sont pour ainsi dire des parcs
nationaux en miniature. Ils se trouvent à proximité des
agglomérations. La dynamique naturelle n’est aucunement restreinte
dans la zone centrale. La zone périphérique est réservée aux
activités de détente, de découverte et de loisirs des citadins. Si
un parc remplit les conditions légales, la Confédération lui
reconnaît le statut de parc d’importance nationale et lui attribue
un label. Le Conseil fédéral a toutefois décidé que la
Confédération, faute de moyens suffisants, n’apportera aucun soutien
financier. Le label valorise le parc tout d’abord sur le marché
touristique. Par ailleurs, les organes responsables du parc peuvent
aussi attribuer une distinction aux biens produits et aux services
fournis dans le parc. Les labels sont attribués selon des critères
de qualité uniformes.

    Seulement à partir d’une initiative locale Quelque 30 projets de parcs, répartis dans toute la Suisse et à des stades plus ou moins avancés - de la simple idée à la mise en place de mesures - ont déjà été lancés. Le site doit présenter des éléments paysagers et naturels de très grande qualité. La Confédération s’appuie sur le principe du volontariat et ne reconnaît ainsi que les parcs qui émanent d’initiatives régionales et sont inscrits dans un programme cantonal, tout en jouissant du soutien de la population locale. Les cantons assument un rôle important pour l’aménagement puis pour la gestion des parcs d’importance nationale puisqu’ils appuient et accompagnent les initiatives régionales. D’après les projets de parcs connus à ce jour, on admet qu’il sera créé deux nouveaux parcs nationaux, dix parcs naturels régionaux et trois parcs naturels périurbains au cours des dix prochaines années. Le nombre des futurs parcs de Suisse dépend des qualités naturelles et paysagères des régions, de l’initiative de la population locale, des moyens financiers et de la répartition géographique des projets dans le pays. Dix interventions parlementaires et une pétition La création de parcs d’importance nationale répond à la volonté expresse du Parlement. Le 25 février 2004, le Conseil fédéral avait rayé du programme de législature 2004-2007 la révision partielle de la loi sur la protection de la nature et du paysage (LPN), pour des raisons d’ordre financier. Il trouvait illogique d’instaurer des programmes d’allégement qui impliquent l’abandon de tâches et, par ailleurs, de créer de nouvelles tâches fédérales. Cette décision a suscité de vives réactions de la part des cantons et des régions, tout comme des députés. On a enregistré dix interventions parlementaires et une pétition de 340 communes. Au cours de la session d’automne 2004, le Parlement a accepté la motion du conseiller aux États tessinois PRD Dick Marty (04.3048), qui invite le Conseil fédéral à transmettre sans délai le message – déjà prêt à être traité - au Parlement.

Berne, le 23 février 2005


ETEC              Département fédéral de l’Environnement,
des Transports, de l’Énergie et de la Communication

    Service de presse Renseignements:

• Service de presse de l’Office fédéral de l’environnement, des forêts et du paysage, tél. 031 322 90 00 Annexes • Fiche d’information : Utilité et rôle des parcs nationaux • Message concernant la révision partielle de la loi fédérale sur la protection de la nature et du paysage (LPN) • Projet de loi Ces documents sont publiés sous : http://www.environnement- suisse.ch/buwal/fr/medien/presse/artikel/20050223/01154/index.html

Les parcs chez nos voisins Les pays voisins ont depuis longtemps misé sur les effets économiques et écologiques des parcs naturels régionaux et des parcs nationaux: La France compte une quarantaine de parcs naturels régionaux, tous axés sur un projet de développement durable. Les parcs nationaux quant à eux privilégient la protection et la conservation de la nature. L’Italie connaît aussi les catégories parcs régionaux et parcs nationaux. Ils ont pour objectifs communs d’assurer l’usage adéquat du territoire dans un but récréatif, culturel, social, didactique et scientifique. Cependant, le parc naturel régional intègre davantage les données locales à la gestion du territoire. L’Allemagne possède des parcs naturels qui contiennent de précieux éléments naturels et paysagers. Ils ont pour vocation d’être des lieux de détente pour la population des agglomérations urbaines. Les parcs nationaux allemands jouent quant à eux un rôle important pour la protection de la nature. L’Autriche connaît aussi deux types de parcs: les parcs naturels et les parcs nationaux. Les premiers sont des territoires au paysage remarquable, entretenus par des activités humaines douces. Les parcs nationaux sont des zones de protection stricte de la nature. Ils sont subdivisés en une zone centrale de protection de la nature et une zone périphérique d’activités économiques et sociales durables. Liens: Europe http://www.parks.it/europa France http://www.parcs-naturels-regionaux.tm.fr http://www.parcsnationaux-fr.com Italie http://www.parks.it Allemagne http://www.naturparke.de http://www.europarc-deutschland.de Autriche http://www.naturparke.at http://www.parks.it/europa Suisse http://www.nationalpark.ch



Plus de communiques: Bundesamt f. Umwelt, Wald und Landschaft

Ces informations peuvent également vous intéresser: