Bundesamt f. Umwelt, Wald und Landschaft

Conférence sur les produits chimiques : Moritz Leuenberger plaide pour la responsabilité

      Berne (ots) - Le conseiller fédéral Moritz Leuenberger a ouvert
aujourd’hui à Genève la partie ministérielle de la Première
Conférence des Parties à la Convention de Rotterdam. Cette
convention règle les exportations et les importations des pesticides
et des produits chimiques les plus dangereux. Le chef du DETEC s’est
réjoui que tant de pays s’engagent à prendre leurs responsabilités
et à s’informer de manière transparente sur les dangers liés à ces
produits. Vendredi, la Conférence désignera le siège permanent de
son secrétariat. Genève et Rome ont déposé une candidature commune,
Bonn est aussi candidate.

    Dans son discours d’ouverture, Moritz Leuenberger a relevé que la Suisse, un des plus grands pays producteurs de produits chimiques, tient à ce que l’industrie chimique se développe de manière responsable et durable, qu’elle respecte l’homme et la nature, chez nous comme dans le monde entier. La Convention de Rotterdam - qui interdit l’exportation des pesticides et des produits chimiques les plus dangereux si le pays récepteur n’a pas été dûment informé et n’a pas donné son consentement en connaissance de cause - permet d’augmenter la sécurité dans l’utilisation des produits chimiques et d’améliorer la protection de l’environnement.

    La Convention de Rotterdam forme avec la Convention de Bâle sur les exportations de déchets toxiques et la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants (POP) un ensemble de règlements qui fondent l’utilisation et la gestion durables des produits chimiques et des déchets dangereux.

Concentration des compétences à Genève

    Genève est le centre de compétence de la politique internationale des produits chimiques et des déchets. Les secrétariats de la convention de Rotterdam, de la Convention de Bâle, de la Convention de Stockholm travaillent côte à côte dans la Maison internationale de l’environnement. D’autres organisations importantes pour la gestion des produits chimiques qui ont leur siège à Genève complètent le centre de compétence, comme notamment l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’Organisation internationale du Travail (OIT) et l’Organisation mondiale du Commerce (OMC). En ce qui concerne les pesticides, c’est la l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), à Rome, qui est l’institution compétente.

Décision vendredi

La Première Conférence des Parties, présidée par M. Philippe Roch, Secrétaire d’Etat et directeur de l’Office fédéral de l’environnement, des forêts et du paysage (OFEFP), désignera par vote demain, vendredi, l’emplacement du secrétariat de la Convention. Genève et Rome, qui gèrent conjointement le secrétariat ad intérim de la convention depuis 1998, ont déposé une candidature commune. Bonn est aussi candidate. Bern, 23 septembre 2004


DETEC         Département fédéral de l’Environnement,
des Transports, de l’Energie et de la Communication
Service de presse


Renseignements :
M. Philippe Roch, Secrétaire d’Etat, directeur de l’OFEFP,
président de la conférence,                  tél. 079 371 62 82
M. Beat Nobs, Ambassadeur, chef de la division Affaires
internationales, OFEFP,                              tél. 079 371 62 82
M. Georg Karlaganis, chef de la division Sol, substances et
biotechnologie, OFEFP,                         tél. 079 371 62 82

Annexe : Discours de Monsieur Moritz Leuenberger (en français)

Internet : Convention de Rotterdam sur la procédure de consentement préalable en connaissance de cause applicable à certains produits chimiques et pesticides dangereux : http://www.pic.int/ Maison internationale de l’environnement de Genève : http://www.environmenthouse.ch

Point de presse après la décision sur le secrétariat La délégation suisse vous invite à un point de presse : le vendredi 24 septembre de 13h à 14h au Centre international de conférences de Genève (CICG), salle de la délégation suisse. Contenu : réactions et bilan de la conférence. Pour les journalistes qui ne sont pas accrédités auprès des Nations Unies, une inscription est obligatoire. Veuillez vous annoncer à : Mme Elisabeth Maret, OFEFP, chargée de l’information, tél. 079 371 62 82 mailto:elisabeth.maret@buwal.admin.ch Plan de situation du CICG : http://www.cicg.ch/f/access.asp



Plus de communiques: Bundesamt f. Umwelt, Wald und Landschaft

Ces informations peuvent également vous intéresser: