Bundesamt f. Umwelt, Wald und Landschaft

Promotion des technologies environnementales Des wagons de marchandises silencieux

Berne (ots) - Berne, le 20 septembre 2004 Grâce à une innovation technologique, le transport de marchandises par le rail sera bientôt plus compétitif: un nouveau bogie plus léger, plus silencieux, plus rapide, plus fiable et plus résistant a été développé par des hautes écoles et des entreprises industrielles allemandes et suisses. Le projet a été soutenu financièrement par le ministère allemand de la formation et de la recherche et par l’Office fédéral de l’environnement, des forêts et du paysage. Le prototype sera présenté demain à InnoTrans, l’exposition sur les technologies ferroviaires de Berlin. Le nouveau bogie devrait bientôt permettre de réduire le bruit le long des tronçons sur lesquels le trafic de marchandises est dense: il est nettement plus silencieux, plus fiable et plus résistant que les bogies traditionnels et il permet aux wagons d’être plus rapides. Ce nouveau bogie s’appelle LEILA-DG (leichtes und lärmarmes Güterwagen-Drehgestell, bogie léger et silencieux pour wagons de marchandises). Un prototype sera présenté pour la première fois du 21 au 24 septembre 2004 à InnoTrans, l’exposition sur les technologies ferroviaires de Berlin. Alors que la technologie ferroviaire a beaucoup progressé, ces dernières décennies, dans le domaine du transport de passagers, elle n’a presque pas évolué en ce qui concerne le transport de marchandises. Les inconvénients sont nombreux: la formation des trains, par exemple, prend beaucoup de temps parce que les freins doivent être testés manuellement. Le nouveau bogie représente un progrès important qui permettra au transport de marchandises par le rail d’être plus concurrentiel (voir encadré 1). Les wagons de marchandises équipés du bogie LEILA-DG sont autonomes. Ce bogie peut donc être installé sur une partie seulement des wagons d’un convoi. À l’issue de la procédure d’homologation, qui durera environ trois ans, l’entreprise suisse HUPAC AG testera pour la première fois le nouveau bogie dans le trafic régulier. La production industrielle sur la base du prototype doit commencer dès que possible. Une coproduction germano-suisse Les travaux de développement du nouveau bogie ont duré environ cinq ans. Ils ont été menés par un groupe d’industriels et de scientifiques composé de représentants de la Technische Universität de Berlin, de cinq entreprises allemandes spécialisées dans les techniques ferroviaires et de l’entreprise JOSEF MEYER Waggon AG de Rheinfelden. Ce projet a été réalisé grâce au soutien financier de 350 000 francs accordé par l’OFEFP dans le cadre de la promotion des technologies environnementales (voir encadré 2) et à une contribution du ministère allemand de la formation et de la recherche (BMBF). OFEFP OFFICE FÉDÉRAL DE L’ENVIRONNEMENT, DES FORÊTS ET DU PAYSAGE Service de presse Renseignements • M. Urs Jörg, chef de la division Lutte contre le bruit, OFEFP, tél. 031 322 93 05 • M. Fredy Fischer, chef de la section Chemins de fer et aménagement du territoire, OFEFP, tél. 031 322 68 93 • M. Jean-Daniel Liengme, section Chemins de fer et aménagement du territoire, OFEFP, tél. 031 322 68 98 Annexe • Fiche: Informations sur la promotion des technologies environnementales Encadré 1: Les principales innovations du nouveau bogie • Chargement intérieur: réduction du poids (augmentation de la charge utile de 1,5 tonne par wagon) • Système de diagnostic embarqué: baisse du prix, augmentation de la sécurité (le programme d’entretien peut être adapté aux besoins et la température de stockage surveillée en permanence par GPS) • Essai automatisé des freins: gain de temps • Jonction croisée des essieux montés: moins d’usure de l’infrastructure • Freins à disques: réduction du bruit • Ressorts en caoutchouc plutôt qu’en acier: réduction du bruit Encadré 2: La promotion des technologies environnementales à l’OFEFP C’est en 1997 que l’OFEFP a créé la promotion des technologies environnementales, afin de permettre la commercialisation de nouveaux produits et procédés écologiques, grâce au financement d’installations pilotes et de démonstration. L’OFEFP prend en charge la moitié des coûts au maximum. Il assure en outre la réalisation de mesures d’accompagnement créant des conditions favorables aux innovations écologiques. Ce soutien est particulièrement important pour les PME, dont les possibilités sont limitées du point de vue du personnel et de l’infrastructure. Grâce à la promotion des technologies environnementales, l’OFEFP les aide à prendre contact avec des hautes écoles, notamment, il contribue à financer la réalisation des innovations et facilite leur commercialisation. Entre 1997 et 2003, l’OFEFP a financé 108 projets à hauteur de 17,53 millions de francs au total. En 2004, le budget consacré à la promotion des technologies environnementales est de 3,94 millions de francs. Informations générales et exemples: http://www.umwelt- schweiz.ch/buwal/fr/fachgebiete/fg_tech/ur3_projekt/urp2_pd/index.ht ml

Ces informations peuvent également vous intéresser: