Bundesamt f. Umwelt, Wald und Landschaft

Recyclage des emballages pour boissons en 2003 Résultats réjouissants pour le verre et les canettes en aluminium, mais toujours insuffisants pour les bouteilles en PET

    Berne (ots) - Berne, le 5 juillet 2004

    Le taux de récupération est élevé voire très élevé pour les canettes en aluminium et le verre, mais toujours insuffisant pour les bouteilles en PET: tel est le résultat des statistiques de recyclage des emballages pour boissons pour l’année 2003. Les mesures introduites par l’OFEFP en collaboration avec l’association chargée de la collecte du PET et les associations de villes et de communes afin d’améliorer la collecte n’avaient pas déployé pleinement leurs effets à l'automne 2003. L’OFEFP décidera, en se fondant sur les chiffres de 2004, s’il entend proposer au DETEC l’introduction d’une consigne obligatoire sur les bouteilles en PET.

    L’ordonnance sur les emballages pour boissons (OEB) prévoit qu’au moins 75% des bouteilles en verre et en PET et des canettes de boissons en aluminium vendues doivent être recyclés. Dans le cas du verre, l’objectif est une nouvelle fois largement atteint en 2003, puisque le taux de recyclage est de 95%. En ce qui concerne les canettes en aluminium, les prescriptions de l’OEB sont également parfaitement remplies: le taux se situe entre 85 et 90%, des examens plus détaillés devant permettre de préciser ces chiffres (voir encadré). Pour ce qui est des bouteilles en PET, par contre, le seuil de 75% n’a à nouveau pas été atteint, le résultat étant de 71%. Les membres de l’association PET-Recycling Suisse (PRS), qui regroupe environ 85% des marchands de boissons de Suisse, ont certes légèrement dépassé le taux l’année dernière, affichant un résultat de 76% – et ce en dépit des quantités supplémentaires de l’ordre de 8000 tonnes écoulées sur le marché suisse en raison de la canicule, soit une hausse de 21%. Cependant, à l’échelle de la Suisse, le taux est, comme les années précédentes, tiré sensiblement vers le bas du fait d'un petit nombre de commerçants disposant de leur propre système d’élimination.

    Effets des mesures attendus en 2004 seulement Aux termes de l’OEB, le Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC) peut introduire une consigne au cas où la valeur limite n’est pas atteinte. Le taux de collecte des bouteilles en PET devrait ainsi être porté à environ 90% (8500 t supplémentaires). Toutefois, une consigne sur les bouteilles en PET engendrerait, pour tous les acteurs impliqués (commerces, autorités et consommateurs), des désagréments et des surcoûts considérables: à l’heure actuelle, environ 1,2 milliard de bouteilles en PET sont écoulées en Suisse chaque année. La reprise et le contrôle des bouteilles ainsi que le paiement de la consigne coûteraient environ 10 centimes par bouteille; les frais annuels supplémentaires pour l’ensemble des bouteilles en PET s’élèveraient donc à quelque 120 millions de francs, ou à environ 15 000 francs par tonne supplémentaire collectée. Cette somme serait, en fin de compte, à la charge du consommateur.

    Etant donné les sommes en jeu, l’OFEFP mise en premier lieu sur des mesures visant à améliorer la collecte afin d’éviter la consigne. L’année dernière, une fois connus les résultats insuffisants de 2002, l'OFEFP a pris plusieurs mesures: un groupe de travail réunissant des représentants du secteur des boissons, des grands centres de distribution, ainsi que des villes et communes, a élaboré une série de mesures concrètes dont la mise en œuvre a débuté en 2003. L’association PRS a elle-même déployé des efforts soutenus en vue d'améliorer ses prestations en matière de collecte:

    • Amélioration du réseau des postes de collecte: l’invitation lancée par l'OFEFP aux exploitants de kiosques et de magasins de stations-service pour qu'ils installent des postes de collecte a été accueillie favorablement. L’association PRS est ainsi parvenue à faire installer plusieurs centaines de nouveaux postes de collecte dans ce secteur. Depuis le début de l’année 2004, 1200 postes supplémentaires sont venus s’y ajouter dans tout le pays. Les CFF entendent eux aussi faire en sorte que l’offre en matière d’élimination des bouteilles en PET et des canettes en aluminium soit améliorée dans les gares et en particulier aux abords des lieux de restauration. • Indemnisation des villes et des communes: dans les communes de moins de mille habitants ne disposant pas de structures commerciales, l’association PRS met gracieusement à disposition un conteneur et des sacs, qu'elle collecte ensuite gratuitement. Dans les villes et communes de plus grande taille, l’association n’est pas encore parvenue à un accord concernant l'indemnisation des prestations de collecte. • Campagnes de sensibilisation des consommateurs: pour encourager encore davantage les consommateurs à rapporter les bouteilles en PET, l’association PRS apporte son soutien à diverses actions locales et prend part, avec d’autres organisations de collecte, à des campagnes d’information destinées à motiver les consommatrices et consommateurs à trier et à rapporter les bouteilles en PET.

    Les mesures engagées au second semestre 2003 afin d’améliorer le taux de collecte n'ont pas pu véritablement déployer leurs effets avant la fin de l’année. L’OFEFP entend dès lors laisser courir le délai pour leur mise en œuvre par le secteur des boissons jusqu’à fin 2004. Si le taux n’est toujours pas atteint à ce moment, on pourrait par exemple envisager d’introduire une réglementation différenciée en matière de consigne, en n’appliquant celle-ci dans un premier temps qu'aux petites bouteilles en PET, très utilisées dans le cadre des loisirs. Cette mesure permettrait d’améliorer de façon ciblée la récupération de ces bouteilles, qui finissent aujourd’hui très fréquemment parmi les déchets, voire au bord des routes et sur les places publiques.

OFEFP  OFFICE FÉDÉRAL DE L’ENVIRONNEMENT, DES FORÊTS ET DU PAYSAGE Service de presse

Renseignements • M. Hans-Peter Fahrni, chef de la division Déchets, OFEFP, tél. 031 322 93 28 • M. Peter Gerber, division Déchets, section Emballages et biens de consommation, OFEFP, tél. 031 322 80 57

    Recyclage des emballages pour boissons en 2003 Matériau d’emballage Quantité utilisée Quantité recyclée Taux de recyclage Verre 242 143 tonnes1) 231 731 tonnes1)2) 95 % PET 45 836 tonnes 32 597 tonnes 71 % Canettes en aluminium env. 3479 tonnes > 2900 tonnes > 85 % Tous emballages 291 212 tonnes 267 228 tonnes 92 % 1) Emballages pour boissons uniquement, sans les pots de café, de confiture, de cornichons, etc. et sans le verre à vitre 2) Y compris 5% environ de saletés, substances étrangères, etc.

    Améliorer encore la récolte des données La récolte de données sur la consommation des boissons et leurs emballages est un travail délicat et de longue haleine: • D’une part, il s’agit de déterminer avec précision le poids des emballages mis en circulation. Pour ce faire, il convient de répertorier les emballages de la façon la plus exhaustive possible et de calculer un poids moyen représentatif. • D’autre part, il est nécessaire de déterminer la proportion d’emballages pour boissons sur l’ensemble de la collecte. En effet, les bouteilles en verre vides et les canettes en aluminium sont collectées en même temps que d’autres déchets composés du même matériau. Conséquence: la proportion de bouteilles en verre dans les conteneurs pour verre et la proportion des boîtes en alu parmi l’ensemble des emballages en aluminium collectés (ceux-ci sont parfois collectés en même temps que les boîtes en fer blanc) varient sensiblement d’un conteneur à l’autre. Pour obtenir un résultat fiable, il est dès lors nécessaire de procéder à un échantillonnage relativement étendu.

    L’OFEFP prévoit donc de vérifier par une enquête ciblée, au prochain semestre, les données relatives aux collectes de verre, de bouteilles en PET et de canettes en aluminium. Les taux de recyclage mentionnés plus haut pourraient alors être modifiés de quelques points de pourcentage.



Plus de communiques: Bundesamt f. Umwelt, Wald und Landschaft

Ces informations peuvent également vous intéresser: