Bundesamt f. Umwelt, Wald und Landschaft

BUWAL: 9ème Conférence sur le climat à Milan: Avancer dans la mise en uvre de la convention

      Berne (ots) - Du 1er au 12 décembre se tiendra à Milan la neuvième
Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur
les changements climatiques. Alors que l'entrée en vigueur du
Protocole de Kyoto, basé sur cette convention, dépend de la
ratification de la Russie, les travaux porteront essentiellement sur
la poursuite de la mise en uvre de la convention: mesures pour
atténuer le réchauffement et mesures d'adaptation. La délégation
suisse s'engagera pour que l'objectif de réduction de gaz à effet de
serre décidé au niveau mondial ne soit pas affaibli par des
dispositions qui le contourneraient.

    119 pays, dont la Suisse en juillet 2003, ont ratifié le Protocole de Kyoto qui fixe des objectifs concrets de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour les pays industrialisés. Pour que l'accord devienne contraignant, il faut encore que les pays industrialisés qui l'ont ratifié représentent le 55% du CO2 émis mondialement en 1990. Le total atteint aujourd'hui les 47%. La ratification par la Russie est une condition nécessaire pour atteindre les 55%.

    En attendant l'entrée en vigueur du protocole, la Conférence sur le climat se concentra sur la poursuite de la mise en uvre de la convention, en particulier : - sur les mesures mises en place par les Etats (par exemple la loi sur le CO2 mise en vigueur en Suisse depuis 2001) pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, - sur le soutien à apporter aux pays en voie de développement lors de la mise en place de mesures d'adaptation face aux modifications climatiques. Les critères de financement des projets d'adaptation par le biais des fonds créés dans le cadre de la convention doivent être notamment définis.

    Concernant le Protocole de Kyoto, les discussions porteront en particulier sur les conditions d'utilisation des puits de carbone (forêt, sols) dans les projets du mécanisme de flexibilité pour un "développement propre". Selon le protocole, les diminutions d'émissions engendrées par des projets financés par les pays industrialisés dans les pays en développement pourraient être prises en compte dans le bilan des émissions des pays pourvoyeurs de fonds. Durant la conférence, la délégation suisse veillera en particulier à ce que l'objectif de réduction décidé au niveau mondial ne soit pas contourné lors de la définition des modalités de mise en uvre de la convention et du protocole. Elle conduira également des discussions avec des Etats partenaires sur la poursuite des efforts internationaux après la première période d'engagement du Protocole de Kyoto (fin 2012).

Berne, le 24 novembre 2003


ETEC              Département fédéral de l'Environnement,
des Transports, de l'Energie et de la Communication
Service de presse

Renseignements: M. Philippe Roch, Directeur de l'Office fédéral de l'environnement, des forêts et du paysage, portable : 079 277 51 88 M. Beat Nobs, Chef de la division Affaires internationales, OFEFP, portable : 079 687 11 68 M. José Romero, section Conventions, division Affaires internationales, OFEFP, portable : 079 251 90 69

Internet: Pages OFEFP sur le climat: http://www.environnement-suisse.ch/climat Site de la Convention des Nations Unies sur les changements climatiques : http://climatechange.unep.net/

Contact avec la délégation suisse durant la conférence sur le climat (1er-12 déc. 2003): - M. Philippe Roch, Directeur de l'OFEFP, conduit la délégation suisse durant le segment ministériel. Il sera à Milan les 10 et 11 décembre, portable: 079 277 51 88 - M. Beat Nobs, Ambassadeur, conduit la délégation de négociation. Il est présent du 1er au 12 décembre, portable : 079 687 11 68 - Mme Elisabeth Maret, chargée de l'information, OFEFP, tél. : 031 323 28 69



Plus de communiques: Bundesamt f. Umwelt, Wald und Landschaft

Ces informations peuvent également vous intéresser: