Bundesamt f. Umwelt, Wald und Landschaft

BUWAL: Poussières fines produites par la circulation routière Le trafic fait beaucoup de poussière

Berne (ots) - Ce sont près de 4500 tonnes de poussières fines (PM10) que produit chaque année la circulation routière. 1800 tonnes sont des suies de diesel cancérogènes, le reste est le résultat de l'abrasion et du tourbillonnement. C'est ce qui ressort du rapport final du projet de recherche soutenu par l'Office fédéral des routes (OFROU) et par l'OFEFP. Les dépassements des valeurs limites de poussières fines, qui se produisent principalement en hiver, pourraient être évités au moyen de filtres à particules de série, avec des véhicules moins lourds et grâce à un bon entretien des routes. Les poussières fines respirables sont le produit de la combustion du carburant diesel. Elles sont aussi produites par les freinages et les accélérations qui génèrent l'abrasion des pneus, des freins et des revêtements des routes. Elles sont enfin le résultat du tourbillonnement des poussières soulevées par les voitures. Il n'existait jusqu'à présent que des estimations sur les émissions dues à l'abrasion et au tourbillonnement. L'EMPA et l'Institut Paul Scherrer (IPS) ont achevé le projet de vérification des facteurs d'émissions de PM10 de la circulation routière ("Verifikation vom PM10-Emissionsfaktoren des Strassenverkehrs") qui visait à déterminer les parts respectives de combustion de diesel et d'abrasion dans la formation des poussières fines en Suisse. Cette étude conclut que la circulation routière émet chaque année près de 4500 tonnes de poussières fines. L'abrasion et le tourbillonnement produisent dans la plupart des situations de trafic une quantité d'émissions plus élevée que les gaz d'échappement. Sur ces 4500 tonnes, 1800 sont particulièrement nocives car elles sont faites de suies de diesel cancérogènes qui entrent très profondément dans les poumons sous forme de particules fines. Les poids lourds produisent bien plus d'émissions de PM10 par kilomètre que les voitures particulières, qu'il s'agisse de rejets de suies, d'abrasion ou de tourbillonnement. La route produit plus de poussière que le rail Les quantités annuelles d'émissions de poussières fines générées par la circulation routière sont inférieures d'environ un quart aux premières estimations de l'OFEFP en 2001 (voir Publications). On arrive à ce résultat parce que les facteurs d'émissions (émissions de PM10 par kilomètre) applicables à l'abrasion et au tourbillonnement sont moindres qu'on ne le supposait jusqu'à présent. Le trafic (rail, route et autres) est responsable de moins d'un tiers des émissions de poussières fines et la route produit quelque quatre fois plus d'émissions que le rail. De plus, la circulation routière pollue avec des substances gazeuses qui ne se transforment en poussières fines qu'une fois dans l'air. Cette poussière fine indirecte n'était pas l'objet de l'étude. Eviter les poussières fines La première mesure à prendre pour éviter les dépassements de la valeur limite pour poussières fines serait d'équiper en série les véhicules diesel de filtres à particules, qui éliminent les suies de diesel des gaz d'échappement. Une pression des pneus correcte et des véhicules plus légers pourraient également réduire le processus d'abrasion, lui aussi producteur de poussières. Par ailleurs, des chaussées endommagées augmentant fortement les émissions de PM10, il est important de continuer de veiller au bon entretien des routes. Enfin, la quantité d'émissions de PM10 étant directement liée au volume de la circulation, il faut favoriser des mesures visant à réduire les flux de trafic. OFEFP OFFICE FÉDÉRAL DE L'ENVIRONNEMENT, DES FORÊTS ET DU PAYSAGE Service de presse Mesures ciblées justifiées Les résultats de l'étude menée par l'EMPA et l'IPS s'appuient sur des mesures de polluants faites pendant plusieurs années le long de diverses routes pour différentes vitesses maximales. La pollution relevée directement en bord de route a été également comparée avec celle enregistrée un peu plus en retrait. La technique choisie pour mesurer et évaluer a permis de relever séparément les facteurs d'émission des poussières fines respirables selon qu'elles provenaient des pots d'échappement ou de l'abrasion et du tourbillonnement, tout en faisant aussi la différence entre poids lourds et véhicules de tourisme. Le projet de recherche fournit des résultats importants sur les émissions dues à l'abrasion et au tourbillonnement de la circulation routière. Combinés aux bases existant déjà sur les émissions de suie de diesel cancérogène, ces résultats justifient les mesures axées sur la réduction de la charge de PM10 nocifs dans l'atmosphère. Renseignements - Brigitte Gälli Purghart, Division protection de l'air et RNI, OFEFP, Tél. 031 322 47 51 - Service de Presse de l'Office fédéral des routes, OFROU, Tél. 031 324 14 91 - Robert Gehrig, Polluants atmosphériques, EMPA, Tél. 01 823 42 34 - Urs Baltensperger, IPS, Tél. 056 310 24 08 Internet Rapport final en format pdf (seulement en allemand): http://www.umwelt- schweiz.ch/buwal/fr/fachgebiete/fg_luft/quellen/verkehr/strassen/inde x.html Diesel nocif: http://www.environnement- suisse.ch/buwal/fr/fachgebiete/fg_luft/themen/dieseltreibstoff/index. html Rapports du Réseau national d'observation des polluants atmosphériques (NABEL): http://www.environnement- suisse.ch/buwal/fr/fachgebiete/fg_luft/luftbelastung/publikat/nabel/i ndex.html Publications - « Mesures de réduction des émissions de PM10 » (premier inventaire des émissions de PM10 primaires). Disponible en français et en allemand; commande à l'Office fédéral de l'environnement, des forêts et du paysage (OFEFP), Documentation, CH-3000 Berne, fax: +41 (0)31 324 02 16, mailto:docu@buwal.admin.ch, numéro de commande: UM- 136-F - "PM10-Emissionen des Verkehrs - Statusbericht, Teil Schienenverkehr". Uniquement disponible en allemand; commande à l'Office fédéral de l'environnement, des forêts et du paysage (OFEFP), Documentation, CH-3000 Berne, fax: +41 (0)31 324 02 16, mailto:docu@buwal.admin.ch, numéro de commande: UM-144-D.

Ces informations peuvent également vous intéresser: