Bundesamt f. Umwelt, Wald und Landschaft

Clôture de la Conférence "Un environnement pour l'Europe" à Kiev Une stratégie environnementale pour l'Europe de l'Est et l'Asie centrale

Berne (ots) - Berne, le 23 mai 2003 La délégation suisse est satisfaite du déroulement de la Conférence "Un environnement pour l'Europe" qui s'est terminée aujourd'hui à Kiev. Les ministres ont approuvé dans leur déclaration de clôture la proposition suisse visant à rapprocher "Un environnement pour l'Europe" du processus international de développement durable lancé à Rio. Lors de la conférence de Kiev, une stratégie de coopération environnementale entre les 12 pays de l'ancienne Union soviétique a été adoptée. Cette stratégie définit une base commune pour résoudre les problèmes environnementaux nationaux et transfrontaliers dans divers domaines, dont ceux de l'eau, des déchets toxiques et de la biodiversité. La Suisse va poursuivre son engagement dans la région, tout particulièrement en Asie centrale, où elle encouragera une utilisation durable des ressources en eau. Notre pays continue par ailleurs à soutenir les pays d'Europe du Sud-Est pour lesquels une adhésion à l'Union européenne n'est pas à l'ordre du jour. Dans leur déclaration finale, les ministres ont demandé à la Commission économique pour l'Europe des Nations Unies (CEE-ONU) de servir davantage de lien entre les politiques régionales et le processus international de développement durable engagé à Rio en 1992. Un processus de préparation européen va être lancé, qui devra se prononcer sur les thèmes abordés par la Commission du développement durable de l'ONU (CDD), tels que l'eau ou l'énergie. Les ministres ont en outre exprimé leur volonté d'enrayer la dégradation de la biodiversité d'ici 2010. La préservation et l'utilisation durable de la diversité biologique constituent des conditions essentielles pour un développement économique sain et le progrès social en Europe. Pour parvenir à cet objectif, la biodiversité doit être prise en compte dans toutes les politiques sectorielles, comme par exemple l'agriculture, les transports ou l'aménagement du territoire. Les ministres ont également insisté sur la nécessité de renforcer le financement de la protection et de l'utilisation durable de la biodiversité, que ce soit par des fonds publics ou privés. Le 21 mai, lors de l'ouverture de la conférence, la signature de trois protocoles figurait au programme. La Suisse a approuvé le Protocole sur la responsabilité civile en cas de pollution des eaux transfrontalières, le Protocole relatif à l'évaluation stratégique environnementale ainsi que le Protocole sur le registre des rejets et transferts de polluants. Elle a par ailleurs signé ce dernier à Kiev. Les représentants des 55 Etats membres de la Commission Economique pour l'Europe des Nations Unies (CEE-ONU) ont participé à la Conférence "Un environnement pour l'Europe". Renseignements: - Philippe Roch, Directeur de l'OFEFP, tél. 079 277 51 88 OFEFP OFFICE FÉDÉRAL DE L'ENVIRONNEMENT, DES FORÊTS ET DU PAYSAGE Service de presse

Ces informations peuvent également vous intéresser: