Bundesamt f. Umwelt, Wald und Landschaft

BUWAL: Résultats de la conférence internationale sur le lynx dans les Alpes

      Berne (ots) - Du 7 au 9 mai 2003, 77 experts, chasseurs et
représentants des gouvernements de 9 pays se sont penchés à Amden
(SG) sur la situation actuelle et à venir du lynx dans les Alpes.
Selon la deuxième conférence internationale sur le lynx, organisée
par le groupe d'experts SCALP (Statut et protection de la population
de lynx dans les Alpes), la situation du lynx dans les Alpes reste
critique. Les populations sont toujours réduites, isolées et
instables. En Italie, plusieurs d'entre elles ont disparu au cours
des dernières années et l'Autriche ne compte que des animaux isolés.
En Suisse, le niveau de la fin des années 90 se maintient: environ
70 animaux dans les Alpes et 20 à 30 dans le Jura. Des lynx ont
recolonisé certaines régions ou y ont été transférés (projet LUNO).

    La Suisse est le seul pays alpin à disposer d'un plan d'action, le Concept Lynx Suisse. Les autres pays sont invités à se doter de programmes de gestion du même type. Il est en outre vivement recommandé de réaliser des études de faisabilité pour la réintroduction du lynx. En effet, la recolonisation naturelle est très lente du fait de l'importante fragmentation des Alpes (routes, localités, etc.) et du fort attachement du lynx à son territoire d'origine. Tous les pays participants doivent également renforcer la lutte contre l'abattage illégal de lynx, qui peut menacer les petites populations. Les participants de SCALP conseillent de resserrer encore les liens entre les différents groupes d'intérêts. Pour faciliter la mise en uvre de ces mesures, il convient d'améliorer la coopération et la coordination internationales.

    Les recommandations sont destinées aux Etats membres de la Convention de Berne, qui traiteront ce sujet lors de leur réunion annuelle en décembre prochain. M. Eladio Fernandez-Galiano Ruiz, Secrétaire du Comité permanent de la Convention de Berne, s'est déclaré extrêmement satisfait des résultats de la conférence et des recommandations. Tout comme l'organisatrice de la conférence, la biologiste suisse Anja Molinari- Jobin, il est convaincu que la mise en uvre de ces recommandations est une étape importante pour la préservation et la promotion du lynx dans les Alpes.

    La conférence se termine aujourd'hui par une excursion dans la partie sud du territoire dans lequel des lynx ont été transférés, au nord-ouest de la Suisse, dans la région d'Amden.

Amden, le 8 mai 2003



Plus de communiques: Bundesamt f. Umwelt, Wald und Landschaft

Ces informations peuvent également vous intéresser: