Bundesamt f. Umwelt, Wald und Landschaft

Qualité de l'air: de l'amélioration depuis les années 80 Le problème de l'ozone, des poussières fines et du dioxyde d'azote n'est toujours pas résolu

    Berne (ots) - Berne, le 19 décembre 2002

    La qualité de l'air s'est nettement améliorée depuis le milieu des années 80: c'est ce que montre un rapport de l'OFEFP. Mais trois types de polluants posent encore des problèmes: l'ozone, les poussières fines et le dioxyde d'azote ont dépassé les valeurs limites au cours de l'année 2001. De nouvelles mesures sont donc nécessaires pour réduire les émissions.

    L'air suisse se porte mieux: sa qualité est bien meilleure qu'elle ne l'était dans les années 80, et la plupart des valeurs limites fixées pour protéger la santé humaine et l'environnement sont aujourd'hui respectées. Selon le rapport du Réseau national d'observation des polluants atmosphériques (NABEL), ce sont les charges en plomb et en dioxyde de soufre qui ont le plus fortement reculé en 2001 (elles ont été divisées par quatre depuis les années 80), suivies par les charges en cadmium, en composés organiques volatils et en monoxyde de carbone (qui ont été divisées par deux, voir le tableau). C'est au début des années 90 que la pollution de l'air a enregistré son plus net recul; ces dernières années, ce recul s'est affaibli pour la plupart des polluants.

    Qualité de l'air en 2001: l'objectif n'est pas encore atteint Le problème de l'ozone, des poussières fines respirables (PM10) et du dioxyde d'azote n'est toujours pas résolu: leurs immissions dépassent encore, parfois largement, les valeurs limites fixées. Pour le dioxyde d'azote, le rapport NABEL « La pollution de l'air 2001 » publié par l'OFEFP fait état de grosses différences locales: alors que la charge restait bien en dessous de la valeur limite d'immission dans les campagnes, elle a nettement dépassé cette valeur limite dans les grandes villes et le long des axes routiers les plus fréquentés. Au total, la pollution due au dioxyde d'azote a reculé de 3% par rapport à 2000 pour la moyenne des stations. La charge de poussières fines et de dioxyde de soufre est restée pratiquement la même. La charge d'ozone a été légèrement supérieure en 2001 à celle de l'année précédente; en été 2002, par contre, elle a baissé par rapport à 2001, comme l'atteste le rapport NABEL provisoire sur l'ozone en été 2002 (voir "Internet" ci-dessous).

    Malgré les améliorations intervenues, l'objectif n'est pas encore atteint. Pour garantir une bonne qualité de l'air, de nouvelles mesures doivent être prises pour réduire les émissions: il faut équiper plus systématiquement les moteurs diesel de filtres à particules, introduire des systèmes réduisant les émissions d'oxydes azotés (catalyseurs DeNOx), fixer des valeurs limites d'émission plus sévères dans l'ordonnance sur la protection de l'air en fonction de l'évolution technique et renforcer les incitations économiques à un comportement qui ménage l'environnement, en augmentant par exemple la taxe sur les COV.

OFEFP  OFFICE FÉDÉRAL DE L'ENVIRONNEMENT, DES FORÊTS ET DU PAYSAGE Service de presse

Évolution des immissions au cours des dix dernières années Polluant atmosphérique Recul des immissions de 1992 à 2001 Moyenne calculée sur plusieurs stations NABEL plomb contenu dans les poussières fines - 79 % dioxyde de soufre - 68 % cadmium contenu dans les poussières fines - 57 % hydrocarbures autres que le méthane - 45 % monoxyde de carbone - 40 % oxydes d'azote - 35 % *dioxyde d'azote - 26 % *poussières fines (PM10) - 26 % * = émissions restant supérieures aux valeurs limites

    Le Réseau national d'observation des polluants atmosphériques (NABEL) Le rapport du Réseau national d'observation des polluants atmosphériques (NABEL) publié chaque année par l'OFEFP communique des résultats de mesures qui font état de la qualité de l'air et de la pollution atmosphérique en Suisse. Il montre comment la pollution atmosphérique a évolué depuis le début des années 80 et présente de façon détaillée les valeurs mesurées au cours de l'année précédente. Les 16 stations NABEL se répartissent sur toute la Suisse et représentent tous les niveaux de pollution. Les données NABEL provisoires sont disponibles sur internet dès le début de chaque année; la version définitive suit en fin d'année sous forme d'une publication.

Renseignements - Urs Nyffeler, Chef de la section Études de base, division Protection de l'air et RNI, OFEFP, tél. 031 322 69 63 - Rudolf Weber, section Études de base, division Protection de l'air et RNI, OFEFP, tél. 031 322 25 60

Internet - "L'ozone en été 2002", disponible en allemand: http://www.umwelt- schweiz.ch/imperia/md/content/luft/fachgebiet/d/grundlagen/Ozon_2002D .pdf

Publication Le rapport publié par l'OFEFP est paru sous le titre "NABEL - La pollution de l'air 2001", Cahier de l'environnement n° 343 (versions française et allemande). Commande: OFEFP, documentation, fax: 031 324 02 16, e-mail: mailto:docu@buwal.admin.ch; n° de commande SRU- 343-F, prix: 20 CHF. La publication peut être téléchargée en format pdf: http://www.umwelt-schweiz.ch/buwal/shop/files/pdf/php2wDKPU.pdf



Plus de communiques: Bundesamt f. Umwelt, Wald und Landschaft

Ces informations peuvent également vous intéresser: