Bundesamt f. Umwelt, Wald und Landschaft

BUWAL: Plus que 500 coqs en Suisse Des forêts diversifiées et tranquilles pour sauver le grand tétras

    Berne (ots) - Berne, 29 novembre 2002

    Le grand tétras qui peuplait le Bas-Valais, les Préalpes septentrionales, le Tessin et les Grisons, est aujourd'hui menacé de disparition. En cause : des forêts devenues trop denses et des dérangements trop fréquents. Pour donner une chance au grand coq, l'OFEFP lance un plan d'action avec les cantons pour conserver ou recréer des forêts plus diversifiées et tranquilles où l'oiseau pourra vivre à long terme. Il s'agit de doubler l'effectif actuel d'ici une vingtaine d'années pour assurer le maintien de l'espèce, a annoncé l'OFEFP lors d'une conférence de presse à Neuchâtel.

    Le grand tétras est l'oiseau emblématique de la forêt de moyenne montagne. Ce grand coq aux plumes brunes, vertes et noires peuplait le Bas-Valais, les Préalpes septentrionales, le Tessin et les Grisons jusqu'à la fin des années 40. Depuis, ses effectifs diminuent fortement et régulièrement. Aujourd'hui, il ne reste plus que 500 individus mâles, alors qu'ils étaient 1100 en 1971 (année de mise sous protection) et 600 en 1985. En Valais, au Tessin et dans les Alpes vaudoises, le grand tétras a actuellement disparu et il ne subsiste plus que des populations de plus en plus isolées dans les Grisons, les Préalpes septentrionales et le Jura.

    L'évolution de la forêt dans les habitats traditionnels du grand tétras explique pour une grande part cette diminution. Des forêts trop denses et peu diversifiées en espèces ne sont pas favorables au grand tétras. Les dérangements ont parallèlement augmenté suite à la création de routes forestières et au développement des activités de loisirs (promeneurs, champignonneurs, skieurs, vététistes).

    Une gestion forestière qui tienne compte du grand tétras Pour stopper le recul de l'espèce puis progressivement revenir à des effectifs qui permettent le maintien du grand tétras en Suisse, des mesures doivent être prises en priorité dans le domaine forestier, a expliqué Willy Geiger, sous-directeur de l'OFEFP. Il s'agit de maintenir ou de recréer des espaces ouverts comportant des arbres et des buissons où le grand tétras trouve sa nourriture. D'autres mesures importantes peuvent être prises telle que la création de réserves forestières gérées de manière adéquate et d'espaces de tranquillité. Les dérangements durant la période de parade et d'élevage des petits (avril à juillet) ou durant les périodes de grands froids sont en effet particulièrement nuisibles. Pour mettre en uvre cette stratégie, l'OFEFP veut réunir prochainement des groupes de travail cantonaux pour définir les mesures les plus appropriées pour chaque population et établir des plans d'action.

    Moins d'arbres et plus de clairières Les cantons de Vaud et de Schwyz ont présenté lors de la conférence de presse les actions déjà en cours dans ces cantons. Dans le Jura vaudois, les forêts ont été éclaircies de manière sélective: les arbres envahissants ont été enlevés, des clairières ont été créées, buissons de myrtilles et graminées, ont prospéré à nouveau. Dans les trois forêts-test, des indices de fréquentation plus élevée par les grands tétras ont déjà été relevés, a indiqué Sébastien Sachot, conservateur de la faune. Théo Weber, ingénieur forestier du canton de Schwyz, a plaidé pour un examen différencié des projets de routes forestières. Dans certaines zones, elles manquent et la forêt ne peut être gérée de manière optimale.

    Un indicateur de la diversité biologique Le maintien ou la création de forêts plus proches de l'état naturel, étagées et diversifiées ne profitent en définitive pas seulement au grand tétras. Sa présence atteste du bon équilibre écologique des forêts et d'une riche diversité biologique. L'oiseau pourrait devenir le symbole des forêts qui ont conservé ou retrouvé toute leur valeur écologique.

OFEFP  OFFICE FÉDÉRAL DE L'ENVIRONNEMENT, DES FORÊTS ET DU PAYSAGE Service de presse

Renseignements - M. Willy Geiger, sous-directeur de l'Office fédéral de l'environnement, des forêts et du paysage 079 687 11 67 - M.Reinhard Schnidrig, Office fédéral de l'environnement, des forêts et du paysage (OFEFP), Secteur Faune sauvage, Portable 079 352 61 87 - M. Pierre Mollet, Station ornithologique de Sempach, Portable 079 399 84 83 - M. Sébastien Sachot, conservateur de la faune du canton de Vaud, Portable 079 237 42 52 - M. Theo Weber, ingénieur forestier cantonal, canton de Schwyz, Portable 079 372 83 94

Annexes - Dossier de presse (fiche d'information, publications) - Exposés des personnes précitées

    Publications - La fiche d'information "Mesures d'urgence en faveur du grand tétras" est disponible sur http://www.vogelwarte.ch/home.php? lang=f&cap=index et auprès de la Station ornithologique suisse, 6204 Sempach - La brochure "Grand tétras et gestion de la forêt" (2001, français et allemand) est disponible sur internet : http://www.umwelt- schweiz.ch/buwal/shop/shop.php? action=show_publ&lang=D&id_thema=2&series=VU&id_schrgruppe=0&nr_publ= 7021 et auprès de l'OFEFP, Documentation, fax 031 324 02 16 (numéro de commande VU-7021-F). - Le guide pratique "Grand tétras et gélinotte des bois : protection dans la planification forestière régionale" (2001, français et allemand) est disponible sur internet : http://www.umwelt- schweiz.ch/buwal/shop/shop.php? action=show_publ&lang=D&id_thema=2&series=VU&id_schrgruppe=0&nr_publ= 7023 et auprès de l'OFEFP, Documentation, fax 031 324 02 16 (numéro de commande VU-7023-F).

Internet - Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage: http://www.wsl.ch/programme/waldwild/ - Station ornithologique de Sempach : http://www.vogelwarte.ch

    Exposés de la journée de l'OFEFP:

- http://www.umwelt- schweiz.ch/buwal/de/fachgebiete/fg_wild/index.html



Plus de communiques: Bundesamt f. Umwelt, Wald und Landschaft

Ces informations peuvent également vous intéresser: