Bundesamt für Landwirtschaft

Vendanges 2005: la qualité est là mais le volume récolté est faible

Les vins de 2003 étaient charpentés et structurés, ceux de 2004 étaient  délicats et vifs, le millésime 2005 pourrait cumuler les qualités des deux millésimes précédents. Une chose est sûre, la production de l’années 2005 a été faible. Les vendanges 2005 ont produit 100,1 millions de litres de vin; elles sont donc sensiblement inférieures à la moyenne de la décennie (-16.9 mio). On a produit cette année 47, 9 millions de litres de vin blanc et 52,2 millions de vin rouge, soit au total quelque 14% de moins qu’en 2004. Ce recul s’explique notamment par les aléas climatiques (gel d'hiver en Valais, grêle dans le Lavaux), par des limitations de rendement sévères et par la reconversion de surfaces de Chasselas et de Müller-Thurgau par des cépages mieux adaptés aux goûts et tendances de la consommation actuelle. Globalement, la production 2005 se situe 17,6 millions de litres (?15%) en dessous de la consommation moyenne de vins suisses des quatre dernières années. La surface viticole actuelle s’élève à 14’919 hectares et le vignoble continue son renouvellement à un bon rythme. En 2005, la surface des cépages blancs atteint  6’527 hectares (-60 ha) et celle des rouges égale 8’392 hectares (+42 ha). Depuis 2002, les surfaces de blancs ont diminué de 438 ha alors que celles des rouges ont progressé de 343 ha, profilant la Suisse toujours plus comme pays producteur de vins de gastronomie. Au printemps 2006, l’Office fédéral de l’agriculture publiera un rapport détaillé sur l’année viticole 2005 qui prendra en compte les importations, les exportations, les stocks et la consommation. Pour de plus amples renseignements: Philippe Herminjard, Section Cultures spéciales et économie vinicole, tél. 079 390 66 11 Office fédéral de l’agriculture Service de presse et d’information



Plus de communiques: Bundesamt für Landwirtschaft

Ces informations peuvent également vous intéresser: