Bundesamt für Landwirtschaft

Spécialité de viande et charcuterie : mise en adjudication des contingents tarifaires partiels 2005

      (ots) - En octobre 2004, l’Office fédéral de l’agriculture lançait un appel
d’offres pour un total de 5'309,5 tonnes de spécialités de viande et
de charcuterie. Cette quantité comprenait 220 tonnes de viande
séchée en provenance de l’UE, 770 tonnes de viande de bœuf en
conserve, 1’100 tonnes de jambon cru en provenance de l’UE, 71,5
tonnes de jambon en boîte et de jambon cuit, 2'856 tonnes de
charcuterie en provenance d’Italie, 125 tonnes de charcuterie en
provenance de France, 103 tonnes de charcuterie en provenance
d’Allemagne et 64 tonnes de charcuterie en provenance de Hongrie.
Les personnes intéressées (personnes physiques et morales ainsi que
communautés de personnes) ont eu la possibilité de présenter chacune
cinq offres au plus par contingent tarifaire partiel, à des prix
variables. Dans les délais impartis, 115 personnes ont ainsi
présenté au total 920 offres. Une quantité de 10'477 tonnes a été
prise en compte pour l’ensemble des contingents tarifaires partiels.
Les parts ont été attribuées selon un ordre décroissant commençant
par le prix le plus élevé offert et d’après le principe selon lequel
le prix d’adjudication correspond au prix offert. Les prix les plus
bas offerts ayant été pris en considération ont été les suivants,
par kg: 7 fr. pour la viande séchée, 0 fr. 26 pour la viande bovine
en conserve, 6 fr. 56 pour le jambon cru, 6 fr. 41 pour le jambon en
boîte et le jambon cuit,1 fr. 21 pour la charcuterie (Italie), 2 fr.
31 pour la charcuterie (France), 0 fr. 90 pour la charcuterie
(Allemagne) et 0 fr. 08 pour la charcuterie (Hongrie). Au total,
l'OFAG a attribué des parts de contingent tarifaire à 95 personnes,
alors que 20 personnes n’en ont pas obtenu.
Les recettes destinées à la caisse fédérale s'élèvent à 15,1
millions de francs.
Pour de plus amples renseignements :
Niklaus Neuenschwander, Section Viande et œufs, tél.: 031/322 25 29

Office fédéral de l’agriculture Service de presse et d'information



Plus de communiques: Bundesamt für Landwirtschaft

Ces informations peuvent également vous intéresser: