Bundesamt für Landwirtschaft

Programme SST relatif aux bovins: réductions des contributions en raison d'une aire de repos non satisfaisante

      (ots) - Le programme SST pour bovins (systèmes de stabulation
particulièrement respectueux des animaux) accorde une grande
importance à la qualité de l'aire de repos. Si des manquements sont
constatés lors des contrôles qui, le plus souvent, ne sont pas
annoncés, les exploitants devront s'attendre à une réduction des
contributions SST ou à leur suppression. Aussi, il est
particulièrement important que les exploitants soient bien informés
des exigences auxquelles doivent satisfaire les aires de repos.
Une bonne aire de repos doit être suffisamment souple, de façon à
épouser dans une certaine mesure la forme du corps de l'animal. Ce
faisant, on évite que certaines parties du corps de l'animal
subissent des pressions répétées. La souplesse du matériau
constituant la couche est importante lorsque l'animal est couché,
mais aussi au moment où il se couche ou se lève. Si l'aire de repos
est insuffisamment souple ou n'est pas souple du tout,
l'articulation du tarse (jarret) de l'animal est si sollicitée qu'il
peut s'ensuivre des lésions cutanées, voire même une tuméfaction
(gonflement) de l'articulation. Si l'aire de repos se compose d'un
matelas de paille ou d'une épaisse couche de matériau à litière, la
litière doit être si compacte que le sol n'apparaît pas même
lorsqu'on gratte le sol avec le pied plusieurs fois de suite, à
l'endroit où la couche est la plus mince.
Si des tapis souples sont utilisés chez des bovins femelles, ils
doivent également être recouverts d’une couche de litière suffisante
et appropriée (art. 17 de l’ordonnance sur la protection des
animaux). La litière – de préférence de la paille finement broyée –
est destinée à absorber l'humidité et les excréments. La souplesse
de l'aire de repos doit être assurée par le tapis. Les tapis souples
qui satisfont aux critères SST fixés par l'Office fédéral de
l'agriculture (OFAG) figurent sur la „Liste des tapis souples agréés
SST“. S'il ressort, lors d'un contrôle SST, que l'étable est équipée
d'un tapis ne figurant pas sur la liste précitée, l'exploitant
risque de perdre son droit à la contribution SST.
Sans connaissances spécifiques, l'identification des tapis souples
est, dans certains cas, très difficile. Aussi, pour simplifier les
contrôles et également pour leur propre sécurité, les éleveurs de
bovins qui utilisent des tapis souples devront pouvoir présenter, à
partir du 1er janvier 2005, un document établi par le fournisseur,
sur lequel figure le n° OVF du tapis souple installé, ainsi que la
date approximative de l'installation. Le n° OVF figure sur
l'autorisation de vente que le fournisseur a reçue de l'OVF.
Des informations supplémentaires (notamment la „Liste des tapis
souples agréés SST“) sont disponibles sur le site de l'OFAG
www.blw.admin.ch sous Rubriques/Paiements directs/SST-SRPA/Bovins.
Il est également possible de se renseigner auprès de l'organisation
de contrôle compétente, du service cantonal de l'agriculture et, en
ce qui concerne les tapis souples, auprès du fabricant.
Pour de plus amples renseignements:
Peter Zbinden, section Paiements directs écologiques,
tél. 03168 25 41 ou 079 562 41 05
Office fédéral de l’agriculture
Service de presse et d'information



Plus de communiques: Bundesamt für Landwirtschaft

Ces informations peuvent également vous intéresser: