Bundesamt für Landwirtschaft

Vendanges 2003: sécheresse et discipline des vignerons assèchent l'offre de vin indigène

(ots) - Les vendanges 2003 ont donné 96.6 millions de litres de moût; elles sont donc sensiblement inférieures à la moyenne de la décennie (- 22.5 mio). On a produit cette année 47.8 millions de litres de moût blanc et 48.8 millions de moût rouge, soit au total quelque 13% de moins que la récolte 2002. Ce recul s’explique notamment par des limitations de rendement sévères dans certains cantons, par les effets liés à la sécheresse et par la reconversion de surfaces des vignes. Globalement, la production 2003 se situe 26.0 millions (- 21%) en dessous de la consommation moyenne de vins suisses de ces quatre dernières années. Les parts des trois régions de production sont les suivantes: Suisse romande 79.9 pour cent, Suisse alémanique 14.9 pour cent, la Suisse italienne 5.2 pour cent. Des 47.8 millions de moût blanc, quelque 2,7 millions de litres sont commercialisés en produits non ou faiblement alcoolisés provenant exclusivement des cépages Chasselas et Müller-Thurgau. Cette utilisation a été soutenue par la Confédération. Grâce aux conditions météorologiques inhabituelles durant toute la période estivale et automnale, les raisins ont atteint une maturité rarissime. Le niveau qualitatif de la vendange peut être qualifié d'exceptionnel. La surface viticole actuelle s’élève à 14’919 hectares. Les cépages blancs représentent 6’753 hectares (-212 ha) et les rouges 8’166 hectares (+117 ha). Au printemps 2004, l’Office fédéral de l’agriculture publiera, un rapport détaillé sur l’année viticole 2003 qui prendra en compte les importations, les exportations, les stocks et la consommation. Pour de plus amples renseignements: Frédéric Rothen, section Cultures spéciales et économie vinicole, 031 322 25 63 Office fédéral de l’agriculture Service de presse et d’information

Ces informations peuvent également vous intéresser: