Bundesamt für Landwirtschaft

BLW: La «Viande séchée du Valais» est enregistrée comme indication géographique protégée (IGP)

      (ots) - La «Viande séchée du Valais» est la troisième IGP suisse
enregistrée pour les produits carnés. Après la «Viande des Grisons»
et la «Saucisse d’Ajoie», l’Office fédéral de l’agriculture inscrira
la dénomination «Viande séchée du Valais» au registre des AOC/IGP.
Dans le délai légal imparti, aucune opposition n’a été déposée
contre la demande d’enregistrement soumise à l’enquête publique le
18 octobre 2002.

    La «Viande séchée du Valais» est un produit séché et préparé dans le canton du Valais exclusivement avec de la viande de bœuf convenant à la consommation à l'état cru séché. Elle peut être pressée mais en aucun cas fumée. Sa forme est ronde ou rectangulaire, le séchage uniforme, et la perte de poids, par rapport au produit frais, se situe entre 40 et 50 %. La naissance, la croissance, l’élevage, l’abattage et la découpe des animaux ont lieu en Suisse. Dans le passé, en raison des conditions climatiques rudes du milieu alpin, la constitution de réserves durables revêtait d’une importance cruciale pour la population. Ainsi, grâce à l’ingéniosité des bergers, sont nées les techniques de salaison et de séchage. Avec l’abandon progressif de la production familiale et le développement du tourisme, la dénomination «Viande séchée du Valais» est apparue sur le marché. La production de «Viande séchée du Valais» est devenue une activité à part entière, exercée par des professionnels qualifiés dont le savoir-faire partagé est garant de la typicité de ce produit.

    Le registre des AOC/IGP permet de protéger les noms de régions qui désignent des produits agricoles (autres que le vin) dont l'identité et les principales caractéristiques sont déterminées par leur origine géographique. Lorsqu’un nom est protégé, son utilisation est réservée aux producteurs de l’aire géographique définie qui respectent un cahier des charges précis. Le respect du cahier des charges est assuré par des organismes de contrôle indépendants et accrédités par l’Office fédéral de métrologie et d’accréditation. Actuellement, une vingtaine de demandes d’enregistrement AOC/IGP sont traitées par l’Office fédéral de l’agriculture.

Pour de plus amples renseignements: Benoît Messerli, Division principale Production et Affaires internationales, tél. 031 322 25 78 Isabelle Pasche, service juridique, tél. 031 322 25 39

Office fédéral de l’agriculture Service de presse et d’information



Plus de communiques: Bundesamt für Landwirtschaft

Ces informations peuvent également vous intéresser: