Bundesamt für Berufsbildung und Technologie

La démographie pèse sur le marché des places d'apprentissage

      (ots) - La situation sur le marché suisse des places
d’apprentissage reste tendue comme en 2004, indique le baromètre des
places d’apprentissage d'avril 2005. Les effets positifs de la
création de nouvelles places sont contrebalancés par des effectifs
toujours plus importants. Selon les estimations du baromètre, le
nombre de places proposées a ainsi augmenté de 1'000 unités par
rapport à l’année dernière pour atteindre 72'500 alors que les
personnes à la recherche d’une place sont passées de 73'000 à
77'000.

    Les données du baromètre des places d’apprentissage, sondage analysant la situation au 15 avril de chaque année, montrent pour 2005 une augmentation de l’offre globale en places de formation. Cette année, les entreprises offrent 72'500 places contre 71'500 l’année dernière à la même date. Selon les affirmations des entreprises interrogées, près de 52'000 (50'000 en 2004) places disponibles ont déjà trouvé preneur. Quelque 20'500 (21'500 en 2004) doivent encore être attribuées.

    Le nombre de jeunes à la recherche d'une place atteint 77'000 contre 73'000 l’année dernière. Cette augmentation est due non seulement à des raisons démographiques, mais aussi à un intérêt plus marqué des jeunes pour la formation professionnelle duale: 60 % cette année contre 57 % l'année passée. Parmi ceux-ci, près de 48'000 (49'000 en 2004) avaient reçu au 15 avril une réponse positive écrite ou orale pour une place d’apprentissage. Le nombre de personnes qui n’ont encore aucune solution en perspective (27'500) est plus élevé que l’année dernière (23'000).

Ruée sur les places disponibles

    Les postulations pour une place d'apprentissage sont cette année plus précoces que les quatre années précédentes. Au 15 avril, 83% des intéressés à un apprentissage ont déjà postulé par écrit. Ils étaient même déjà 50% – un taux nettement supérieur à celui des années précédentes – dans cette situation avant les vacances d'automne 2004. De leur côté, les entreprises enregistrent, logiquement à la même date de référence, un nombre plus élevé de postulation par place mise au concours: 14 en moyenne, contre 13 en 2004 et 11 en 2003. Au 15 avril, 72 % des places de formation mises au concours avaient été attribuées.

    On constate ces dernières années un nombre de places suffisant, mais une répartition de celles-ci dans les branches et les régions ne correspondant que partiellement à la demande. Cette année, les jeunes se montrent plus flexibles que les années précédentes: seuls 71% d'entre eux (76% en 2004) sont intéressés à une seule profession. 20% (16% en 2004) s'intéressent à deux apprentissages et 9% (8% en 2004) à trois professions.

Des nouvelles places d’apprentissage attendues en été

    L’expérience laisse penser que la dynamique sur le marché des places d’apprentissage mènera jusqu’à cet été à une nouvelle augmentation de l’offre ainsi qu’à des changements d’orientation chez quelques jeunes.

    Continuant à juger la situation sur le marché des places d'apprentissage sérieuse, le conseiller fédéral Joseph Deiss en appelle à la responsabilité sociale des entreprises afin qu'elles poursuivent les efforts entrepris pour créer de nouvelles places d'apprentissage. "Les apprentis d'aujourd'hui sont la main d'œuvre qualifiée de demain", argumente-t-il en se référant au Mondial des métiers d'Helsinki, où la Suisse a remporté le 1er juin le classement par nations grâce à ses 18 médailles.

    Vous trouverez l’ensemble des données du baromètre des places d’apprentissage ainsi qu’un compte-rendu sur notre site Internet www.bbt.admin.ch.

Renseignements complémentaires: Hugo Barmettler, chef suppléant Formation professionnelle, tél. 031 323 20 29, hugo.barmettler@bbt.admin.ch Jacques Filippini, Communication, tél. 031 323 04 59, jacques.filippini@bbt.admin.ch



Plus de communiques: Bundesamt für Berufsbildung und Technologie

Ces informations peuvent également vous intéresser: