Bundesamt für Berufsbildung und Technologie

BBT: Plus de femmes dans le corps enseignant des HES !

Berne (ots) - Plus de femmes dans le corps enseignant des HES ! – c’est ainsi que s’intitule l’une des publications du programme d’action « Égalité des chances dans les HES ». Cette préoccupation est également au centre de la 3e journée mise sur pied par l’Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie (OFFT) le 13 juin au Kornhausforum de Berne. La raison d’être de cette étude et de cette rencontre est à rechercher dans le fait que les femmes sont très nettement sous-représentées au sein du corps enseignant des hautes écoles spécialisées (HES). Cette situation prévaut tout spécialement pour les domaines d’études de la compétence de l'OFFT que sont la construction, la technique, le génie chimique, l’agriculture, l’économie et les arts appliqués, où l’on ne compte que 16 % de professeures. L’étude, relayée par la journée du 13 juin, met en évidence les mesures devant permettre aux HES de remédier à cette situation. Qui parle d’égalité entre femmes et hommes dans les HES ne saurait éluder la question d’une représentation équitable des deux sexes parmi le corps enseignant. Au sein des HES suisses, on ne compte que 16% de professeures: la plus forte concentration est l’apanage des arts appliqués (34%) ; à l’opposé, il ne se trouve que 8% de femmes enseignant dans le domaine de la technique. La Fachhochschule Zürich est la HES qui emploie le plus de femmes (22%), soit plus du double de la Berner Fachhochschule (9%). Trois revendications principales – passer à l’action, utiliser les ressources disponibles, promouvoir résolument la relève – sont exprimées dans l’étude Plus de femmes dans le corps enseignant des HES ! réalisée dans le cadre du programme d’action « Égalité des chances dans les HES » par deux sociologues, Marie-Louise Barben et Elisabeth Ryter. Se basant sur l’analyse détaillée de la situation actuelle du corps enseignant dans les HES suisses, ces auteures ont élaboré diverses recommandations. Quelques pistes d’actions futures : d’une part, la planification et l’encouragement de la relève par le biais d’un travail de relations publiques et de sensibilisation et d’une politique de recrutement et de nomination ; d’autre part, la mise en place d’un système incitatif en vue d’accroître le nombre de postes de professeurs HES attribués à des femmes. Durant la journée du 13 juin 2003 à Berne, divers points importants de l’étude ont été abordés et approfondis en présence de nombreuses personnes actives dans la politique des HES suisses. Principale oratrice du jour, Mme Margot Körber-Weik, professeure et représentante des déléguées des femmes dans les HES du Baden- Württemberg, a complété l’exposé des points de vue suisses en évoquant les expériences déjà réalisées en Allemagne dans le domaine des programmes de promotion des professeures. La journée s’est achevée par une table ronde à laquelle ont participé, outre les représentants de l'OFFT, les directeurs des HES et leurs déléguées à l’égalité. L’étude Plus de femmes dans le corps enseignant des HES ! peut être commandée à l’adresse suivante : Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie (OFFT), Égalité des chances dans les hautes écoles spécialisées, Manuela Boss, Effingerstrasse 27, 3003 Berne, tél. 031 323 14 06, e- mail: chance@bbt.admin.ch Renseignements : Helen Stotzer, Communication OFFT, tél. 031 322 83 63, helen.stotzer@bbt.admin.ch Ursula Hirt, direction du projet Égalité des chances dans les hautes écoles spécialisées, OFFT, tél. 031 322 29 28, ursula.hirt@bbt.admin.ch Informations disponibles sur internet : http://www.bbt.admin.ch/fachhoch/dossiers/chancen/f/main.htm

Ces informations peuvent également vous intéresser: