Bundesamt für Statistik

Comportement en matière de voyages de la population résidante suisse, en 2003

      (ots) - Comportement en matière de voyages de la population résidante
suisse, en 2003

La population suisse voyage un peu moins, moins loin et à moindre frais

    En 2003, 83% des personnes domiciliées en Suisse ont entrepris au moins un voyage privé ou professionnel avec nuitées. La population résidante a effectué au total 102,0 millions de voyages sans nuitée (soit environ 14 par personne) et 21,8 millions de voyages avec nuitées (3 par personne). Par rapport à 1998, année de la dernière enquête comparable, la population résidante a voyagé un peu moins, moins loin et à moindre frais. Ce sont là quelques-uns des résultats de l’enquête de l’Office fédéral de statistique (OFS) sur le comportement en matière de voyages de la population résidante suisse en 2003. Différents facteurs tels que la conjoncture ou certains événements (attentats terroristes ou catastrophes naturelles, par exemple) peuvent influer sur l’évolution du comportement en matière de voyages. Le poids de ces facteurs ne peut toutefois être estimé que grossièrement sur la base des résultats disponibles. Diminution du nombre de voyages entrepris Bien que la part des personnes qui ont entrepris au moins un voyage avec nuitées soit restée stable entre 1998 et 2003 (83%), le nombre de voyages par personne a diminué de 3,5 à 3,0 ; les personnes interrogées ont notamment effectué moins de voyages professionnels de plusieurs jours (-44%) et de voyages privés d’une à trois nuitées (-14%). Cette évolution est surtout due au renforcement des mesures d’économie prises par les entreprises pendant cette période et à la baisse générale du nombre des voyages induite par ces mesures. La diminution du nombre des voyages de quatre nuitées et plus (-1%) était comparativement moindre. Vers des destinations plus proches Le nombre des voyages vers des destinations proches était plus important en 2003 qu’en 1998. En 2003 74% des voyages de courte durée ont eu lieu en Suisse, contre 68% en 1998. Dans les voyages de courte durée à l’étranger, la part des destinations vers les pays limitrophes a un peu augmenté (88% en 2003 contre 86% en 1998). Dans le cas des voyages privés de longue durée, la part des voyages à l'étranger effectués dans un pays limitrophe a augmenté de 49% à 55%, tandis que celle des voyages dans les autres pays d’Europe a diminué de 35% à 29%. En 2003, les destinations favorites à l’étranger étaient l’Allemagne (35%) pour les voyages privés de courte durée et l’Italie (24%) pour ceux de longue durée. Cinq ans plus tôt, la France se plaçait en tête de liste pour les voyages privés de courte durée et l’Italie était déjà la destination la plus prisée pour les voyages privés de longue durée. Le choix de destinations plus proches durant la période considérée s’explique par le fait que les personnes interrogées ont été plus nombreuses à renoncer, d'une part, à entreprendre des voyages longs et coûteux pour des raisons financières et, d’autre part, à prendre l'avion suite aux attentats terroristes du 11 septembre 2001 et à la débâcle de Swissair. Baisse des dépenses Alors que les dépenses totales de la population de 15 ans et plus pour les voyages privés avec nuitées étaient encore de 125 CHF par personne et par nuitée en 1998, elles n’atteignaient plus que 117 CHF en 2003. La baisse était encore plus importante pour les voyages professionnels avec nuitées (de 451 CHF à 363 CHF). Les dépenses ont surtout baissé pour les voyages à l'étranger, quel que soit le type de voyage. En d’autres termes, la population résidante a non seulement voyagé moins souvent, mais elle a également moins dépensé lorsqu'elle était en voyage : elle a choisi des destinations plus proches, des moyens de transport moins coûteux (augmentation de 5% des voyages privés en voiture), ainsi que des formes d’hébergement plus avantageuses (légère hausse de 2% pour les voyages privés avec nuitées dans des établissements de la parahôtellerie et de 1% pour les voyages privés avec nuitées passées gratuitement dans un logement de vacances en tant que propriétaire ou bénéficiaire).

    Remarques méthodologiques En 2003 comme en 1998, l’enquête par échantillonnage « Comportement en matière de voyages de la population résidante suisse » constituait un module de l’enquête sur les revenus et la consommation. Dans chacun des 3301 ménages qui y ont participé, une personne a été désignée pour donner des indications sur son comportement en matière de voyages. Dans un premier temps, les personnes interrogées ont été priées d'indiquer le nombre de voyages ou les raisons pour lesquelles elles n’avaient pas voyagé. Dans un deuxième temps, elles ont été invitées à donner des informations détaillées sur les voyages sélectionnés pour l’étude approfondie. Ces indications portaient sur la destination, les pays visités, les modes d’hébergement et de transport utilisés, le mode d’organisation du voyage, le nombre de nuitées, le nombre d’accompagnants et les dépenses occasionnées. Six types de voyages ont été répertoriés : les excursions privées (voyages privés sans nuitée), les voyages courts privés (d’une à trois nuitées), les voyages longs privés (de quatre nuitées et plus), les voyages professionnels sans nuitée, les voyages courts professionnels (d'une à trois nuitées) et les voyages longs professionnels (de quatre nuitées et plus). Tous ces voyages étaient considérés comme des activités touristiques pour autant qu'ils aient eu lieu en dehors de l'environnement habituel de la personne. Parmi les résultats des enquêtes de 1998 et de 2003, seuls ceux concernant les voyages avec nuitées des personnes de 15 ans et plus sont comparables : d’une part, les voyages impliquant des enfants n’ont pas été recensés en 1998 et, d’autre part, la définition des voyages sans nuitée n’était pas la même dans les deux enquêtes.

OFFICE FÉDÉRAL DE LA STATISTIQUE Service de presse

Renseignements: Anja Simma, OFS, section Tourisme, tél. : 032 713 69 30

Nouvelles parutions: OFS Actualité «Comportement en matière de voyages de la population résidante suisse 2003. Module Tourisme de l’enquête sur les revenus et la consommation 2003», n° de commande : 502-0300. Prix : gratuit. Disponible sur le site Internet de l’OFS à l’adresse suivante : http://www.statistique.admin.ch » Thèmes » Tourisme » Survol » Publications Service de presse OFS, tél. : 032 713 60 13; fax : 032 713 63 46

Commandes de publications : tél. : 032 713 60 60, fax : 032 713 60 61, e-mail : order@bfs.admin.ch

Vous trouverez d’autres informations et publications sous forme électronique sur le site Internet de l’OFS à l’adresse http://www.statistique.admin.ch

Abonnement aux communiqués de presse par e-mail sous : http://www.news-stat.admin.ch



Plus de communiques: Bundesamt für Statistik

Ces informations peuvent également vous intéresser: