Bundesamt für Statistik

Coût des hautes écoles universitaires en 2004

      (ots) - Coût des hautes écoles universitaires en 2004

En 2004, les charges des hautes écoles universitaires se sont élevées à 4,91 milliards de francs

    Les charges des hautes écoles universitaires ont atteint 4,91 milliards de francs en 2004. Par rapport à 2003, elles ont progressé de 3% en termes réels. D’après les chiffres de l’Office fédéral de la statistique, la Confédération finance une large part (46%) de ces charges. Pour l’exercice 2004, la Confédération a assumé 46% des charges des hautes écoles universitaires, contre 39% qui ont été couvertes par les cantons et 15% par des tiers, à savoir par des entreprises privées, par des fondations et par les étudiants. Par rapport à 2003, la part de la Confédération a progressé d’un point. Celle des tiers est restée stable, se maintenant à 15%. La structure de financement des hautes écoles dépend largement des institutions qui les chapeautent. Ainsi, tandis que les deux écoles polytechniques fédérales (EPFL, EPFZ) sont financées pour plus de 90% par la Confédération, cette dernière ne couvre que 26% des charges des universités cantonales. L’Université de St-Gall est financée dans une large mesure par des tiers, qui couvrent 45% de ses charges totales. Ces recettes se composent dans leur majeure partie de revenus de la formation continue et du financement de mandats de recherche par le secteur privé. Un cinquième des ressources provient de sources externes Les ressources externes couvrent 20% du total des charges. Par ressources externes, on entend les recettes que les hautes écoles universitaires tirent, en dehors de leur budget ordinaire, des mandats de recherche et d’enseignement publics ou privés et de la fourniture de prestations. Le Fonds national suisse de la recherche scientifique a été en 2004 le principal contributeur tiers des hautes écoles universitaires. Le Fonds national est une fondation de droit privé mandatée par la Confédération pour soutenir financièrement aussi bien la recherche fondamentale que la recherche appliquée. Il est à l’origine de 34% de l’ensemble des ressources externes (1,026 milliard de fr.). Les entreprises privées viennent en deuxième position : 27% des ressources externes proviennent de mandats de recherche de l’économie privée. Les 39% restants se composent de recettes tirées de la formation continue, de prestations de services et d’autres mandats du secteur public, ainsi que de mandats de recherche confiés par des organisations internationales (UE, OCDE) ou par la Commission pour la technologie et l’innovation (CTI). Le personnel représente deux tiers des charges Les frais de personnel représentent la majeure partie des charges (67%). Voici comment elles se répartissent selon les différentes catégories de personnel : assistants et collaborateurs scientifiques : 1,399 milliard de francs; personnel administratif et technique : 1,075 milliard de francs ; professeurs : 591,80 millions de francs ; autres enseignants : 232,32 millions de francs.

OFFICE FÉDÉRAL DE LA STATISTIQUE Service de presse

    Renseignements: Mamoun Bencheikh, OFS, section Hautes écoles, tél. : 032 713 69 63 Petra Koller, OFS, section Hautes écoles, tél. : 032 713 67 61 Nouvelles parutions: Finances des hautes écoles universitaires 2004, Neuchâtel 2005, n° de commande : 210-0400. Prix : Fr. 8.--

Service de presse OFS, tél. : 032 713 60 13; fax : 032 713 63 46

Commandes de publications : tél. : 032 713 60 60, fax : 032 713 60 61, e-mail : order@bfs.admin.ch

Vous trouverez d’autres informations et publications sous forme électronique sur le site Internet de l’OFS à l’adresse http://www.statistique.admin.ch/

Abonnement aux communiqués de presse par e-mail sous : http://www.news-stat.admin.ch



Plus de communiques: Bundesamt für Statistik

Ces informations peuvent également vous intéresser: