Bundesamt für Statistik

Enquêtes suisses sur la santé 1992-2002

      (ots) - Enquêtes suisses sur la santé 1992-2002

Progrès dans la prévention en matière de santé

    Dans l’ensemble, la population suisse se porte bien. Toutefois, une personne sur six souffre d’un problème de santé de longue durée, et un peu plus d’une personne sur trois présente un excès de poids. Une part importante de la population accorde de l’importance à sa santé et fait quelque chose pour la préserver. Ainsi, de plus en plus de fumeurs souhaitent arrêter de fumer, tandis que les examens préventifs et les vaccins contre la grippe gagnent du terrain. Voilà quelques-unes des tendances qui ressortent d’un rapport consacré aux enquêtes sur la santé 1992 à 2002, que l’Office fédéral de la statistique vient de publier. La dernière enquête sur la santé, réalisée en 2002, indique une fois encore que la grande majorité de la population (86%) se sent en bonne, voire en très bonne santé. Néanmoins, près d’une personne sur six souffre d’un problème de santé de longue durée (maladie chronique ou handicap), et la part de la population disant se sentir mal à très mal s’élève à 3%, ce qui représente 200'000 personnes. Le bien-être psychique des jeunes est relativement souvent fragilisé : près d’une personne âgée de 15 à 24 ans sur trois se déclare tendue, irritable ou nerveuse. Quelque 200'000 personnes présentent des symptômes d’une grave dépression. Parmi les personnes âgées de plus de 65 ans vivant dans un ménage privé, près de 150'000 (13%) souffrent d’au moins un handicap important (problème de vue, moteur, de l’audition) ou sont limitées dans les activités de la vie quotidienne (AVQ) telles que s’habiller, se déshabiller, manger ou se laver. Il ne faut pas oublier que près de 7% de la population de 65 ans ou plus (soit près de 80'000 personnes) vit dans des homes et qu’elle est dans sa majorité tributaire de soins. Environ 37% de la population de plus de 15 ans (2,2 millions) souffre d’un excès de poids. Cette part atteint 41% chez les 25 à 74 ans. Elle n’atteignait que 33% en 1992. Le nombre de personnes souffrant d’un excès de poids a donc progressé de 446'000 en dix ans. Les fumeurs de plus en plus nombreux à vouloir arrêter En Suisse, près de 30% des adultes fument, ce qui représente 1,8 million de personnes. Si l’on se fonde sur l’avis des experts, selon lequel il y a dépendance à la nicotine à partir de 10 cigarettes par jour, on peut affirmer qu’en Suisse, environ deux tiers des fumeurs, soit plus d’un million de personnes, souffrent effectivement d’une telle dépendance. Pourtant, près de 6 fumeurs sur 10 souhaiteraient arrêter. Ce groupe est passé de 55% en 1992 à 61% dix ans plus tard. En d’autres termes, quelque 1,1 million de personnes en Suisse ont pour but d’arrêter de fumer. Chaque année, 27% des fumeurs, soit un demi- million de personnes, font au moins une tentative sérieuse pour arrêter de fumer. Parmi ces personnes, 16% y parviennent. Un peu plus de 80% se fient uniquement à leur volonté, les autres misent sur des moyens d’aide. Les résultats mettent en évidence l’efficacité des mesures préventives, comme les restrictions à l’usage du tabac édictées localement pour protéger les non-fumeurs, les mesures de politique des prix ou les conseils donnés par les cabinets de médecins. Mieux vaut prévenir que guérir… Suivant cette devise, un nombre croissant de personnes se rendent chez le médecin pour se soumettre à un examen préventif ou pour se faire vacciner. En 1997, 74% des personnes interrogées ont indiqué avoir consulté un médecin pour des douleurs, une maladie ou un accident, contre 21% qui ont déclaré y être allées à titre préventif, 2% pour se faire vacciner et 4% pour une autre raison. Cinq ans plus tard, les pourcentages correspondants étaient de 67%, 25%, 3% et 5%. Il apparaît clairement que les gens se soucient davantage de prévention. L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) mène depuis 2001 une campagne de prévention et de sensibilisation destinée à accroître la part des personnes qui se font vacciner, notamment dans les groupes à risques, comme les 65 ans et plus. Dans ce dernier groupe, le pourcentage des personnes qui se font vacciner a passé de 35% en 1997 à 49% en 2002. L’objectif de 60% visé paraît ambitieux, mais néanmoins réalisable.

    L’Enquête suisse sur la santé Le programme pluriannuel de la statistique fédérale prévoit la réalisation, tous les cinq ans, d’une enquête sur l’état de santé de la population résidante de 15 ans et plus vivant dans des ménages privés. La première édition de l’Enquête suisse sur la santé remonte à 1992/93 ; l’enquête de 2002 est la troisième du genre. A cette occasion, quelque 19'700 personnes composant un échantillon aléatoire ont été interrogées sur leur état de santé, leur attitude face à la santé, leur mode de vie, les comportements pouvant influer sur l’état de santé, leurs besoins en prestations de santé et le recours à ces dernières, ainsi que sur leur assurance-maladie. Le rapport « Santé et comportements vis-à-vis de la santé en Suisse 1992-2002 », publié par l’Office fédéral de la statistique, fournit une vue d’ensemble de cette enquête. Il souligne les progrès accomplis, mais pointe également sur les lacunes qui subsistent et sur l’émergence de nouveaux problèmes dans le domaine de la santé en Suisse.

    OFFICE FÉDÉRAL DE LA STATISTIQUE Service de presse Renseignements: Marilina Galati-Petrecca, OFS, section Santé, tél. : 032 713 65 62 Nouvelles parutions: Enquête suisse sur la santé: Santé et comportements vis-à-vis de la santé en Suisse 1992-2002, n° de commande : 213-0207, Prix : Fr. 14.- -

Service de presse OFS, tél. : 032 713 60 13; fax : 032 713 63 46

Commandes de publications : tél. : 032 713 60 60, fax : 032 713 60 61, e-mail : order@bfs.admin.ch

Vous trouverez d’autres informations et publications sous forme électronique sur le site Internet de l’OFS à l’adresse http://www.statistique.admin.ch/

Abonnement aux communiqués de presse par e-mail sous : http://www.news-stat.admin.ch



Plus de communiques: Bundesamt für Statistik

Ces informations peuvent également vous intéresser: