Bundesamt für Statistik

Système d’indicateurs de la délinquance routière

(ots) - Système d’indicateurs de la délinquance routière Délinquance routière: les effets des récentes mesures Les récentes mesures, dont l’abaissement du taux d’alcoolémie autorisé et les contrôles de police sans soupçon d’ébriété, introduites en janvier 2005, ont induit des changements des comportements des conducteurs et des conductrices qui ont eu pour effet de diminuer fortement le nombre des accidents graves de la route (-12%), plus particulièrement ceux avec influence présumée d’alcool (-26%). Parallèlement s’observe une baisse des accidents avec influence présumée de la vitesse (-10%). Parmi les facteurs ayant influencé les comportements, on compte tant les débats publics et les campagnes médiatiques que l’intensification des contrôles de police. L’efficacité des récentes mesures devra être évaluée sur le long terme. Le système d’indicateurs de la délinquance routière, mis en ligne sur le site internet de l’Office fédéral de la statistique (OFS), doit y contribuer. Depuis plusieurs années déjà, la délinquance routière domine fortement (54% en 2004) l’ensemble des condamnations pénales inscrites au casier judiciaire. Partant de ce constat, l’Office fédéral de la statistique a intensifié l’observation du volume et de l’évolution de cette délinquance et construit un système d’indicateurs de la délinquance routière. Il vise à mieux connaître les relations entre les divers facteurs influençant la baisse du nombre d’accidents avec personnes tuées ou grièvement blessées, un des objectifs de la politique fédérale en matière de circulation routière. Dans son état actuel de développement, ce système comprend des données sur la densité effective et perçue des contrôles de police, la fréquence des infractions commises et sanctionnées, la sévérité des tribunaux ainsi que l’opinion des conducteurs et des conductrices à l’égard des mesures récentes prises en matière de sécurité routière. Baisses généralisées des accidents après des années de stagnation L’entrée en vigueur des modifications de la loi sur la circulation routière au 1er janvier 2005 a fait baisser le nombre d’accidents (- 12%) sur les routes suisses. Les données du premier semestre relatives aux accidents montrent que le nombre d’accidents graves avec influence présumée d’alcool a reculé de 26%. On observe en même temps que le nombre d’accidents graves liés à un excès de vitesse a baissé de 10%. Il s’agit là des plus fortes baisses enregistrées depuis 1992. Ce changement est d’autant plus frappant que le nombre d’accidents stagnait depuis le milieu des années nonante. Pour ce qui est du nombre des accidents mortels, la réduction est de 37% pour l’alcool et de 23% pour la vitesse. Les mesures prises en matière de conduite en état d’ébriété semblent donc avoir également eu un effet sur d’autres infractions routières, notamment les excès de vitesse, même si leur effet est de moindre importance. La baisse de la gravité des accidents constatée est due au fait que le nombre d’accidents entraînant un décès a plus fortement reculé que celui des accidents entraînant des blessures graves. Augmentation significative des contrôles de police Le relevé des contrôles du taux d’alcoolémie effectués durant le mois de juin 2005 par l’ensemble des autorités policières montre que le nombre d’alcootests a triplé depuis l’introduction des nouvelles mesures. Jusqu’en 2004, seuls 2% des automobilistes étaient contraints annuellement à souffler dans un éthylomètre. En 2005, le pourcentage de personnes contrôlées devrait être près de 6%. Parmi l’ensemble des conducteurs et des conductrices interpellés par la police, la proportion de ceux qui ont dû souffler dans un éthylomètre a également fortement augmenté, passant de 17% en 2001 à 47% en 2005. Cette proportion varie fortement selon le type de contrôle. Parmi les automobilistes impliqués dans un accident, 76% (27% en 2001) ont dû se soumettre à un alcootest. Ce pourcentage est même de 87% (49% en 2001) parmi les personnes interpellées par une patrouille volante suite à une conduite anormale. Pour les contrôles effectués avec un poste d’interception, le taux est de 22% (6% en 2001) pour les contrôles de vitesse, et de 38% (13% en 2001) pour les autres types d’actions policières (dont les contrôles systématiques du taux d’alcoolémie). Le taux d’infraction connaît en revanche une tendance à la baisse : la proportion de conducteurs et de conductrices avec un taux d’alcoolémie mesuré supérieur à 0,8 pour mille est passé de 25% en 2001 à 8% en 2005. Cette baisse était attendue en raison de l’introduction des contrôles systématiques du taux d’alcoolémie. Les relevés et les enquêtes dont sont issues les données pour les indicateurs de la délinquance routière sont la statistique des condamnations pénales, la statistique des contrôles policiers de la circulation routière, la statistique des accidents de la circulation routière, l’enquête auprès des conducteurs motorisés, ainsi que la statistique des mesures administratives dont la banque de données est gérée par l’Office fédéral des routes (OFROU). Les indicateurs de la délinquance routière sont accessibles depuis le 11 octobre 2005 sur le site de l’Office fédéral de la statistique : www.statistique.admin.ch. Les données seront régulièrement actualisées. OFFICE FÉDÉRAL DE LA STATISTIQUE Service de presse Renseignements sur la délinquance routière: Steve Vaucher, OFS, section Criminalité et droit pénal, tél. : 032 713 69 61 Nouvelles parutions OFS Actualité « Indicateur de la délinquance routière. Conception et exemples, n° de commande : 283-0501., Prix : gratuit, disponible sur le site Internet de l’OFS à l’adresse suivante : http://www.justice- stat.admin.ch » Publications Informations complémentaires sur www.justice-stat.admin.ch Service de presse OFS, tél. : 032 713 60 13; fax : 032 713 63 46 Commandes de publications : tél. : 032 713 60 60, fax : 032 713 60 61, e-mail : order@bfs.admin.ch Vous trouverez d’autres informations et publications sous forme électronique sur le site Internet de l’OFS à l’adresse http://www.statistique.admin.ch/ Abonnement aux communiqués de presse par e-mail sous : http://www.news-stat.admin.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: