Bundesamt für Statistik

Les indicateurs de l’enseignement de l’OCDE 2005 – Regards sur l’éducation. Formation continue en Suisse: une bonne formation initiale incite à se former davantage

      (ots) - Les indicateurs de l’enseignement de l’OCDE 2005 – Regards
sur l’éducation Formation continue en Suisse: une bonne formation
initiale incite à se former davantage En comparaison internationale,
les personnes actives participent, en Suisse plus fréquemment
qu’ailleurs, à des activités de formation continue à orientation
professionnelle. Notre pays, en revanche, ne parvient pas aussi bien
que d’autres à assurer une participation égale des différentes
catégories de la population active, notamment des personnes
faiblement qualifiées. Telle est une des conclusions qui peuvent
être tirées de l’édition 2005 des « Regards sur l’éducation »,
publiée par l’organisation de coopération et de développement
économique (OCDE), qui présente à nouveau une comparaison globale
des systèmes éducatifs à l’échelon international. L’avènement de la
société du savoir et la rapidité des évolutions technologiques
rendent indispensable un renouvellement et un développement durable
du capital humain des individus ainsi que de la société plus
largement. La formation tout au long de la vie veut être une des
réponses à ces nouvelles exigences. Dans ce contexte, la formation
continue professionnelle joue un rôle central. Nombreux sont les
habitants de Suisse qui se forment tout au long de leur vie. En
2003, sur une période de douze mois, 41% de la population active
habitant en Suisse âgée de 25 à 64 ans a fréquenté un ou plusieurs
cours de formation continue à orientation professionnelle. Cette
participation est cependant inégalement répartie, les populations
plus vulnérables sur le marché du travail prenant nettement moins
part à la formation continue que des populations déjà mieux loties.
En Suisse, seuls 11% des faiblement qualifiés continuent à se former
à des fins professionnelles, alors qu’ils sont près de 30% dans les
pays scandinaves considérés. A l’autre extrême, en Suisse, les
personnes actives diplômées du degré tertiaire enregistrent la plus
forte participation en comparaison internationale (63%). La Suisse
est un des pays qui présentent les écarts de participation selon les
niveaux de formation les plus importants. Un diplômé du degré
tertiaire a 5,7 fois plus de chance de suivre une formation continue
qu’une personne sans formation postobligatoire. Les pays scandinaves
réussissent eux à mieux associer les groupes à risque. Ils ont ainsi
les disparités les plus faibles de tous les pays comparés, avec des
rapports entre 1,9 et 2,3.

OFFICE FÉDÉRAL DE LA STATISTIQUE Service de presse

Renseignements: Wayra Caballero, OFS, section Systèmes d'éducation, science et technologie, tél. : 032 713 64 81 Jean-Christophe Zuchuat, OFS, section Systèmes d'éducation, science et technologie, tél. : 032 713 69 28

Nouvelle parution: Regards sur l’éducation, Indicateurs de l’OCDE 2005, Paris 2005 http://www.oecd.org/edu/eag2005 Commandes à l’adresse : http://www.oecdbookshop.org

Publication de l’OFS sur le thème de la formation continue : La formation continue en Suisse 2003, Neuchâtel 2004 http://www.statistique.admin.ch » Thèmes » Education, science » Education » Formation continue » Publications

Service de presse OFS, tél. : 032 713 60 13; fax : 032 713 63 46

Commandes de publications : tél. : 032 713 60 60, fax : 032 713 60 61, e-mail : order@bfs.admin.ch

Vous trouverez d’autres informations et publications sous forme électronique sur le site Internet de l’OFS à l’adresse http://www.statistique.admin.ch/

Abonnement aux communiqués de presse par e-mail sous : http://www.news-stat.admin.ch



Plus de communiques: Bundesamt für Statistik

Ces informations peuvent également vous intéresser: