Bundesamt für Statistik

BFS: Scénarios 2005-2014 pour le degré préscolaire et l’enseignement obligatoire

      (ots) - Scénarios 2005-2014 pour le degré préscolaire et l’enseignement
obligatoire

Baisse durable des effectifs dans l’école obligatoire

    En raison de l’évolution démographique, les effectifs du degré préscolaire et de la scolarité obligatoire diminueraient de quelques 105'000 élèves entre 2003 et 2014 (- 11,6%). Les nouveaux scénarios de l’Office fédéral de la statistique (OFS) montrent qu’en 2014, le nombre total d’élèves retrouverait ainsi une valeur très proche des minima constatés vers 1987 et 1988. Les effectifs du degré primaire diminueraient continuellement entre 2003 et 2014 (-14%), tandis que les effectifs du degré secondaire I progresseraient encore légèrement jusqu’en 2005 (+1,9%) avant de décroître de 13% entre 2005 et 2014. Dans le degré préscolaire, selon l’évolution de la scolarisation, les effectifs pourraient soit rester globalement stables soit diminuer d’environ 10%. Baisse sensible et durable des effectifs dans les degrés primaire et secondaire I Selon le scénario démographique de référence de l’OFS, le nombre d’enfants en âge de fréquenter la scolarité obligatoire devrait s’inscrire en forte baisse ces prochaines années (-13% entre 2003 et 2014). Dans le degré primaire, on observerait alors une diminution continuelle des effectifs sur toute la période prévisionnelle (de 499'900 en 2003 à 430'000 en 2014, soit -14%). Les effectifs du degré secondaire I progresseraient encore légèrement jusqu’en 2005 (257'900 en 2003 et 262'700 en 2005, soit +1,9%) avant de décroître de 13% entre 2005 et 2014 (229'000). Si les scénarios démographiques devaient se confirmer à plus long terme, les effectifs de ces deux degrés se réduiraient jusque vers la fin de la prochaine décennie. Le nombre d’élèves sortant de 9e année devrait continuer à croître jusqu’en 2007 (+4% par rapport à 2004) avant de baisser, les évolutions cantonales jusqu’en 2007 s’échelonnant de –12% à +13%. Sur l’ensemble du degré préscolaire et de la scolarité obligatoire, les effectifs diminueraient de quelques 105'000 élèves entre 2003 et 2014 (- 11,6%). En 2014, le nombre total d’élèves retrouverait ainsi une valeur très proche des minima constatés vers 1987 et 1988. Derrière cette tendance générale, se cachent des variations régionales considérables : dans les régions de la Suisse orientale, de l’Espace Mittelland, de la Suisse du Nord-Ouest et de la Suisse centrale, les effectifs diminueraient de 16% à 22% ; dans la Région lémanique la baisse ne serait plus que de 6% tandis qu’à Zurich les effectifs resteraient globalement stables. Une évolution future du préscolaire très dépendante de la scolarisation dans ce degré Le nombre futur d’élèves du degré préscolaire dépendra dans une large mesure de l’évolution de la scolarisation dans ce degré. La durée moyenne de préscolarisation a certes fortement augmenté ces dernières années sur le plan national (+7% entre 1993 et 2003) et atteint maintenant presque 2 ans, mais elle reste toutefois encore proche de 1 an dans certains cantons. La tendance à un avancement de l’âge de scolarisation et à une augmentation de la durée de préscolarisation devrait selon toute vraisemblance se prolonger ces prochaines années à un rythme que l’on ne peut guère anticiper. Plusieurs scénarios sont alors considérés : le scénario « croissance » part de l’hypothèse que la durée de préscolarisation continuera à croître modérément ; le nombre d’élèves diminuerait alors d’environ 9% d’ici à 2014. Selon le scénario «statu quo» (pas d’augmentation future de la durée de préscolarisation), les effectifs régresseraient de 11% entre 2003 et 2014 sur le plan national. Si, par contre, l’intégralité des enfants venaient à être scolarisés durant au moins 2 ans dans le préscolaire d’ici 2014 (scénario «convergence»; scolarisation systématique dès 4 ans), les effectifs resteraient globalement stables ces prochaines années (-3% entre 2003 et 2006 ; baisse inférieure à 1% entre 2006 et 2014). En Suisse centrale et dans l’Espace Mittelland, le nombre futur d’élèves du degré préscolaire dépendra sensiblement de la croissance ou non de la durée de l’école enfantine. Suivant le scénario considéré, l’évolution des effectifs entre 2003 et 2014 pourrait aller de -17% à +18% pour la Suisse centrale et de -10% à +10% pour l’Espace Mittelland. Dans les autres régions, quasiment tous les enfants sont actuellement scolarisés pendant au moins 2 ans dans le préscolaire et les différences entre scénarios sont donc minimes. Si les scénarios démographiques se confirment, les effectifs du degré préscolaire pourraient repartir à la hausse vers 2015.

OFFICE FÉDÉRAL DE LA STATISTIQUE Service de presse

    Renseignements: Jacques Babel, OFS, section Hautes écoles, tél. : 032 713 63 81 Nouvelles parutions: Elèves de l’enseignement obligatoire : Scénarios 2005-2014, n° de commande : 608-0500. Prix : Fr. 6.— Compléments d’information sur internet: http://www.eduperspectives-stat.admin.ch: Résultats par canton selon les délimitations cantonales des degrés d’enseignement.

Service de presse OFS, tél. : 032 713 60 13; fax : 032 713 63 46

Commandes de publications : tél. : 032 713 60 60, fax : 032 713 60 61, e-mail : order@bfs.admin.ch

Vous trouverez d’autres informations et publications sous forme électronique sur le site Internet de l’OFS à l’adresse http://www.statistique.admin.ch/

Abonnement aux communiqués de presse par e-mail sous : http://www.news-stat.admin.ch



Plus de communiques: Bundesamt für Statistik

Ces informations peuvent également vous intéresser: