Bundesamt für Statistik

BFS: Internationalité des hautes écoles suisses

      (ots) - Internationalité des hautes écoles suisses

Le système universitaire suisse exerce un fort pouvoir d’attraction sur les étudiants et les scientifiques étrangers

    L’enseignement et la recherche dans les hautes écoles font face à une concurrence accrue sur le plan tant national qu’international. Pour évaluer la qualité d'un système universitaire et la renommée dont il jouit, l’afflux d’étudiants et de scientifiques étrangers constitue dès lors un bon indicateur. La part des étrangers venus étudier en Suisse a atteint 14,3% de l’effectif estudiantin durant l’année universitaire 2003/2004. Elle était plus élevée dans les hautes écoles universitaires (16,3%) que dans les hautes écoles spécialisées (9,4%). La Suisse est le deuxième pays du monde, après l’Australie, à afficher un taux d’étudiants étrangers dans le degré tertiaire de cette ampleur. Elle compte 32% de scientifiques étrangers. Là encore, ces derniers sont proportionnellement plus nombreux dans les hautes écoles universitaires (39,9%) que dans les hautes écoles spécialisées (16%). Ces quelques informations sont tirées de la publication de l’Office fédéral de la statistique qui vient de paraître sous le titre « Internationalité des hautes écoles suisses – Etudiants et personnel : un état de la situation». Cette publication analyse pour la première fois de manière approfondie le caractère international des hautes écoles suisses. Elle se fonde sur l’exploitation de données relatives à la présence d’étudiants et de scientifiques étrangers dans les hautes écoles suisses et aux séjours d’étude et de recherche de Suisses à l’étranger. Les études postgrades, les sciences techniques et la musique particulièrement prisées des étudiants étrangers Durant l’année universitaire 2003/2004, 30'071 personnes de nationalité étrangère étaient immatriculées dans les hautes écoles suisses. La majorité d’entre elles (72% ou 21'919 personnes) sont spécialement venues en Suisse pour y suivre leurs études. On parle dans ce cas d'étudiants étrangers scolarisés à l'étranger (ou étudiants étrangers SE). Ce sont principalement les études postgrades qui les attirent dans les hautes écoles universitaires. Ainsi, 40% des personnes préparant un doctorat dans une haute école universitaire étaient des étudiants étrangers SE. Ceux-ci ne représentaient par contre que 10% des personnes préparant une licence ou un diplôme. Les étudiants étrangers SE sont proportionnellement plus nombreux que les Suisses à suivre des études en sciences naturelles et en sciences techniques, des branches souvent considérées comme les moteurs du développement technologique et économique d’un pays. 45,7% des étudiants étrangers SE qui ont obtenu un diplôme universitaire en 2003 étaient immatriculés en sciences exactes, en sciences naturelles ou en sciences techniques, contre seulement 26,9% des étudiants suisses. Les hautes écoles spécialisées comptent une part plus faible d’étudiants étrangers SE que les hautes écoles universitaires (9,4% contre 16,3% en 2003/2004). Ces étudiants s’inscrivent en majorité dans les filières musique et économie. Durant l'année sous revue, pas moins de 28,4% des étudiants étrangers SE immatriculés dans les hautes écoles spécialisés suivaient des études musicales et 23,1% des études en sciences économiques. Ils représentaient environ deux tiers des étudiants dans la filière « interprétation/performance » et dans les autres formations musicales spéciales. Taux d’étudiants étrangers en comparaison internationale : deuxième place pour la Suisse Avec 17,2% d’étudiants étrangers dans le degré tertiaire, la Suisse affiche le deuxième taux d’admission le plus élevé des pays de l’OCDE, après l’Australie. Le degré tertiaire comprend, outre les formations dans les hautes écoles, la formation professionnelle supérieure. L’Allemagne et le Royaume-Uni (10,1% chaque fois), ainsi que les Etats-Unis (3,7%) comptent une proportion d'étrangers nettement plus faible. Les hautes écoles suisses ont la cote surtout auprès des étudiants des pays voisins. Elles arrivent en troisième position chez les Allemands, en quatrième chez les Autrichiens et en cinquième chez les Français et les Italiens. Les Européens : majoritaires parmi les scientifiques étrangers travaillant en Suisse En 2003, les scientifiques étrangers représentaient 32% des enseignants et des chercheurs travaillant dans les hautes écoles suisses (soit 14'000 personnes environ). Ils sont originaires en grande majorité d’Europe (86%), puis viennent les Asiatiques et les Africains (6% chacun), ainsi que les Australiens (1%). Considérés selon leur pays d’origine, les ressortissants des pays limitrophes arrivent en tête : 36,2% des scientifiques étrangers sont allemands, 15,2% français, 8,9% italiens et 3,5% autrichiens. Ils sont suivis des ressortissants du Royaume-Uni, des Etats-Unis, d'Espagne et de Russie. Les hautes écoles universitaires comptent une proportion de scientifiques étrangers (39,9%) plus de deux fois plus élevée que les hautes écoles spécialisées (16%).

OFFICE FÉDÉRAL DE LA STATISTIQUE Service de presse

Renseignements: Philipp Dubach, OFS, section Hautes écoles, tél. : 032 713 69 56, e- mail : Philipp.Dubach@bfs.admin.ch Petra Koller, OFS, section Hautes écoles, tél. : 032 713 67 61, e- mail : Petra.Koller@bfs.admin.ch Martin Teichgräber, OFS, section Systèmes d'éducation, science et technologie, tél. : 032 713 62 06, e-mail : Martin.Teichgräber@bfs.admin.ch

    Nouvelles parutions: Internationalité des hautes écoles suisses – Etudiants et personnel : un état de la situation. Numéro de commande : 692-0300. Prix : Fr. 18.- (en vente dès fin avril). La version électronique de cette publication est déjà disponible sur le portail statistique de l'Office fédéral de la statistique.

Service de presse OFS, tél. : 032 713 60 13; fax : 032 713 63 46

Commandes de publications : tél. : 032 713 60 60, fax : 032 713 60 61, courriel : order@bfs.admin.ch

Vous trouverez d’autres informations et publications sous forme électronique sur le site Internet de l’OFS à l’adresse http://www.statistique.admin.ch/

Abonnement aux communiqués de presse par courriel sous : http://www.news-stat.admin.ch



Plus de communiques: Bundesamt für Statistik

Ces informations peuvent également vous intéresser: