Bundesamt für Statistik

BFS: Enquête suisse sur la population active en 2004

      (ots) - Enquête suisse sur la population active en 2004

Les personnes de nationalité étrangère sur le marché du travail

    Au 2e trimestre 2004, 817'000 personnes de nationalité étrangère étaient actives occupées en Suisse (sans compter les frontaliers, les personnes au bénéfice d’une autorisation de courte durée et les personnes relevant du domaine de l’asile). Par rapport à l’année précédente, c’est surtout le nombre des actifs occupés de nationalité allemande qui a le plus progressé (+7,9%). Le nombre des actifs occupés italiens, quant à lui, a reculé ( 3,0%). Les personnes actives originaires du Nord et de l'Ouest de l'Europe possèdent généralement une bonne formation. En particulier pour les Européens du Sud et de l’Ouest des Balkans, les deuxième et troisième générations sont davantage qualifiées que les immigrés. Pour le reste, les étrangers actifs occupés de deuxième et de troisième générations connaissent une situation semblable à celle des Suisses pour ce qui est des professions exercées. C'est ce qui ressort des résultats de l'enquête suisse sur la population active réalisée par l'Office fédéral de la statistique (OFS). 817'000 titulaires d'une autorisation d'établissement ou de séjour travaillent en Suisse Selon l’enquête suisse sur la population active (ESPA), une personne active occupée sur cinq (20,6%) parmi les résidents permanents était de nationalité étrangère au 2e trimestre 2004 (soit 817'000 personnes sur un total de 3'959 millions d’actifs occupés). Par rapport à l’année précédente, le nombre des actifs occupés étrangers titulaires d’une autorisation d’établissement ou de séjour a progressé de 0,4%, contre une baisse de 0,2% des actifs occupés de nationalité suisse. Ces chiffres considèrent la population résidante permanente âgée de 15 ans ou plus. Par ailleurs, notre pays compte parmi sa population active occupée quelque 251'000 frontaliers, détenteurs d'une autorisation de courte durée et personnes relevant du domaine de l’asile (+0,4% par rapport à 2003). Augmentation du nombre d’actifs occupés allemands Parmi les actifs occupés de nationalité étrangère, 508'000 ou 62,2% sont des ressortissants de l’UE des 25 ou d’un pays de l’AELE. Par rapport à 2003, on constate une nette progression du nombre des actifs occupés venant du Nord et de l’Ouest de l’Europe (+3,8%, +7000), celui des ressortissants allemands ayant le plus augmenté (+7,9%, +6000). Les Allemands qui travaillent chez nous sont au nombre de 84'000 (10,3% des actifs occupés étrangers). A l’inverse, le nombre des actifs occupés originaire du Sud de l’Europe a reculé (-2,1%, 7000). Cette diminution est notamment le fait des actifs occupés originaires d’Italie ( 3,0%, 5000) et d’Espagne et de Grèce ( 5,1%, 3000), tandis que le nombre des actifs occupés de nationalité portugaise a progressé de 1,7% (+2000). La part de personnes actives bien qualifiées est la plus élevée parmi les Européens du Nord et de l'Ouest Selon l’ESPA 2004, 65,1% des personnes actives étrangères de plus de 25 ans (personnes actives occupées + personnes sans emploi) et 89,2% des Suisses (89,9% des Suisses de souche et 83,6% des Suisses naturalisés) ont accompli une formation du degré secondaire II ou du degré tertiaire. La situation des différents groupes d’étrangers peut toutefois varier considérablement selon l’histoire migratoire et selon la nationalité. Ainsi, la part des personnes actives bien formées est la plus élevée (93,7%) chez les ressortissants des pays du Nord ou de l’Ouest de l’Europe, qu’ils soient immigrés ou qu’ils appartiennent à la deuxième ou troisième génération. A l’inverse, on observe d’importantes différences dans le niveau de formation des Européens du Sud et chez les personnes actives originaires de l’Ouest des Balkans : seulement 40,2% (Europe du Sud) et 47,3% (Ouest des Balkans) des personnes arrivées il y a plus de dix ans ont achevé au moins une formation du degré secondaire II. Les parts correspondantes sont nettement plus élevées pour la deuxième et troisième générations de ces ressortissants (Européens du Sud : 87,2% ; ressortissants de l’Ouest des Balkans : 77,3%). Suisses et étrangers de 2e et de 3e générations ont des activités professionnelles similaires Selon leur histoire migratoire, les actifs occupés étrangers présentent également de grandes différences quant aux catégories professionnelles auxquelles ils appartiennent. Dans l’ensemble, il ressort que les étrangers de la 2e et de la 3e génération se répartissent entre les différentes catégories professionnelles à peu près de la même manière que les Suisses. Cette similarité entre les deux groupes de population est particulièrement nette chez les conducteurs et assembleurs ainsi que chez les ouvriers et employés non qualifiés. Seuls 7,5% des actifs occupés étrangers de 2e et de 3e générations (8,1% des actifs occupés suisses) travaillent dans ces deux catégories, contre 23,6% des immigrés arrivés en Suisse il y a plus de 10 ans. La période de l’immigration joue également un rôle. Ainsi, par exemple, un tiers (33,2%) des actifs occupés immigrés vivant depuis moins de dix ans en Suisse font partie des dirigeants et des cadres supérieurs ou exercent une profession intellectuelle ou scientifique. Cette part n’est que de 13,1% parmi les étrangers arrivés en Suisse il y a plus de 10 ans. Elle s’élève à 18,6% chez les étrangers de 2e et de 3e générations et à 24,2% chez les Suisses. On ne constate pratiquement pas de différences entre les Suisses de souche et les Suisses naturalisés quant à la catégorie professionnelle.

OFFICE FÉDÉRAL DE LA STATISTIQUE Service de presse

Renseignements: Enrico Moresi, OFS, section Travail, vie active et enquêtes thématiques, tél. : 032 713 64 02 Kurt Rohner, ODM – Office fédéral des migrations, tél.: 031 322 28 88

    Nouvelles parutions: L'enquête suisse sur la population active (ESPA) 2004, n° de commande : 012-0400. Prix : Fr. 20.—

Service de presse OFS, tél. : 032 713 60 13; fax : 032 713 63 46

Commandes de publications : tél. : 032 713 60 60, fax : 032 713 60 61, e-mail : order@bfs.admin.ch

Vous trouverez d’autres informations et publications sous forme électronique sur le site Internet de l’OFS à l’adresse http://www.statistique.admin.ch/

Abonnement aux communiqués de presse par e-mail sous : http://www.news-stat.admin.ch



Plus de communiques: Bundesamt für Statistik

Ces informations peuvent également vous intéresser: