Bundesamt für Statistik

BFS: Enquête de structure sur les loyers 2003

      (ots) - Enquête de structure sur les loyers 2003

Importantes disparités de loyers entre les cantons et entre villes et campagne

    Le loyer net moyen payé en Suisse s’élève au 1er novembre 2003 à 1116 francs. Les disparités cantonales sont importantes, puisque le loyer moyen dans le canton de Neuchâtel est de 817 francs (toutes tailles de logement confondues) contre 1484 francs dans le canton de Zoug. En zone urbaine, le loyer net moyen est de 1136 francs, alors qu’il n’est que de 1010 francs en zone rurale. Ces résultats proviennent de l’enquête de structure sur les loyers. L’Office fédéral de la statistique (OFS) a réalisé pour la deuxième fois en 2003 une enquête de grande envergure sur la structure des loyers, la première ayant eu lieu en 1996. Par rapport à l’enquête de 1996, où le loyer moyen avait été estimé à 1036 francs, il s’agit d’une augmentation de 7,7%. Cette augmentation est due à la fois à une augmentation des loyers et à une modification de la structure du parc locatif, la tendance allant vers plus de grands logements. Disparités géographiques D’après l’enquête de structure sur les loyers 2003, le loyer mensuel net s’élève au premier novembre 2003 à 1116 francs en moyenne. Mais les disparités cantonales sont très importantes. En tête du classement des cantons les plus chers, on trouve Zoug avec un loyer net moyen de 1484 francs, suivi de Nidwald (1308 francs), Schwytz (1274 francs) et Zurich (1271 francs). A l’autre extrémité du classement, se situent Neuchâtel (817 francs), le Jura (837 francs), le Valais (890 francs) et Schaffhouse avec 973 francs. Par rapport à l’enquête de 1996, c’est dans le canton de Zoug que le loyer a le plus augmenté en valeur absolue (+ 172 francs) et dans celui du Jura que l’augmentation relative a été la plus importante (+ 17,1%). Les augmentations absolue et relative les plus faibles ont été observées à Schaffhouse (+28 francs, soit + 3,0%). On observe toutefois peu de changement dans l’ordre des cantons classés par loyer. La distinction entre zone urbaine (villes et communes d’agglomération) et zone rurale montre, elle aussi, des différences notables. En zone urbaine, le loyer net est en moyenne plus élevé de 12,4% qu’en zone rurale (1136 francs contre 1010 francs). Cette différence est toutefois beaucoup plus marquée pour les logements de grande taille que pour ceux de petite taille. En effet, si un logement de 1 pièce coûte en moyenne 565 francs en zone rurale et 639 francs en zone urbaine (différence 13,1%), il faut compter, pour un logement de 6 pièces ou plus en zone urbaine, 2056 francs, soit 42,3% de plus qu’en zone rurale (1445 francs). La taille, l’âge et l’équipement du logement déterminent le loyer Le loyer moyen varie fortement selon la taille du logement. Pour les logements de 1 pièce, le loyer moyen est de 632 francs alors qu’il s’élève à 1867 francs pour un logement de 6 pièces ou plus. Le loyer net moyen par mètre carré s’élève à 14 francs. On observe une diminution du loyer par mètre carré avec l’augmentation de la taille du logement, puisqu’un logement de 1 pièce coûte en moyenne 18,60 francs par mètre carré contre 11,70 francs par mètre carré pour un 6 pièces ou plus. Le loyer moyen selon l’âge du bâtiment est de 1807 francs pour des logements construits après 2000. Il va ensuite en décroissant avec l’augmentation de l’âge du bâtiment. Un logement dans un bâtiment construit avant 1971 coûte en moyenne 1004 francs. Ces résultats ne prennent toutefois pas encore en compte les rénovations des bâtiments et logements. Une exploitation détaillée de leur impact sera effectuée ultérieurement. L’équipement du logement est aussi un facteur important dans la détermination du loyer. En effet, le loyer net moyen d’un logement à l’équipement simple est de 912 francs, de 1109 francs pour un équipement moyen et de 1524 francs pour un logement à l’équipement luxueux. Les charges liées au logement (chauffage, eau chaude et autres frais communs) se montent en moyenne à 150 francs, soit 12,6% du loyer brut. Par rapport à 1996, cela constitue une importante augmentation, puisque les charges représentaient alors 10,8% du loyer brut, soit 127 francs. Durant la même période, l’indice du prix du mazout en moyenne annuelle a passé de 98,9 à 136,2 (base mai 1993=100), ce qui explique en partie l’augmentation de la part des charges dans le loyer brut.

    Evolution des loyers depuis 1996 Par rapport à l’enquête de structure de 1996, on observe une augmentation du loyer net moyen de 7,7%. Dans la même période, l’indice des loyers est passé de 102,7 à 109,7 (base mai 1993=100), soit une augmentation de 6,8%. La différence entre les deux mesures provient du fait qu’en comparant les enquêtes de 1996 et de 2003 on ne mesure pas seulement une évolution des prix comme le fait l’indice des loyers, mais aussi une évolution de la structure. Il y a eu moins de petits logements et plus de grands logements dans l’enquête de 2003 que dans celle de 1996. L’augmentation du loyer net moyen est donc à la fois due à une augmentation des loyers ventilés selon la taille du logement et à une modification de la structure du parc locatif. Les résultats du recensement fédéral des bâtiments et logements ainsi que la statistique de la construction et des logements confirment cette évolution.

OFFICE FÉDÉRAL DE LA STATISTIQUE Service de presse

Renseignements: Christophe Beuret, OFS, Section Prix, tél. : 032 713 61 36

Service de presse OFS, tél. : 032 713 60 13; fax : 032 713 63 46

Commandes de publications : tél. : 032 713 60 60, fax : 032 713 60 61, e-mail : order@bfs.admin.ch

Vous trouverez d’autres informations et publications sous forme électronique sur le site Internet de l’OFS à l’adresse http://www.statistique.admin.ch/

Abonnement aux communiqués de presse par e-mail sous : http://www.news-stat.admin.ch



Plus de communiques: Bundesamt für Statistik

Ces informations peuvent également vous intéresser: