Bundesamt für Statistik

L'indice suisse des prix de la construction en octobre 2004

      (ots) - L'indice suisse des prix de la construction en octobre 2004

La hausse des prix se confirme dans le secteur de la construction

    Selon l'indice des prix de la construction établi par l'Office fédéral de la statistique (OFS), les prix de la construction ont enregistré, pour la troisième fois consécutivement, une hausse entre avril et octobre 2004 (+2,0%). Ce renchérissement marqué est dû cette fois à une augmentation des prix aussi bien dans le génie civil (+2,6%) que dans le bâtiment (+1,8%). Entre octobre 2003 et octobre 2004, la construction dans son ensemble enregistre une hausse des prix de 2,4% (+1,7% dans le bâtiment et +4,6% dans le génie civil). La très forte hausse du prix de l’acier a une grande influence sur ce renchérissement. En effet, les augmentations enregistrées dans les seuls postes « aciers d’armatures » contribuent pour un bon tiers à la hausse totale des prix de la construction (0,7 sur 2,0). Dans la construction de passages inférieurs, objet de la statistique dans lequel l’acier d’armature est le plus représenté, cette contribution représente même plus de la moitié de la hausse totale. Les prix en hausse dans le bâtiment comme dans le génie civil Le secteur du bâtiment (comprenant les résultats de la construction d'immeubles administratifs et d'immeubles d'habitation ainsi que de la rénovation d'immeubles d'habitation) a enregistré une augmentation des prix entre les mois d’avril et d’octobre 2004 (+1,8%). Les hausses de prix les plus importantes se trouvent dans les postes les plus dépendants des prix de l’acier : dans les travaux de construction proprement dits, pour le gros œuvre 1, lequel comporte avant tout des travaux de l’entreprise de maçonnerie (+4,7% en moyenne) ainsi que pour les installations de chauffage et de ventilation (+4,4% en moyenne) et, dans les travaux extérieurs, pour les travaux de construction, lesquels comportent également avant tout des travaux de l’entreprise de maçonnerie, (+4,7% en moyenne). La plus forte baisse de prix est enregistrée dans les travaux de construction proprement dits pour les travaux d’installations électriques (-2,3% en moyenne). Après avoir déjà clairement augmenté lors du semestre précédent, les prix du secteur du génie civil (comprenant les résultats de la construction de routes et de passages inférieurs) ont encore enregistré une nette hausse entre les mois d’avril et d’octobre 2004 (+2,6%). Ce résultat est le reflet d’une augmentation des prix dans presque toutes les positions. Les hausses les plus nettes sont également observées dans les postes les plus dépendants des prix de l’acier, à savoir, dans la construction de routes, pour les petits ouvrages en béton (+2,7%) et, dans la construction de passages inférieurs, pour les travaux de structure porteuse (+5,2%). Evolution des prix dans les grandes régions L'évolution des prix de la construction reste variable selon les grandes régions. Les écarts entre ces dernières sont moins importants dans le bâtiment que dans le génie civil qui enregistre des différences régionales considérables. Pour ce qui est du secteur du bâtiment, toutes les grandes régions montrent, par rapport au semestre précédent, une évolution des prix positive (+0,4% au minimum pour Zurich et +3,0% au maximum pour la Suisse du Nord-Ouest). Si l'on considère l'évolution annuelle, à l’exception de Zurich qui présente une évolution nulle, toutes les grandes régions voient une évolution positive de leurs prix (+3,4% au maximum pour le Tessin). En suivant l'évolution à plus long terme, depuis 1998, on observe que le Tessin ainsi que les deux régions de l’ouest de la Suisse (Espace Mittelland et Région lémanique) présentent une hausse des prix supérieure à la moyenne suisse. En ce qui concerne le secteur du génie civil, les évolutions des différentes régions demeurent plus contrastées. Toutes les grandes régions affichent une hausse des prix par rapport au semestre précédent (+5,8% au maximum pour la Suisse du Nord-Ouest) sauf une seule, la Suisse centrale, qui enregistre une minime baisse de prix (-0,1%). En ce qui concerne l’évolution annuelle, toutes les grandes régions sont touchées par le renchérissement (+7,4% au maximum pour la Région lémanique). Si l'on examine l'évolution à plus long terme, à partir de 1998, on observe, avec une divergence plus large, la même répartition que pour le bâtiment. Le Tessin ainsi que les deux régions de l’ouest de la Suisse présentent une hausse des prix supérieure à la moyenne suisse alors que Zurich et la Suisse du Nord- Ouest se trouvent nettement au-dessous de cette moyenne.

OFFICE FÉDÉRAL DE LA STATISTIQUE Service de presse

    Renseignements: Yves Guillod, OFS, section Prix, tél. : 032 713 61 45 Eduard Schirach, OFS, section Prix, tél. : 032 713 61 71 Nouvelles parutions: Indice suisse des prix de la construction, octobre 1998 = 100. Résultats commentés et tableaux. Octobre 2004, Statistique de la Suisse, Neuchâtel 2004, n° de commande: 346-0402. Prix: Fr. 7.-- (disponible début 2005) Indice suisse des prix de la construction, octobre 1998 = 100. Bases, Statistique de la Suisse, Neuchâtel 2004, n° de commande: 623- 0400. Prix: Fr. 9.--

Service de presse OFS, tél. : 032 713 60 13; fax : 032 713 63 46

Commandes de publications : tél. : 032 713 60 60, fax : 032 713 60 61, e-mail : order@bfs.admin.ch

Vous trouverez d’autres informations et publications sous forme électronique sur le site Internet de l’OFS à l’adresse http://www.statistique.admin.ch/

Abonnement aux communiqués de presse par e-mail sous : http://www.news-stat.admin.ch



Plus de communiques: Bundesamt für Statistik

Ces informations peuvent également vous intéresser: