Bundesamt für Statistik

BFS: Conférence de presse annuelle 2004 de l’OFS

      (ots) - Conférence de presse annuelle 2004 de l’OFS

La statistique fédérale face à de nouveaux défis

    La statistique suisse traverse une période de réformes importantes. La demande de données statistiques ne cesse de croître et le mandat d’information de la statistique fédérale est plus que jamais d’actualité. Les programmes d’économies de la Confédération exigent que l’on produise plus et mieux avec moins de moyens et que l’on abandonne certaines tâches prévues par le programme pluriannuel de la statistique. D’un autre côté, les relations internationales et, en particulier, l'accord sur la statistique conclu dans le cadre des Bilatérales II requièrent un développement de la statistique suisse pour la mettre au niveau européen. Face à ces exigences en partie contradictoires, l'Office fédéral de la statistique (OFS) a pris une série de mesures : réorganisation de la structure de l’office, adaptation à la statistique européenne, amélioration de l’efficience grâce notamment à un recours accru aux médias électroniques, et mise en œuvre de programmes d’économies. La réorganisation de l’OFS, introduite le 1er janvier 2004, donne les moyens à cet office de mieux satisfaire les attentes de ses clients et de travailler de manière plus efficace, condition à remplir pour faire face à l’expansion de ses tâches. Traduisant dans les faits les recommandations émises en l’an 2000 par Statistique Canada, elle consiste à regrouper les processus similaires, à davantage exploiter les synergies et à orienter l'activité en fonction des besoins des clients, qu'ils se situent en amont (réduction de la charge imposée aux personnes interrogées), en aval (utilisateurs externes) ou qu’ils fassent eux-mêmes partie de la chaîne de production. Abandon de certaines tâches, flexibilité accrue et adaptation des méthodes en réponse à la réduction des ressources Le programme pluriannuel de la statistique fédérale 2003-2007 tient compte à la fois des priorités statistiques et des exigences du programme d’allègement budgétaire 2003. Il en résulte la suppression de certaines activités statistiques et un renforcement des efforts entrepris pour optimiser les processus. Divers changements ont ainsi été apportés à l’offre statistique : diminution de la taille de l’échantillon de l’enquête suisse sur la population active, réduction de la statistique de l’hébergement, enquête par sondage à la place du recensement exhaustif des entreprises agricoles, abandon du projet sur les indicateurs de la pauvreté. Le recours à un financement externe (p. ex., pour la statistique du tourisme) a permis d’atténuer certains effets de ces mesures. L’Office fédéral de la statistique a axé ses efforts sur une utilisation optimale des ressources disponibles afin de répondre aux exigences croissantes posées à la statistique publique. Citons dans ce contexte le recours accru aux données administratives, lequel implique l’harmonisation des registres d’où sont tirées ces données. La réalisation d'enquêtes par voie électronique permet quant à elle de réduire le travail demandé aux personnes interrogées et entraîne des rationalisations. Le projet « e-survey » ou enquête en ligne peut être comparé à une véritable chaîne de production, dont les différents éléments peuvent être intégrés par les producteurs de l'une ou l'autre statistique pour développer une interface destinée au transfert de données via Internet. Cette interface permet une transmission directe des données fournies par les personnes ou les entreprises interrogées dans les banques de données de l'Office fédéral de la statistique, sans rupture de support d'information. Le recours à cette application Internet pour le recensement des entreprises 2005 est l’objectif prioritaire de l’année prochaine. Les ressources offertes par Internet vont également être davantage utilisées dans le domaine de la diffusion. Le lancement du nouveau portail statistique www.statistique.admin.ch en octobre 2004 a permis de franchir une étape importante sur ce plan. L’offre en ligne va continuellement s’étoffer avec le concours des services publics de statistique, ce qui conduira à une baisse de l’information imprimée. Vers des statistiques plus euro-compatibles L’accord bilatéral conclu avec l’UE dans le domaine de la statistique assurera la production et la publication d'informations statistiques harmonisées et permettra de comparer l'évolution et la compétitivité de l'économie suisse avec celles de ses principaux partenaires commerciaux. Grâce à cet accord, on disposera en particulier de données comparables sur : - la compétitivité et la productivité des entreprises suisses par branches d’activité ; - le niveau, la structure et l’évolution des salaires et des charges salariales pesant sur les entreprises ; - les performances économiques de la Suisse (niveau, structure et croissance), à l’aide d’agrégats macroéconomiques tels que le produit intérieur brut, le revenu disponible et l’épargne des ménages privés, ainsi que les investissements de l’Etat et des entreprises ; - la quote-part de l’Etat suisse et d’autres indicateurs de politique fiscale. Les standards européens dans le domaine de la statistique correspondent aux exigences de la plupart des organisations internationales. Le Fonds Monétaire International (FMI), lors de ses examens de la politique économique et fiscale de la Suisse, a toutefois régulièrement relevé les lacunes de la statistique économique suisse. L’accord de coopération statistique permettra donc de répondre également aux exigences des principales organisations internationales dans ce domaine, en particulier de l’OCDE et du FMI. De plus, les mesures unilatérales de sauvegarde dont dispose la Suisse dans différents accords bilatéraux, tels que ceux sur les transports terrestres ou la libre circulation des personnes, seront d’autant plus facilement acceptées par l’UE qu’elles se fonderont sur des statistiques euro-compatibles. Toutes ces mesures de réorganisation, de rationalisation et d'adaptation aux normes européennes sont suivies de près par la Commission de la statistique fédérale et ne peuvent être menées à bien que grâce à l'engagement de tous les collaborateurs et de toutes les collaboratrices de la statistique fédérale.

OFFICE FÉDÉRAL DE LA STATISTIQUE Service de presse

Renseignements: Adelheid Bürgi-Schmelz, Directrice de l’OFS, tél. : 032 713 60 01 Felix Herzig, Directeur suppléant OFS, tél. : 032 713 60 06

Service de presse OFS, tél. : 032 713 60 13; fax : 032 713 63 46

Commandes de publications : tél. : 032 713 60 60, fax : 032 713 60 61, e-mail : order@bfs.admin.ch

Vous trouverez d’autres informations sur le site Internet de l’OFS à l’adresse http://www.statistique.admin.ch/

Abonnement aux communiqués de presse par e-mail sous : http://www.news-stat.admin.ch



Plus de communiques: Bundesamt für Statistik

Ces informations peuvent également vous intéresser: