Bundesamt für Statistik

BFS: La population résidante de la Suisse en 2003

      (ots) - La population résidante de la Suisse en 2003

Nouvelle croissance démographique, malgré un recul des naissances

    La population résidante permanente de la Suisse a augmenté de 50'300 personnes en 2003 pour atteindre 7'364'100 habitants au 31 décembre. Les chiffres définitifs de l’Office fédéral de la statistique (OFS) font état pour 2003 d’une croissance démographique de 0,7%, un résultat comparable à celui de 2002. Les immigrations, principale cause de la croissance de la population La population résidante permanente de la Suisse a atteint 7'364'100 personnes à la fin de 2003. Ce chiffre englobe les personnes de nationalité suisse, les étrangers au bénéfice d’un permis d’établissement ou d’un permis de séjour et les fonctionnaires internationaux. Il ne comprend pas les titulaires d’un permis de séjour d’une durée inférieure à un an (fin 2003 : 58'100) ni les personnes relevant du domaine de l’asile (fin 2003 : 64'600). La population résidante permanente s’est accrue de 50'300 personnes par rapport à 2002 (compte tenu des divergences statistiques), ce qui correspond à un taux de croissance de 0,7%. Cette croissance était due pour 86% à un excédent migratoire (immigrations moins émigrations) de 43'000 personnes et l'excédent des naissances (naissances moins décès) était de 8800 personnes. Excédent des émigrations pour les Suisses, des immigrations pour les étrangers Par rapport à 2002, on a observé un léger recul de l'immigration et une baisse de l'émigration en 2003. Le solde migratoire est ainsi tombé de +48'900 personnes en 2002 à +43'000 en 2003. Nettement moins de citoyens et citoyennes suisses (21'000) ont immigré pendant l’année sous revue qu’un an plus tôt, alors qu’ils sont plus nombreux à avoir émigré (25'700). L’excédent des émigrations pour la population résidante de nationalité suisse a donc augmenté de 2600 à 4700 personnes. Quant à l’excédent des immigrations de la population résidante de nationalité étrangère, il a légèrement diminué pour la première fois depuis 1996 (de 51'500 à 47'800 personnes). Plus de décès et moins de naissances L’excédent des naissances a reculé de 10'600 en 2002 à 8800 personnes en 2003. Le nombre des décès a quelque peu augmenté (+1300 ou +2,1%), tandis que celui des naissances était légèrement en baisse (-500 ou -0,7%) En 2003, on a recensé à nouveau davantage de décès que de naissances dans la population de nationalité suisse. L’excédent des décès de la population suisse s’est ainsi encore accru (6100 personnes contre 4300 en 2002). La croissance, toujours légère, de la population de nationalité suisse, est donc due uniquement à la naturalisation d’étrangers. Moins de différences entre l’évolution démographique des villes et celle de la campagne Plus des deux tiers (73,2%, 5'392'100 personnes) de la population résidante permanente vivaient dans une zone urbaine à la fin de 2003. La moitié de cette population (50% ou 2'697'900 personnes) habitait dans l'une des agglomérations des cinq principales villes de Suisse (Bâle, Berne, Genève, Lausanne et Zurich). Si la croissance de la population urbaine était un peu moins marquée en 2003 (0,7%) qu’en 2002 (0,9%), celle de la population rurale était au contraire plus forte en 2003 (0,6%) que douze mois plus tôt (0,5%). Les écarts entre les taux de croissance des populations urbaine et rurale sont donc moins importants. Au plan régional, la population de la Région lémanique a enregistré la plus forte progression (+1,3%). Dans les autres régions, la croissance démographique était inférieure ou égale à la moyenne suisse de 0,7%. Neuf cantons ont connu une croissance démographique supérieure à la moyenne en 2003. La population résidante permanente a augmenté de 1,3% dans les cantons de Fribourg, Genève, Schwytz, Vaud et Valais. Elle s’est accrue de 1,2% dans le canton de Zoug. Quatre cantons ont enregistré un léger recul démographique : Uri (-0,26%), Appenzell Rhodes-Extérieures (-0,23%), Bâle-Ville (-0,04%) et le Jura (-0,01%).

OFFICE FÉDÉRAL DE LA STATISTIQUE Service de presse

Renseignements: Elisabeth Aebischer, OFS, Section Démographie et migration, tél. : 032 713 67 11

Nouvelle parution, tableaux détaillés : Actualités OFS « Statistique de l’état annuel de la population (ESPOP) 2003 » disponible sur le site Web de l’OFS à l’adresse suivante : http://www.statistik.admin.ch/stat_ch/ber01/aktuellste/derniers_res.h tm

Service de presse OFS, tél. : 032 713 60 13; fax : 032 713 63 46

Commandes de publications : tél. : 032 713 60 60, fax : 032 713 60 61, e-mail : order@bfs.admin.ch

Vous trouverez d’autres informations sur le site Internet de l’OFS à l’adresse http://www.statistique.admin.ch/

Abonnement aux communiqués de presse par e-mail sous : http://www.news-stat.admin.ch



Plus de communiques: Bundesamt für Statistik

Ces informations peuvent également vous intéresser: