Bundesamt für Statistik

BFS: Emploi dans le domaine de la santé de 1995 à 2001

      (ots) - Emploi dans le domaine de la santé de 1995 à 2001

Un secteur dynamique

    L’emploi dans le domaine de la santé est en vigoureuse progression, c’est ce qui ressort des chiffres des trois derniers recensements des entreprises que l’Office fédéral de la statistique (OFS) a analysés. Si le pays dépense quelque 11% de son PIB pour des biens et services de santé en 2001, le nombre de personnes occupées dans ce secteur représente près de 12% de l’emploi total. La progression annuelle de l’emploi (+ 2,8%) est cependant inférieure à celle des coûts (+ 4,0%). Le coût de la santé constitue le corollaire évident de ce dynamisme mais les liens sont difficiles à établir sur une base chiffrée. Le domaine de la santé se caractérise par un emploi féminin traditionnellement très élevé et une part des emplois à temps partiel en forte progression. Avec quelque 430'000 personnes occupées, le domaine de la santé représentait 12% de l’emploi en Suisse en 2001. Le dynamisme du secteur de la santé est impressionnant. Sur la période d’observation s’étendant de 1995 à 2001, l’augmentation du nombre d’emplois de la santé a atteint 18,3% alors qu’elle n’a été que de 3,4% pour l’ensemble de l’économie. En rythme annuel, la progression apparaît très soutenue avec un taux moyen de croissance de 2,8% alors que l’économie dans son ensemble atteint à peine 0,6%. Les soins hospitaliers avant tout Le secteur des soins intra-muros qui comprend les hôpitaux et les institutions médico-sociales représente à lui seul plus de la moitié (56%) des emplois de la santé, 240'000 personnes sur un total de 430'000. L’augmentation annuelle moyenne sur les six années 1995 à 2001 s’établit à 2,4%. Elle est légèrement inférieure à celle de l’ensemble du domaine de la santé (2,8%). Elle s’inscrivait seulement à 1,1% entre 1995 et 1998, tandis qu’elle atteint 3,6% au cours des trois années suivantes. Cette évolution différenciée entre les trois recensements s’explique vraisemblablement par les mesures de compression des coûts fondées sur la loi sur l’assurance- maladie, entrée en vigueur en 1996. La loi a permis aux cantons d’introduire la planification hospitalière et a pu exercer un effet positif sur les coûts et un frein à l’embauche. L’industrie et le commerce de biens de santé constituent le deuxième secteur dans l’ordre d’importance de l’emploi avec près de 83'000 personnes. Le rôle important en Suisse de l’industrie pharmaceutique et technico-médicale, dont une grande partie de la production est exportée, est ainsi mis en évidence. Avec un taux annuel moyen de 3,7%, la progression de l’emploi entre 1995 et 2001 y est marquée. Le secteur des soins ambulatoires avec quelque 82'000 emplois en 2001 présente une progression de 2,5% en moyenne annuelle dans la période sous revue. Les services d’administration et de prévention ne représentent que 3,6% de l’emploi du domaine de la santé avec 15'300 personnes. La progression bat par contre tous les records : 8,4% en moyenne annuelle sur la période 1995 à 2001. Toujours plus de temps partiel A l’exception du commerce et de l’industrie, l’emploi à temps partiel est très répandu dans la santé. Le secteur des soins ambulatoires est même caractérisé par une nette prédominance des emplois à temps partiels. L’évolution des emplois à plein temps et à temps partiel par secteur est très différenciée. L’emploi à plein temps augmente à un rythme annuel de 1,4%, contre 4,9% pour le temps partiel. La variation de l’emploi à plein temps est quasi-nulle dans le secteur intra-muros et elle est même négative (-0,7%) dans le secteur ambulatoire. Ces deux secteurs, qui constituent aussi les deux principaux piliers du système de santé, font preuve d’une grande capacité d’adaptation à la demande de travail à temps partiel, en contraste avec l’industrie et le commerce et même l’administration des assurances sociales qui ont des augmentations annuelles moyennes de l’emploi à temps partiel faiblement supérieures à celles du plein temps. La féminisation se pursuit Une caractéristique de l’emploi dans le domaine de la santé est assurément la forte prédominance des femmes. Dans le secteur hospitalier, 186'000 personnes occupées sont des femmes (77%) et 54'000 des hommes. Dans le secteur ambulatoire, on dénombre en 2001 63'000 emplois de femmes contre 19'000 emplois d’hommes et le taux de l’emploi féminin atteint également 77%. Durant la période de 1995 à 2001, le nombre d’emplois occupés par des femmes augmente à un rythme annuel de 3,0%, plus rapidement que celui des hommes (2,5%). Dans tous les secteurs, l’emploi féminin marque une progression à l’exception de l’industrie et du commerce où la progression des emplois occupés par des hommes est légèrement supérieure. Le secteur ambulatoire est caractérisé par une forte divergence des augmentations annuelles moyennes des hommes (0,8%) et des femmes (3,1%), expliquée en grande partie par le développement des soins à domicile. La progression relativement importante de l’emploi masculin dans le secteur intra-muros (1,7% pour hommes et 2,6% pour les femmes) est peut-être à mettre en relation avec un regain d’intérêt des hommes pour les professions soignantes traditionnellement dites « féminines ».

    Sources de données La publication de l’OFS analyse les principales tendances de l’emploi dans le domaine de la santé en s’appuyant sur les résultats détaillés des recensements des entreprises de 1995, 1998 et 2001. Les recensements des entreprises rassemblent des données exhaustives sur l’emploi. L’information détaillée sur l’activité économique permet de cerner le domaine de la santé avec précision. L’importance et l’évolution de l’emploi du secteur de la santé peuvent être ainsi chiffrées et analysées, tant globalement dans le cadre de l’économie nationale que sous l’angle de sa structure interne.

OFFICE FÉDÉRAL DE LA STATISTIQUE Service de presse

Renseignements: Raymond Rossel, OFS, Section de la santé, tél.: 032 713 67 77

Nouvelles parutions: Emploi dans le domaine de la santé. Faits et tendances à la lumière des chiffres des recensements des entreprises 1995, 1998 et 2001, StatSanté 2/2004. N° de commande: 515-0402. Prix: gratuit

Service de presse OFS, tél. : 032 713 60 13; fax : 032 713 63 46

Commandes de publications : tél. : 032 713 60 60, fax : 032 713 60 61, e-mail : order@bfs.admin.ch

Vous trouverez d’autres informations sur le site Internet de l’OFS à l’adresse http://www.statistique.admin.ch/

Abonnement aux communiqués de presse par e-mail sous : http://www.news-stat.admin.ch



Plus de communiques: Bundesamt für Statistik

Ces informations peuvent également vous intéresser: